Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
C'est pas gay
Posté par fabien76 le 20/08/2004 07:52:03
La fin de la discrimination des homosexuels n'est pas encore pour demain... Quelques explications...

De toutes les minorités qui subissent la discrimination, les homosexuels sont sans doute ceux qui sont victimes du plus grand nombre de préjugés... De plus ces préjugés sont diffusés librement par les médias, sans que personne ne trouve le courage de dénoncer ce scandal.

Tout commence dans un petit pays, en Italie, ou un certain Jean Paul II déclare que "Les gays ne devraient pas subir de discrimination et méritent respect, compassion et délicatesse parce que l'homosexualité est une confusion. L'église ne peut pas faire taire la vérité, parce que cela empêcherait le discernement entre ce qui est bon et ce qui est mauvais". Mais qui donc est ce Jean Paul II pour affirmer que l'homosexualité est "un mal", pour dire qu'il detient la vérité, lui qui s'oppose à l'utilisation du présérvatif, aujourd'hui le seul moyen de protection efficace contre les maladies sexuellement transmissible, et reconnu comme tel par le monde médical ??? La religion, parce qu'elle est (malheureusement) présente dans le monde entier, présente un véritable obstacle à la banalisation de l'homosexualité... Mais elle est loin d'être le seul obstacle...


En France, des cours d'éducation sexuelle sont dispensés dans les colleges et lycées. Et la encore, une forme de discrimination scandaleuse à lieu. On fait tout simplement silence sur l'homosexualité. Et même si l'on admet que la majorité des éleves d'un classe seront hétérosexuels, on sait très bien que c'est à l'adolescence que chacun de nous est succeptible de ressentir une attirance pour une personne du même sexe, qui pourra par la suite soi disparaitre, soi se maintenir. Faire silence sur cela, c'est irresponsable. C'est laisser des jeunes souvent angoissés sans aide, sans possibilité de comprendre ce qui leur arrive et de prendre conscience qu'il ne sont pas "anormaux".

Les médias, dans un registre différent, sont aussi la cause de bien des préjugés. Ils donnent une image fausse de ce qu'est l'homosexualité. Les journalistes, suite à une gay pride, passeront plus de temps à vous montrer des images insolites, des homme déguisés en femmes qui dansent dans la rue (rappellons le, dans un but de provocation et d'autodérision), qu'a expliquer aux téléspectateurs ce que signifie le mouvement de la gay pride, et quelles sont les revendications des homosexuels. Alors évidement, les mentalités n'évoluent pas...

Autre exemple, Steevy, l'un des protagonistes d'une emission de télé-réalité, qui était à lui tout seul une carricature rassemblant tous les préjugés possibles à l'egard des homos. Fan de Mylene Farmer, très proche de sa mère, habillé avec des couleurs fluos, très émotif, cheveux décolorés... Les jeunes qui se découvrent homosexuels, et qui sont confrontés à de telles carricatures, ne peuvent qu'avoir peur de s'avouer qu'ils sont homosexuel, peur de ressembler plus tard à "ca". Quand arretera t'on de donner ce genre de clichés, et quand s'avouera t'on que tout les jour dans la rue, on croise des homosexuels sans le remarquer, car ils n'ont rien de différent de nous ???


Attaquons nous maintenant à l'un des plus gros préjugé sur l'homosexualité. Pour beaucoup, l'homosexualité est considérée comme un choix. Ce qui est fort regretable. Personne ne peux en effet choisir, d'etre attiré physiquement, mentalement par quelqu'un, personne ne peux controler les sentiments amoureux qu'il ressent. Le choix, c'est d'assumer ou pas sont homosexualité, mais on le sait, ne pas assumer cet aspect de sa personnalité, c'est s'auto-condanner à la frustration. C'est pourquoi, à l'avenir, il faudrais que la question d'assumer ou pas ne se pose plus, mais ce jour n'arrivera que quand les préjugés aurront disparus...

Enfin, il ne faut pas tomber dans le piège de la généralisation pour detruire la généralisation. Pour contrer tous les préjugés, certains disent que les homosexuels sont les personnes les plus gentilles, les plus joyeuses. Mais la encore il s'agit d'un préjugé. Pourquoi ne pas tout simplement admettre, que les homos sont comme tout le monde, avec leurs qualités, leurs défauts...

C'est à chacun de se montrer plus tolérent, d'outre-passer les préjugés tels qu'ils soient, et de ne jamais oublier que de nombreux jeunes, se découvrant homosexuels, tombent dans la depression, se suicident pour mettre fin à ce qu'ils pensaient être leur "anormalité", leur "maladie".


Pour tous les jeunes homos en difficulté, je conseille ce site :
MonChoix.net

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:03
Effectivement, les gays les plus visibles sont souvent les plus anecdotiques et/ou les plus exentriques.

Steevy est charmant et amusant, mais il contribue malgré lui à véhiculer une image un peu décalée.

Je vis en couple avec un garçon et nous avons beaucoup d'amis à Toulouse, dont la presque totalité est également à deux, pacsés ou non.

La plupart des couples hétéros que nous fréquentons seraient surpris de voir à quel point nous sommes ordinaires, et combien la problématique d'un couple est semblable que l'on soit hétéro ou homo.

Hormis la question des enfants, et encore un nombre non négligeable d'entre nous fut marié et assume également l'éducation d'adolescents (financièrement et moralement), les mêmes questions se posent quant au travail, au partage des tâches, à la gestion d'un budget, à la fidélité, etc...

La vraie question fut de s'assumer, et pour beaucoup le coming-out s'est produit à la quarantaine, après des années de combats et de défaites contre soi-même.

Pour les ados d'aujourd'hui, il existe la possibilité de s'assumer plus tôt, même si celà n'est pas plus facile, le vertige est toujours en soi.

Un copain qui vient d'avoir 18 ans et qui vit à la campagne, s'est affirmé gay depuis le collège et les choses se sont mieux passées que ce à quoi il s'attendait, ce sont ses parents qui acceptent mal, lui ont-il dit , qu'il "sorte de la norme".

S'assumer et s'affirmer ne fait pas le bonheur, mais y contribue largement. Il ne s'agit pas, bien sûr, d'avoir une vision idéale de l'homosexualité, on y connaît autant de déceptions sentimentales qu'ailleurs...Mais pas plus finalement.

Rencontrer l'amour est une question de disponibilité personnelle et de hasard, deux variables assez constantes pour chaque individu.

Choisir le moment de s'assumer et de s'affirmer est une question de stratégie personnelle à chacun et de gestion de son entourage.

Mais il me paraît évident qu'autour de 20 ans, c'est un cap qu'il faut avoir franchi, sans quoi on vous cassera toujours les pieds avec des éventualités de mariage. Et plus l'on attend plus on se sent mal...

Pour être vrai pour les autres, il faut être vrai avec soi-même.

A partir de là, par l'exemple et par le nombre, la vision des hétéros de base changera peu à peu, jusqu'à ce que cette différence finisse, enfin, par ne plus en être une.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:03
et voilà ! Il fallait bien que çà arrive...encore un provocateur masqué, déguisé en simple d'esprit..

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par verte le 20/08/2004 07:52:03
Merci pour cet article. Il est vrai que malgré certains artistes, films et autres médias qui aident les foules à s'habituer aux homos, encore aujourd'hui c'est vraiment un coup très dur de se "découvrir". Je sors d'un an de déprime très profond à cause de ça.
Le combat contre les préjugés et l'homophobie ne finira sûrement jamais, parce que les plus homophobes sont en réalité ceux qui ont le plus peur de l'être. Je les hais, donc je ne peux pas être comme eux. Mais il y a beaucoup à faire pour éviter tout ce mal-être aux jeunes qui doutent...
VeRte

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par le 20/08/2004 07:52:03
Verte, c' est tellement vrai. Je ne suis pas homosexuel, mais ça m' arrive que crtains comme tout le monde me traite de PD, comme si c' était une honte de l' être ! A ceux je leur dis que je ne vois pas le mal d' être PD mais que j' ai honte de leur intolérance, d' ailleur à ce propos pour ne pas donner de nom, des commentaires comme ceux plus bas sont à mon avis à l' image de celui qui les écrits .

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par nothing.important le 20/08/2004 07:52:03
Je ne hais pas les homophobes... ils ont peur c vrai... laissons les avoir peur... haïr sa ne sert à rien...
g limpression kon retombe au Moyen Age... ou peut être n'a t-on jamais évoluer... la découverte des Noirs, des Indiens... on les discrimnait... aujourd'hui c toujorus pareil... les préjugés continuent de sévir... encore et encore...

pk ?

pk nous traite on différemment ? pk les gens se retournent et nous montre du doigt ? qu'a-t-on fait de mal ? pk hétéro serait mieux k'homo ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par fourmi le 20/08/2004 07:52:03
Lol le jeu de mot dans le titre N'empeche que ça traduit bien les problèmes des homosexuels dans notre société,effectivement c'est pas rose tous les jours pour eux...Allez bon courage à tous,homosexuels,et autres personnes soit disant-différentes

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par feuze le 20/08/2004 07:52:03
Moi je tenais seuleument à rappeler à la population que PD signifiait pedecastra et que cet insulte à l'origine était destiné pour désigner un pédophile et non un gay.

Sur ce je vous laisse en disant qu'autant les hétéros que les homos avaient tendance à se renfermer dans leur milieux donc autant d'un coté que de l'autre essayer de vous ouvrir aux autres.

Et pour les hétéros qui critique ne vous permettaient pas de critiquer tant que vous ne savez ce que c'est!!!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par speedairman le 20/08/2004 07:52:03
Bravo, felicitations, super !
Je ne suis pas homo pour le moment, peut etre un jour serais - je bisexuel (car j'aime les femmes) et en attendant, je défend les homosexuels et m'attaque aux homophobes.
Tres bon article !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par emilie_ le 20/08/2004 07:52:03
moi je voudaris juste souligner un point : quand on regarde la télé, qu'on lit des articles... on a vraiment l'impression que tous les homos sont des mecs, il va bien falloir dire au monde entier que les lesbiennes ce n'est pas qu'un mythe...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par fourmi le 20/08/2004 07:52:03
Tout a fait d'accord Emilie c'est pas un mythe mais les lesbiennes ont plus difficile à en parler visiblement...D'ailleurs sur France-Jeunes je crois qu'il n'y a pas d'article qui traitent du sujet de l'homosexualité féminine,rien ne t'empêche(ou quelqu'un d'autre) d'en faire un...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par lola rist le 20/08/2004 07:52:03
très bon article ça fait bien plaisir...
je n'aurais qu'une chose à dire, tant kya de l'amour et kon fait de mal à personne, y'a pas de raisons de critiquer...
@+

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par verte le 20/08/2004 07:52:03
J'ai écrit un article concernant l'homosexualité féminine. Ici, ils me l'ont refusé. Si vous voulez le lire, allez sur :
http://adeline-verte.blogspot.com c'est mon blog.
VeRte

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par fourmi le 20/08/2004 07:52:03
C'est un très beau texte VeRte,bravo...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:03
Lors du pacs de deux copains proches, deux filles, entre autres et pas seulement elles, sont venues et ont improvisé un numéro style music-hall avec chapeau claque, queue de pie sur collants noirs et talons, cannes, etc...
C'était vraiment super. Le plus fort c'est que le numéro était improvisé sur une musique qu'elles ne connaissaient pas. Ces deux copines sont pacsées depuis 2ans et pour ceux qui imaginent que les lesbiennes ne sont que d'infâmes camionneurs provocateurs, c'était une bonne leçon.

Nous les connaissons depuis un bon moment, elles sont super sympas, très jolies, féminines et tout, et leur amour fait plaisir à voir.

De plus, l'expérience m'a appris à reconnaître les êtres qui ont vraiment des qualités humaines et je peux dire que c'est vraiment le cas.

Leur compagnie est un vrai plaisir et chaque fois que nous avons l'occasion de les rencontrer nous passons de bons moments ensemble.

C'est vrai que le monde hétéro est parfois tellement conventionnel que se retrouver entre gays et lesbiennes fait du bien. Au moins on peut délirer tranquille sans se démander si l'on est pas devenu des animaux de foire...

Pourtant mon copain et moi avons pas mal d'amis, hétéros, des amis sincères mais l'ambiance n'est pas la même.

Nous n'avons pas envie de nous enfermer dans un ghetto, nous restons ouverts au monde, mais nous comprenons que certains en aient marre de ne pas être compris, ni simplement considérés avec la même indifférence que n'importe quel hétéro.

En fait, ce qui me conviendrait c'est que nous puissions bénéficier du droit à l'indifférence, celà signifierait que nous sommes parvenus à un situation de parité.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par verte le 20/08/2004 07:52:03
Je suis d'accord avec Miguelito, ce n'est pas parce qu'une fille est lesbienne qu'elle n'est pas féminine.
Il y a des filles qui aiment l'androgynie tout en étant hétéro, seulement souvent, soit spontanément pour faire plaisir a leur petit-ami, soit sur demande de celui-ci, elles vont se féminiser peu à peu... Tout est histoire de "pression sociale", en général, et celle-ci est moindre chez les gays&lesbiennes, logique...
C'est aussi bien vrai qu'être entre homos de temps en temps ca fait du bien, aussi parce que l'on peut se sentir tous au même niveau, j'imagine que lorsque l'on est adulte on n'a moins de complexe à embrasser quelqu'un de son sexe devant des hétéros, mais je suis encore jeune et ce n'est pas toujours facile.
Enfin, les homos sont en général sociables et il n'y a pas de raison d'avoir peur d'eux ou de les éviter, les fuir...
VeRte

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:03
VeRte, il y a un point où l'âge ne change rien, c'est pour embrasser mon homme dans la rue...Un petit bisou du bout des lèvres, c'est facile, un baiser d'adieu (momentané sur un quai de gare, c'est déjà plus difficile, mais compréhensible du fait des circonstances (encore qu'il y avait 40 paires d'yeux tournés vers nous).

En revanche, un baiser amoureux dans la file d'attente du ciné, çà détonne...

Lorsque les hétéros s'embrassent dans la rue, les passants respectent à peu près leur intimité. C'est devenu banal, ils ne font pas tellement attention.

En revanche 2 filles ou 2 gars, çà attire le regard...Et là, bonjour l'intimité.

C'est pourquoi je revendique le droit à l'indifférence, tout en sachant que nous ne le gagnerons qu'à la sueur de nos fronts, en osant peu à peu faire naturellement dans la rue tout ce que les hétéros y font, se tenir par la main, le bras, la taille, s'embrasser, se chuchotter quelque chose dans le cou, etc...

Courage mes soeurs, courage mes frères !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par verte le 20/08/2004 07:52:03
Oui, mais c'est dur...
:'-(
Je ne sais si beaucoup d'homos regrettent, souvent, de ne pas être tout "simplement" hétéro, ca a l'air d'être tellement plus simple, tellement moins déprimant, décourageant...
Il est des jours, comme celui-ci, où l'on a plus envie de se battre, plus envie de lever le point, on voudrait juste être normal et avoir la paix... Pourquoi il faut lutter pour obtenir toutes ces choses... :'-(
VeRte

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par obvious le 20/08/2004 07:52:03
Je suis d'accord avec toi pour tout sauf que... etre gay n'est pas normal. La solution de toute cette discrimination n'est pas de 'banaliser' l'homosexualite parceque ce n'est pas normal! C'est un etat qui est 'hors de la norme' et les gens ne l'accepteront jamais comme normal! Avoue-le, ce n'est pas normal... Ce n'est pas 'mal' ou 'mauvais' mais il est evident que les homosexuels seront toujours traites differemment, comme toutes les autres minorites... La solution ideale serait de convaincre les gens que la vie sexuelle des gays n'affecte pas leur vie professionelle ou amicale. Car si tout le monde est convaincu que les gays sont aussi inoffensifs ou dangereux que n'importe qui d'autre, ils les accepteront dans la societe...

Dis moi ce que t'en pense.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:03
Obvious,

ce qui n'est pas normal c'est que ton expression soit si confuse ! on a vraiment du mal à suivre le fil de ta pensée...s'il y en a vraiment une.

Normal, pas normal, d'autres provocateurs tiennent ce discours ailleurs ;c'est leur problème, quel que soit leur point de vue, le fleuve de la vie continue de couler et nous avec.

Tu peux penser ce que tu veux, le monde a d'autres chats à fouetter, et des plus coriaces, que de savoir si oui ou non il est normal de ...

Ce débat est du même type que celui portant sur la virginité de Marie : sans fin, et, au fond, sans intérêt.

Car, quoique tu penses, l'homosexualité est apparue en même temps que l'homme, et ne disparaîtra qu'avec lui.

Le débat de la normalité, comme disent les anglais : c'est un truc pour faire parler les bavards.

Ce qui m'interresse, en revanche c'est le partage des expériences, et non des dogmes, de chacun.

J'ai lu avec intérêt l'article de fabien et je l'ai dit.

Je partage les questions des autres sur le pourquoi, le comment , quand et à qui et comment le dire, etc...

L'état de la société, son évolution, nos souhaits par rapport à celle-çi, voilà le débat...

La normalité, même ma grand-mère de 89 ans, pourtant élevée beaucoup plus rigide que nous, a compris que celà ne voulait rien dire...

Aider les autres, c'est celà qui nous préoccupe.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:52:03
le jour ou l'homme arretera d'etre con , les homo , lesbienne ....etc black , beur.......seront accepter , le vie sexuel de tel et tel individu lui appartiens!

quelque soit sa couleur ou sa sexualité , nous nous devons le respect!

etre raciste et homophobe aujourd'hui c'est renier la vie des autres!

dites vous que dans toute les familles vous avais quelqu'un d'homosexuel et si votre père , frère étais bi ou , homosexuel vous le rejetteriez!!

aimons notre prochain tel qu'il est et surtout arretons d'etre con!!!!

ton article est très bien , je vote exellent!

ce que je trouve stupide comme dans ce groupe ci dessous , c'est que les gens mélange tout et font encore l'amalgame entre pédophiles et homosexuels , n'hésiter pas a placer dans ce groupe vos commentaires.

http://groups.msn.com/LalionneEpervierDionLabrosse/general.msnw?action=get_message& mview=0&ID_Message=274

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par fabien76 le 20/08/2004 07:52:03
(auteur de l'article)
Réponse au commentaire de FuriOuS :

En effet on pourrais penser que les petites "plaisanteries régulières" voire "quotidiennes" sur les gays ne sont pas des attaques ni des manifestations d'homophobie. Mais ces plaisanteries peuvent être néfastes (d'autant plus qu'elles sont répétés) si elles sont faites à l'egard d'un homosexuel ne s'assumant pas encore pleinement. Elles peuvent très vite devenir insuportables.

Quant à la gène éprouvée par des garçons hétéros lorsqu'ils sont en compagnie de garcons homos, elle ne me semble pas justifié. Aussi bien que n'importe qui les homos sont capables de différencier leurs copains, amis et petits amis. Et meme si une attirance était effectivement éprouvée, cela n'aurrais rien de plus "malsain" que de ne pas éprouver les memes sentiments qu'une personne du sexe opposé.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par sad_poete le 20/08/2004 07:52:03
Bon, mais pourquoi les etres humains ont se besoin de s'identifier a ce point?Il y a les homosexuels, lesbiennes, heteros et autres mais pourquoi tels noms? pourquoi ne pas simplement se faire appeller un etre humain. Nous avons un coueur et une ame pour aimer et un desir sexuel pour sen servir et que je fasse lamour avec une fille ou un garcon ca ne devrait pas avoir dimportance. Il y a beuacoups d'animaux qui ont des rapports homosexules comme le montre des recherches scientifiques. Allon nous appeller un chien, homosexuel? ou une lionne lesbienne? c'est fou tout ca!cest ce que je voulais dire et le monde serait bien mieux si on arretait tous de se juger et de se differiencer et plutot realiser tous que nous sommes des etres humains avec nos defauts et nos bon cotes

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par sad_poete le 20/08/2004 07:52:03
ah(ceci est un commentaire en reponse a celle de furious)
juste une question. c'est quoi la normalite???et puis tu me dis que cest pas si facile que ca mais mon cher rien ne serait complique si l'homme navait pas ce besoin de se differencier de choses quils trouvent anormales et imorales. cela a toujours ete comme ca alors ca aurait pu etre moins complique si l'homme etait moi complique. JUste pour que tu le sache, je ne prends pas la part des homos mais plutot jessaye de rendre l'argument plus interessante

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:03
Furious, les discussions sur les nanas entre mecs hétéros, je les ai partagées, ou plutôt écoutées, quand j'étais ado...en toute franchise çà ne volait pas très haut et celà traduisait surtout notre ignorance !

Lorsque les copains ont rencontré une fille dont ils sont devenus amoureux, finies les blagues crasseuses sur un extra-terrestre inconnu : l'autre sexe !

Donc, si tu devais éliminer ce sujet de "conversation" avec un copain gay, tu ne perdrais pas grand-chose...

Je dis si, car j'ai vu le cas où des copains hétéro et homo échangeaient des points de vue sur les sujets de leur attirance : çà peut devenir assez comique !

Si un de tes copains était homo, celà ne signifierait pas pour autant qu'il passerait sa vie à loucher sur ton cul, tous les culs ne sont pas dignes d'un tel intérêt, mais si celà arrivait, comme disait Brel "une heure...une heure seulement", tu comprendrais tout à coup ce que peuvent ressentir les nanas sur lesquelles la plupart des mecs bavent furieusement...Alors, çà fait quoi d'être un objet sexuel messieurs ?

Si tous les mecs hétéros faisaient un stage d'une semaine dans une communauté gay où ils seraient traités comme les filles qu'ils reluquent d'habitude, ils deviendraient beaucoup plus respectueux vis à vis des femmes.

Ils apprendraient, ou presque, en une semaine quelques notions élémentaires d'un respect qu'ils mettront parfois des années à acquérir, pour les meilleurs d'entre eux...Certains, hélas, n'y parviennent jamais.

Beaucoup d'ados fonctionnent en système binaire : le bien et le mal, le noir ou le blanc, fromage ou dessert...

La vie est différente, on le découvre à l'état adulte. Ou plutôt, lorsque l'on commence à saisir les nuances de la vie, donc sa richesse et sa complexité, on commence d'être adulte...Et l'on se rend compte que l'existence, question couleurs, c'est davantage un camaïeu de couleurs multiples et que le système binaire "ou-ou" est obsolète.

Enfin, il faut apprendre à penser par soi-même en dehors des autres.

Même ado je me suis toujours peu soucié de ce que pensaient les autres copains...J'avais mon propre point de vue sur les choses de la vie, sur les évènements politiques ou culturels, je lisais, j'écoutais toutes les opinions, je tempérais les excès autant que possible, j'étais souvent un médiateur, je prenais systématiquement le parti des faibles, etc...

Ce fut un élément de ma popularité, ayant toujours été élu en classe ou en conseil d'université, et sans faire de la retape, même une fois contre mon gré ayant clairement annoncé que je n'étais pas candidat.

On peut être populaire en étant différent, si celà inquiète certains. J'étais différent, tout le monde le savait, je ne le cachais ni ne le revendiquais, mais ceux qui ouvraient les yeux et cherchaient à m'aborder le comprenaient vite.

Je n'ai jamais dit : je suis homosexuel, car je trouve cette catégorisation absurde. Mais si j'étais heureux ou malheureux à cause d'un garçon, je répondais aux questions en disant, "Didier m'a posé un lapin" ou "je suis amoureux de Stéphane"etc...Et celà c'est toujours bien passé.

Quant aux rieurs, j'avais assez d'esprit pour faire rire d'eux à leur tour, et ils se sont vite calmés.

Paradoxalement, mes "fans" étaient les filles du lycée et nous avions une forte complicité.

Pour être heureux dans la vie, et surtout lorsque l'on est gay, il faut être fort et ne pas s'en laisser compter.

Aujourd'hui, même dans ma vie professionnelle, tout le monde sait que je suis gay, et je suis respecté.

Je n'ai toujours pas prononcé le mot "homosexuel", puisque c'est une limitation de l'individu à sa sexualité qui me paraît trop réductrice.

Quand de nouveaux collègues disent : "avec ma femme, ma copine, hier soir, nous sommes allés au cinéma", je réponds "avec Bernard (mon petit homme) hier soir, nous sommes allés au concert".

Tout le monde comprend vite, et s'il y en a qui hésitent et posent des questions, j'y réponds le plus simplement du Monde.

Il y a 70 personnes au bureau, et la plupart me demandent souvent : "Bernard va bien?"

Cette approche-là, c'est le résultat d'années de vérité et de franchise, d'années ou je ne me suis jamais considéré comme une victime, où j'ai réussi à exister au milieu des autres sans leur imposer quoi que ce soit, sinon un respect mutuel.

Je ne suis pas mécontent de moi, mais, surtout, je suis fier d'eux, car il m'ont prouvé qu'il ne faut pas désespérer du genre humain.

C'est une confirmation que j'attendais...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:03
Furious,

je ne consteste pas ton analyse qu'une réécriture a décodée.

Je n'ai jamais, en revanche, parlé d'une question d'amour à un copain, ni une copine.

En revanche, à l'adolescence, et même après, il m'est arrivé d'en parler à ma mère qui voyait tout et devinait tout. Il faut dire que j'avais confiance en elle et en son jugement.

Même en tant qu'adulte, elle m'a plusieurs fois sidéré avec son acuité à évaluer des inconnus en quelques minutes, sans jamais se tromper, ce dont je n'ai parfois eu la preuve que des semaines plus tard...C'est un don que j'aurais bien aimer posséder.

Dans tous les cas, j'avais trop peu confiance, même en un ami, pour me confier sur ce point. Je n'ai donc partagé ni espoirs, ni désillusions, et lorsque j'en ai parlé c'est après avoir fait le tour de la question et tout bien pesé.

D'ailleurs, mon seul ami était mon premier amour et la vie nous a séparé sans que j'aie eu le temps de concevoir des doutes à son égard. Peut-être celà se serait-il produit plus tard...

Quand à l'hétérosexualité dominante, je n'ai rien contre bien sûr, et je crois qu'il est COMPATIBLE que la variante de l'homosexualité soit expliquée aux enfants en tant que comportement, minoritaire certes, mais existant.

D'ailleurs mes petites nièces ou neveux l'ont parfaitement compris, et pour eux mon mec est autant leur tonton que moi.

Dans les médias, l'homosexualité est de plus en plus visible, genre émissions de Delarue ou autres, et arte consacre des programmes entiers où l'homosexualité a sa place.

J'ai signé la semaine dernière un contrat de construction d'une maison, la case Pacs figure auprès des autres pour ce qui concerne la situation de famille des acquéreurs. Notre argent n'a pas plus d'odeur qu'un autre...

Bien que vivant à Toulouse et non dans le Marais, je ne décèle pas dans la rue de phénomène d'homophobie structurel.

Le seul problème sociologique est l'homoparentalité, c'est une ligne de clivage qui subsiste dans les esprits, alors que dans les faits l'homoparentalité est répandue....Mon copain est père de trois enfants...

Ce qui est revendiqué, c'est le DROIT à l'adoption, dans les textes, et l'on sait que la société juridique est toujours en retard sur la société réelle. Mais je sais que celà évoluera...

Je ne suis pas sectaire, je ne vis pas dans un guetto, nos amis sont aussi bien hétéros que gays ou lesbiennes et si je revendique le droit à l'homoparentalité, ce n'est pas pour moi, qui ai passé l'âge d'adopter (48 ans) mais pour de jeunes couples gay qui souhaitent élever un enfant. Or, il y a tant d'enfants malheureux dans le monde, sans aucune famille, que je ne vois pas pourquoi on ne leur offrirait pas cette chance.

Je crois profondément que l'aptitude à élever un enfant n'est pas liée directement à la sexualité. Les faire c'est une chose, n'importe quel alcoolique peut être père de 10 gosses, mais il arrive que ces enfants soient seulement nourris (et encore) et pas toujours élevés, ce qui est bien différent.

Elever un enfant, c'est faire preuve d'une capacité d'amour, d'écoute, d'analyse des situations, de gestion des conflits, de discernement dans ce qui peut convenir ou pas à l'enfant que l'on élève, et pas seulement avoir fait ses preuves de géniteur, pour un homme en tous cas.

Cette compétence d'éducation n'est pas exclusivement hétérosexuelle, il suffit de participer à ce forum pour s'en apercevoir.

Quant à la référence masculine ou féminine manquante, elle n'est pas plus marquée que dans les familles monoparentales, et c'est faire preuve d'un aveuglement dogmatique que de croire que les couples homosexuels n'ont ni famille, ni amis, auprès de qui trouver cette référence manquante.

J'ai confiance dans la vie et dans la faculté du corps social à s'adapter et si j'interviens dans le débat, de manière générale, c'est plus pour aider de jeunes homos, filles et garçons, à vivre selon leur coeur, que pour "dénoncer" des comportements sociaux que je sais par nature éphémères et changeants.

Le débat que nous avons aujourd'hui sur l'acceptation de la différence et l'homoparentalité, je l'ai connu enfant à propos du divorce, où les biens-pensants jugeaient que s'il paraissait acceptable pour deux adultes sans enfants de divorcer, celà ne l'était plus dès lors qu'ils étaient parents...

On voit comment celà a changé depuis les années 60. C'est tout juste si l'on ne nous interdisait pas de parler à l'école à des enfants dont les parents avaient divorcé ! Comme si, par ces enfants, la contagion guettait les parents mariés...

Je serais tenté de dire à tous les adolescents que leurs craintes inhibent, même momentanément, n'ayez pas peur, la vie est beaucoup plus simple et facile que l'on peut se l'imaginer et l'on se fait souvent des montagnes d'un rien.

Mais çà, d'autres adultes l'ont déjà dit et sans succès, alors je l'explique autrement.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par furious le 20/08/2004 07:52:03
J'ai dit tout ce que je pensais sur le sujet dans mes précédents messages, cependant je souhaiterais réagir une nouvelle fois sur un point du message de Miguelito :
le droit à l'adoption d'un enfant par un couple homosexuel. Personnellement je m'y oppose formellement, je ne changerais pas d'avis la dessus, parceque je suis encore lycéen et que je vivrais très mal le fait d'avoir pour parents deux homos. Je ne met pas en doute la capacité d'un couple homo à éduquer correctement un enfant, il n'y a aucune raison pour que cela se passe mal ( du moins pas plus qu'avec un couple hétéro ), mais il s'agit la de l'équilibre de l'enfant, qui dans l'état actuel des choses et vu la facon dont les homos sont encore ( malheureusement ) montrés du doigt aujourd'hui, cet enfant ne pourrait pas s'épanouir normalement. Cela les homos devraient le comprendre, peut-être que s'il ne le comprennet pas c'est parceque eux-même auraient voulu être éduqué par des parents homos, afin d'être mieux compris, mais je le répète, aujourd'hui la grande majorité des gens ( et donc des enfants ) sont hétéros, et n'importe quel adolescent hétéro vous dira qu'être élevé par des homos serait très mal vécu, tant par rapport au regard des autres ( qui compte toujours, il ne faut pas le nier ) que par rapport à son propre regard. De plus on reconnait qu'être éduqué par un seul des deux parents peut créer un déséquilibre, chaque parent jouant un rôle différent, ne serait-ce pas pire si les deux parents étaient du même sexe ?

je pense que les homos, en adoptant un enfant, lui ferait du mal, et si tant de gens s'y opposent, ce n'est pas par rejet des homos, loin de là ( d'ailleur il est plutôt à la mode de soutenir les homos ), mais par souci du bien-être de l'enfant.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par furious le 20/08/2004 07:52:03
réponse à rollyfx :

j'ai 17ans, si tu veux le savoir, et si j'admet volontiers qu'il est fort propable que dans quelques années je regarde avec amusement, voire mépris ces discussions ( je ne me relance pas sur leur nature, cf mes précédents messages), toujours est-t-il qu'àl'adolescence elles sont importantes, et impossibles avec les gays. D'ailleurs, si elles ne le sont pas pour vous, c'est peut-être parce que vous êtes gays, et cela reste à mon avis une différence qui participe à une mise à l'écart des gays.

je regrette que uniquement des gays me répondent, car je serais intéressé par les réactions d'autres hétéros, qu'elle confirment ce que je pense ou non.

j'aimerais aussi avoir les réactions de gays sur le sujet de l'adoption des enfants, qui faisait l'objet de mon précédent message, car si la mise à l'écart ou l'intégration des gays ne m'empêche pas de dormir ( je l'avoue, c'est un sujet qui me laisse assez indifférent, mais je prend le temps de poster des messages ici car j'estime la discussion enrichissante, personnellement, je ne suis pas de ceux qui rejettent les gays mais pas non plus de ceux qui les aident, je reste "dans la masse", quoi ), par contre l'adoption d'enfants par des gays ( ou lesbiennes ) me fait vivement réagir à chaque fois qu'on en parle, car j'estime que c'est nocif pour l'enfant ( cf mon précédent message ).

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par fabien76 le 20/08/2004 07:52:03
(auteur de l'article)
Réponse à FuriOuS sur l'homoparentalité :

Jusqu'à present j'ai parlé en généralisant, mais la c'est impossible de le faire pour ce sujet et je vais donc te donner mon point de vu personnel.

J'ai décidé que je si l'homoparentalité est légalisée en france, je n'adopterai pas d'enfants. Je ne veux surtout pas être une honte pour eux, je ne veux pas qu'ils souffrent des moqueries des autres enfants quand ils seront à l'école. J'aurrais adoré avoir des enfants, mais si c'est pour risquer de les rendre malheureux je préfére y renoncer.

De plus j'ai peur que les enfants rencontrent des problèmes d'identification à l'adolescence, ne trouvent pas l'équilibre donné par la possibilité de se tourner vers un homme ou vers une femme, pour parler, poser leurs questions et ainsi s'épanouir.

Aux Etats Unis, l'homoparentalité est légale, et la premiere vague d'enfants de gays est aujourd'hui âgé d'environ 14-15ans. Apparement tout semble se dérouler normalement, mais certains de ces enfants semblent avoir des doutes sur leur propre orientation sexuelle, comme cette jeune fille de 15ans que j'ai vu dans un reportage et qui a déclaré qu'elle attendait d'etre "prete" pour annoncer si elle est hétéro ou homo, ce qui laisse entrevoir un certain malaise à mon avis.

Dans quelques années encore, quand ces enfants aurront grandi, on pourra savoir si une éducation donnée par des parents homos a ou non une influence nefaste sur les enfants. C'est a ce moment la qu'il faudra ouvrir le debat.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:03
Il y a ceux qui sont contre, et c'est leur droit de s'exprimer.

Je ne cherche pas à les convaincre qu'avoir des parents gays, c'est mieux : je n'en sais rien moi-même.

Leur parents ne sont pas gays, les miens non plus. Ce qui m'a fait souffrir, moi, c'était de voir mon père faire le "joli-coeur" après 40 ans avec toutes copines de ma soeur...

De toutes façons, c'est une situation qu'il n'ont pas connue et il est difficile de savoir quelle aurait été notre réaction dans ce cas.

Il est clair que certains n'assumeraient pas l'homosexualité d'un de leurs parents. ils auraient honte...

C'est peut-être un manque de compréhension, un manque d'humanité, les humains, parents ou non, n'étant que des humains, c'est à dire des individus dont les options peuvent se modifier, ou se révéler, à un moment quelconque de leur existence.

Un adolescent peut imaginer une certaine perfection pour ses parents et les croire à l'abri des questions qu'il se pose lui-même... Ce n'est pas le cas.

Le rôle des parents est un rôle éducatif, mais pas forcément celui d'incarner un exemple dans sa vie privée, cette notion d'exemple étant très subjective : comment la définir ?

Mes parents ont eu la sagesse de ne pas me dicter un comportement "moral" ou religieux dans ma vie privée, ce que, d'ailleurs, je n'aurais pas accepté.

En revanche, il m'ont armé pour faire face à l'existence et pour que mes études ne soient pas un fiasco, ce qui s'est avéré essentiel.

Quand à mon orientation sexuelle, ils n'ont pas ajouté aux contraintes de la société et je les en remercie : celles-çi étaient déjà suffisamment lourdes.

De mon côté, je ne me suis senti aucun droit sur leur vie privée, et si j'ai pu momentanément être déçu par le comportement de mon père, c'est que je pressentais qu'en cas de divorce ils souffriraient tous les deux, et j'aurais aimé (naïvement) pouvoir leur épargner cette souffrance...Mais il n'ont pas divorcé et l'équilibre de leur couple s'est rétabli sous l'effet d'une volonté commune, et parce qu'ils s'aimaient...

Moi, je crois plus à l'amour qu'aux conventions de la société, qui ne sont que des conventions, c'est à dire un choix d'organisation parfois arbitraire, et que je réfute lorsqu'il s'agit d'empiéter dans la vie de chacun...

Bref, ni l'Etat, ni une religion, ni qui que ce soit n'a à loucher dans mon slip pour me dicter mes comportements. Personne n'a aucun droit là-dessus, ni parents, ni enfants, personne...

Je n'ai pas à juger la vie amoureuse de mes parents, comme je ne leur reconnais pas le droit de juger la mienne.

Je ne me permettrais donc pas de vouloir régler leur comportement selon mes désirs, qu'ils soient hétéros ou homos.

Le statut d'enfant, puis d'adolescent, ne confère aucune compétence à régler la vie privée de ses proches.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par lola rist le 20/08/2004 07:52:03
je voulais juste ecrire un petit mot à miguelito bueno pr dire ke sui completement d'accord à toi, tu es vraiment juste dans tes propos et ça fait plaisir des gens comme toi. en tous cas tu donnes l'impression d'avoir compris bcp de choses sur la vie et je trouve ça rassurant...
voila voila
@+

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:03
Merçi Weird.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par furious le 20/08/2004 07:52:03
Miguelito, je te réponds moi pour te dire que je ne suis pas d'accord avec toi : j'estime moi que au contraire un père ou une mère se doit d'être un exemple pour son enfant, il doit paraître à l'abris des doutes que l'enfant peut se poser, c'est à cette seule condition que l'enfant pourra considérer sa maison et sa famille comme un refuge où il est à l'abri de toutes les difficultés qu'il découvre à l'extérieur. On découvre en grandissant que ses parents sont comme tout le monde : des humains, donc fragiles, mais je pense qu'un parent doivent incarner la perfection pour son enfant : si ce dernier ne peut être fier de ses parents il se sentira inférieur aux autres, et ne pourra s'épanouir normalement.

Tu écris bien, et tes propos peuvent sonner juste comme l'écrivais weird, mais j'ai l'impression que ta position est celle d'un gay et que tu n'est pas très objectif, tu ne te met pas à la place d'une personne non-gay qui aurait à assumer des beaux-parents ( car il faut souligner que lors de l'adoption il n'y a pas de lien de parenté avec l'enfant, et qu'à l'adolescence, pour des enfants difficiles, ce lien de parenté est la seule chose qui peut imposer le respect aux parents ) homosexuels et le regard des autres.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:03
Furious,

Je suis d'accord que jusque vers 9/11 ans, les parents doivent paraître à l'abri des doutes et des difficultés du Monde...Audelà, je ne crois pas que le foyer puisse être un refuge où l'on se croit à l'abri de toutes les difficultés.

D'abord parce que ce n'est pas vrai, ensuite parce que les ados ou pré-ados doivent aussi apprendre à affronter la réalité pour pouvoir la surmonter sans trop de problèmes...

Or, c'est un entraînement...Faire face demande certaines dispositions d'esprit qui ne sont pas innées.

Si l'on a jamais eu à affronter, ni ses propres problèmes, ni ceux du monde qui nous entoure et dont "l'ambiance" rejaillit sur nous, on se trouve à 18 ou 20 ans comme un véritable handicapé de l'existence, avec un sérieux retard à rattrapper.

Beaucoup de parents sur-protègent leurs enfants, et de plus en plus. Voir des parents qui accompagnent des presques adultes de 18 ans jusque dans la salle de l'écrit du bac me paraît une erreur grave...Je sais que je n'aurais pas accepté que mes parents le fassent, non pour le regard des autres, dont je n'avais rien à faire, mais par rapport à moi-même.

Pour moi, la maison de doit pas être un lieu à l'abri du monde, ou en dehors du Monde, comme une caverne ou des oubliettes, mais celui où le Monde pénètre avec la chance d'être expliqué, traduit, décrit : apprivoisé.

En ce qui concerne la fierté que l'on peut avoir pour des parents, c'est surtout celle d'avoir bénéficié d'une éducation qui ouvre l'enfant vers le Monde, ses bonheurs et ses horreurs (les deux), et qui permet aux enfants et aux adolescents de commencer ensuite leur vie de jeunes adultes en ayant appris à la fois à se défendre et à la fois à savoir écouter les autres et devenir solidaires.

Pour celà, pas besoin que les parents soient eux-mêmes parfaits (d'ailleurs, çà n'existe pas), il suffit surtout qu'ils soient lucides et responsables.

Quant à l'adoption, qu'elle soit juridique par des parents hétéros ou homos, ou affective, comme celà peut-être le cas des familles recomposées, je crois surtout que l'amour, la compréhension et le respect mutuel y sont plus utiles que les simples liens du sang...Car ceux-là ne suffisent pas, la encore, il suffit de regarder bon nombre d'émissions de société pour entendre combien de parents, par le sang, ont pu maltraiter, ou ignorer, leurs enfants.

En plus, en ce qui concerne la paternité, tu sais bien qu'elle n'est pas vécue de manière aussi charnelle que la maternité.

Ce qui vrai, c'est que homos ou hétéros, il y a une aptitude à élever des enfants chez des individus très différents, et une inaptitude chez certains de tous les groupes cités au-dessus...Elle dépend surtout du degré de compréhension de la vie que l'on possède.

Il s'est établit entre les enfants de mon copain et moi, une relation de confiance et d'entraide que j'apprécie.

Je dirais même que, parfois, étant un tiers à la relation père-mère, j'ai pu faire passer des messages que l'une et l'autre n'avait pas encore réussi à transmettre..Peut-être que de voir une troisième personne étrangère au couple de leurs parents, dire la même chose, mais avec d'autres mots, à permis d'accélérer le processus.

Comme on dit : nul n'est prophète en son pays !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par baboo le 20/08/2004 07:52:03
Tres bon article, en esperant qu'il fasse avncer les choses
Bisoux a tous

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par phoebe571 le 20/08/2004 07:52:03
Voilà, je vais vous raconter mon histoire, c'est très simple. Depuis la rentrée, je joue dans la cour des grands. Mon entrée au lycée s'est très bien passée. Normal, je connaissais déjà tout le monde... Enfin une bonne partie du bahut. Comme d'habitude, je fais une entrée fracassante. Je suis en seconde européenne anglais. Techniquement dans ce genre de classe, il n'y a que des intellos... Je suis, comme d'hab, pas dans le même délire que les autres. Le jour de la rentrée, je débarque en baggy... Premier jour, toute ma classe vient vers moi.
Jusqu'à décembre, tout à été pour le mieux. C'est à partir de décembre que ça s'est compliqué. J'arrange un coup entre un de mes meilleurs amis, A. (un terminal, qui est dans la classe d'une belle gosse) et une fille (un peu dans mon délire) de ma classe, Mél.
Un vendredi, j'avais pas cours l'après-midi, donc je préviens ma mère que je vais chez Mél. Et la je vois ma Femme-Homme (surnom que les filles avec qui je traîne lui donnait...), au téléphone. Après mes quelques minutes de conversations avec ma mère, je vais voir A. et Mél, et je dis : "Putain elle est trop magnifique !". A. me répond : "Qui? Connasse?" (connasse = surnom de ma femme-homme = M.) Je lui ai répondu que "oui". Il l'a appelé et a fait les présentations. [je sortais avec un mec à ce moment, un mec très convoité et désiré...] Elle m'a envoyé un message du portable d'A. et c'est à cet instant que tout a commencé. Pour elle, j'ai refusé moultes demandes (de mecs très très bien sur tout les angles, et de meufs aussi...), j'ai lâché mon mec, j'ai fait des sacrifices pendant plus de 6 mois, et maintenant (encore) je continue... Elle, elle est très demandée, c'est une VRAi bombe. Toutes les filles lui cours après. Elle s'est fait draguée par des filles, JUSTE DEVANT MES YEUX, pleins de fois. [ça, ça met bien la rage!] Pour moi, elle a fait des sacrifices. Une certaine V. lui court encore et toujours après. Elle lui a dit que si elle ne changeait pas de club de foot, pour venir dans le sien, elle arrêtait le foot. Mais elle lui a aussi demandé de vivre avec elle...
Dès le début, elle m’a raconté ce que les filles lui ont fait vivre. Quand j’y repense je me dis que les filles c’est des garces (et je met "garces" pour ne pas mettre "S******"… On a été, la plupart du temps, honnêtes l’une envers l’autre. Le problème, c’est que notre relation n’est pas délimitée. Je m’explique : parfois c’est pûrement amical, parfois c’est de l’amour, parfois c’est pûrement sexuel (vous faites pas trop de films quand même ! ) . Au bout de quatre mois, j’ai (enfin !) compris que je l’aime.
Plusieurs fois ,déjà, on s’est embrassée. La saint valentin, on l’a passé ensemble. Le 14 février, c’était trop culte : elle m’a écrit une lettre, elle m’a embrassé dans les couloirs du lycée, on est restée ensemble toute la journée. Elle m’a offert une ceinture de skate ( d’une très grande marque ) et un bracelet. J’ai un grand nombre d’objet à elle et de cadeaux de sa part. Quand on est ensemble, c’est bourré de petites intentions, de caresses, de petits bisous sur la joue, dans le cou… C’est trop attendrissant.
Le problème, c’est que mademoiselle est très connue au lycée étant donné qu’elle y a passé déjà 5 ans. [Bientôt c’est son anniversaire, elle aura 20 ans. Ca va se fêter…] et donc, elle a peur du regard des autres. Chose que je tolère. Mais ça me saoûle qu'elle vive selon l'opinion des gens (qui est souvent bornée, et pas très ouverte à ce genre de relations...). Mais bon, je respecte les idéaux des gens, mais je les approuve pas toutes.
Le dernier jour qu’elle venait au bahut, elle m’a sorti un (joli) discours (j’ai failli chialer... ok, ok, j'ai versé une larme.) et elle m’a dit la chose la plus compliquée à dire quand on le ressent : « je t’aime ». Pourtant, on ne sort pas ensemble. Grâce à elle, je crois au destin et au fait qu’on puisse Aimer (avec un grand "A" quelqu’un sans pour autant sortir avec.
Je sais que jamais elle lira ce texte, mais je le dis quand même : Je t’aime, M.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:52:03
http://www.wanadoo.fr/bin/frame2.cgi?u=http%3A//forums.wanadoo.fr/new/read_message.php%3Fidmessage%3 D542570%26idsection%3D1209%23


voir ce forum wanadoo , ou l'on retrouve les homophobes , laisser vos commentaires merci

superbe ton article

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:03
Excellent article, ca fait plaisir de lire ca !

Mais juste une remarque : pour toi qui trouve horrible ce prejugé qui pousse les gens a croire qu'on "choisit" d'etre homo (et qui paradoxalement, n'imaginent pas que l'on choisit d'etre hetero... enfin bref) ... est ce que ce n'est pas contradictoire de conseiller le site "monchoix.net" ? ne pense tu pas que ce site ai tres mal choisit sont nom
(moi si)

Cyril
Webmaster du site www.LGBTH.com
Co-Administrateur du forum www.Grenoble-LGBT.com
Parents d'homos : www.Contact-Grenoble.com
Parents Gays et Lesbiens : www.APGL.asso.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par fallen_angel le 20/08/2004 07:52:03
Non le choix en question n'est pas d'être homo mais comme il l'a dit dans son article de s'assumer!!! et d'ailleurs ce n'est pazs forcement le seul choix. Assumer son homosexualité demande du temps et effectuer plusieurs choix! En parler? A qui? Vivre cacher ou "s'afficher"?, etc...
Et a mon avis le nom le plus discret.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: C'est pas gay
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:03
et donc, ca veux dire que ceux qui n'ont pas choisi de faire leur CO ne sont pas les bienvenus dur le site monchoix ?

Mais sincerement, avec tous ces delires homophobes qui consistent a faire croire qu'on "choisi" d'etre homo, je pense vraiment que ce titre est tres tres mal choisi et tres maladroit.

Cyril
www.Cigale-Grenoble.com

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲