FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







2012, l'année Coupe

En plus de la finale de la coupe de la ligue (samedi contre l'olympique de Marseille), Lyon jouera egalement la finale de la coupe de France après la large victoire lyonnaise, hier, contre le Gazelec Ajaccio sur le score de 4 à 0


Après la défaite en huitième de finale de ligue des champions contre les chypriotes de l'Apoel Nicosie, il y a un mois, on pensait que la fin de saison des gones serait difficile. Depuis, les choses ont changé. Les hommes de Rémi Garde sont de retour dans la course à la ligue des champions et aura deux chances de décrocher un titre, ce qui échappe au club rhodanien depuis 2008 (victoire en coupe de France 1-0 contre le Paris Saint Germain).
Le match d'hier fut musclé. Les premières mèches furent allumées par les corses sûrement dans le but d'intimidé l'ennemi. Vers la demi-heure de jeu, la tension atteigna son paroxysme. Les provocations s'accumulèrent entre les deux formations. Même Jean Michel Aulas failli en arriver aux mains avec des membres du staff corse dans les couloirs de Francois Coty. Jusqu'a l'expulsion de Colinet, après un tacle par derrière sur Alexandre Lacazette. Le joueur ajaccien tenta d'expliquer son geste "J'ai été très maladroit. Je n'avais pas envie de faire mal mais il y avait un excès d'engagement. Le pire, c'est que j'ai gâché la demi-finale de mes partenaires". Il a raison, a onze contre onze, les joueurs de National parvenaient a rivaliser mais en inferiorité numerique, les jeux étaient faits. A la mi-temps, le score était nul et vierge. Sans l'expulsion de Colinet, personne ne sait ce qu'il se serait passé.


La domination logique des lyonnais après la pause

Après la mi-temps, les joueurs du Gazelec passèrent près de l'exploit après que Verdier trouva le poteau d'Hugo Lloris, (que son partenaire Collodero avait deja trouvé en debut de match), à la quarante-huitième minute. Quelques minutes plus tard, c'est Alexandre Lacazette qui trompait la vigilence de la défense corse et du portier Rastello jusque là auteur d'une excellente prestation. Après cette ouverture du score, nous connaissions l'issue du match et c'était cohérent, les ajacciens eurent ensuite toutes les peines à se projeter vers l'avant et les erreurs techniques s'enchainèrent "le but de Lacazette nous fait beaucoup de mal. Avant, on tenait plutôt pas mal et après, nous n'avons pas jouer le même football" resumait l'entraineur du Gazelec. Ce ne fut pas une surprise que, durant les vingts dernières minutes de la rencontre, les gones ajoutèrent trois buts par l'intermediaire de Lisandro Lopez, Clement Grenier et Bafetimbi Gomis.
Cette victoire confirme la bonne forme du moment des lyonnais "on va mieux depuis quelques semaines et je suis ravi de jouer deux finales pour ma première saison en tant qu'entraineur. Je prefere tout de même ajouter que l'objectif principal du club pour cette fin de saison reste le podium" indiquait Remi Garde durant la conference de presse d'après-match.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 19 avril 2012
Modifié le 15 avril 2012
Lu 710 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143