Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

54 ans d'aide au développement international

Une situation qui ne fait qu'empirer...


Bref rappel historique

L'homme à la base du terme "pays sous-développés" est. M.Truman, ancien président des Etats-Unis d'Amérique. C'est en 1949, donc, que. M.Truman, durant un discours à la nation, annonça l'existence de ces pays, en remplaçant le terme "colonies" par celui de "pays sous-développés". Durant ce discours,. M.Truman a fait un appel à toutes les nations afin d'aider les pays du tiers-monde, qui représentait plus de la moitié des peuples de la planète, à se développer. Il a démontré que les habitants de ces pays étaient non seulement affamés, mais également pauvres, sans instruction et sans système économique valable. Visionnaire,. M.Truman a inciter les pays dit industrialisés à fournir une aide au pays sous-développés en s'appuyant sur le fait que ces inégalités pourraient créer des guerres et des mouvements terroristes. Enfin, il a soutenu que l'aide que nous, pays industrialisés, pouvions apporté aux pays du tiers-monde était non seulement d'ordre monétaire, mais aussi d'ordre technologique.


Le tiers-monde aujourd'hui

Nous parlons ici de l'Afrique, de l'Asie et de l'Amérique Latine. En fait, il existe dans le monde actuel plus de cent trente pays en voie de développement (le terme ayant évolué de "pays sous développé" à "pays en voie de développement"), contre à peine 25 pays, environ, qui sont industrialisés. Ces pays industrialisés ont fourni plus de 60 milliards de dollars à l'aide au développement international, ce qui n'a pas fait évolué la mauvaise position des pays en voie de développement. Plus grave encore : la situation déjà précaire de ces pays empire au fur et à mesure qu'une certaine dépendance envers les pays plus riches se développe. En fait, de nos jours, plus de la moitié de la population mondiale vit avec moins de deux dollars par jour et sans accès à l'eau potable, un cinquième de la population mondiale ne sait ni lire, ni écrire et 90% des victimes atteintes du Sida viennent du tiers-monde. Ces chiffres alarmant ne cesse d'augmenter malgré tous les efforts fournis.


L'aide fournie aux pays en voie de développement

Il existe aujourd'hui deux différentes formes d'organismes visant à aider les pays du tiers-monde : les Apd (organismes publics) ainsi que les Ong (organismes non gouvernementaux). En fait, chaque pays développés a un ou plusieurs organismes de ce genre. De plus, ces pays dit "riches" offrent aux pays en voie de développement une certaine forme de prêt monétaire à intérêt plus bas que le marché ordinaire appelée "prêt bonifié". Il est également important de mentionner que 10% de l'aide totale offerte à ces pays vient des organismes non gouvernementaux. Lorsque l'aide au développement international à débuter, la population croyait qu'il fallait industrialisé les pays du tiers-monde. Ceci était une grave erreur puisqu'il est impossible d'industrialisé des pays où la majorité de la population ne sait ni lire, ni écrire. En effet, qui pourrait faire fonctionner les machines "offertes" par les pays développés ? Forcé de constater l'échec de leur première tentative, les pays développés se sont alors pencher vers le marché du libre échange. Mon opinion personnelle n'est pas favorable à ce type de marché puisqu'il favorise grandement les pays industrialisé tout en créant une dépendance des pays du tiers-monde. De plus, ce commerce est tout à fait inégal puisque les pays en voie de développement n'ont pas les fonds nécessaires afin de créer une concurrence équitable. D'un autre côté, l'aide au développement international comporte aussi certains côtés négatifs. Premièrement, cette forme d'aide a répandu l'idée que pour se développer, les pays plus pauvres avaient absolument besoin de s'endetter, ce qui est faux. De plus, l'argent offert à la population des pays en voie de développement a surtout été aux gouvernements de ces pays ainsi qu'à la militarisation, ce qui n'était pas du tout le but premier de ces rentrées de fonds. De plus, l'argent interceptés par les dirigeants des pays en voie de développement se retrouve souvent dans des banques (suisses, par exemple) et ces banques reprêtent ce même argent à d'autres pays du tiers-monde. Nous parlons ici d'un cercle vicieux dans lequel la population des pays du tiers-monde ne touche jamais à l'argent que nous leur envoyons. À preuve, aujourd'hui, plus d'argent circule du sud au nord que du nord au sud. Deuxièmement, l'aide au développement internationale a créer une toute nouvelle forme de classe politique appeler "aidocratie", qui fait référence aux pays qui ne vivent que de l'aide provenant de l'extérieur et qui ne peuvent, par le fait même, se développer eux même. Troisièmement, l'aide au développement n'a fait que minimiser l'importance de l'épargne à l'intérieur des pays en voie de développement. En effet, cet épargne pourrait les aider à s'en sortir à partir de leur propre investissement, mais les remboursements qu'ils ont à effectués les empêche tout simplement d'accumuler un minimum de revenus.


Développement et sous-développement

Le développement est l'accumulation du capital à partir de l'épargne. Il est également l'ensemble des activités qui contribuent à l'accumulation progressive du capital matériel et humain d'une communauté en vue d'une production auto entretenue en vue de satisfaire les besoins tels qu'exprime par la communauté. Si l'on se fie à cette définition, nous pouvons affirmer que tout les pays du monde sont en mesure de le faire. Malheureusement, notre système économique est basé sur l'idée que certains pays ne doivent pas devenir autosuffisants afin que l'on puisse leur vendre nos produits. Pourtant, les pays développés produisent beaucoup plus qu'il ne consomme : de ce fait, ni nous cessions de produire outre mesure, nous n'aurions plus de surplus à vendre aux pays en voie de développement, ce qui fait que ces pays auraient non seulement la chance mais également le devoir de se développer eux même. De plus, à ce rythme, notre planète ne suffira bientôt plus pour remplir nos besoins qui sont de plus en plus nombreux. Dans les pays en voie de développement, nous faisons face à une désaccumulation du capital puisque le système de libre échange empêche les pays plus pauvres de se protéger. De plus, l'Afrique a été dépouillé trois fois de ses surplus à cause de l'esclavage, de la colonisation et, finalement, du commerce inégal.


Qui peut aider ?

La base serait de changer la manière de penser et de vivre des pays développés mais cette solution semble improbable vu notre système capitaliste. En effet, les seuls qui seraient vraiment aptes à aider les pays en voie de développement sont eux-mêmes. En accumulant leur propre épargne, ces pays auraient les moyens de se développer à leur rythme et cesseraient enfin d'être dépendants des pays industrialisés.comme exemple, nous pouvons citer le Bangladesh qui offre des banques à petits prêts pour les particuliers qui souhaitent investir dans des récoltes ou autre chose afin de se développer.


Finalement...

Bref, nous pouvons en conclure que la seule façon de réellement aider les pays du tiers-monde serait d'aller sur place afin de bâtir des écoles, de planter des semences, etc. L'argent envoyée se rend très rarement à destination : de ce fait, elle ne sert qu'à enrichir des dirigeants qui laisse leur population mourir de faim. Les pays du tiers-monde ont été trop longtemps défavorisés en raisons de plusieurs facteurs hors de leurs contrôle : aujourd'hui, comme tout les pays développées, ils auraient les moyens de se développer et de sa bâtir une économie, si seulement les dirigeants de tout les pays du monde cessaient, ne serais-ce qu'un instant, de songer à leurs profits.

... La vie n'est elle donc pas plus importante que l'accumulation d'argent ?
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Re: 54 ans d'aide au développement international
Posté par alvarez le 20/08/2004 07:50:09
Excellent ton article, bonne analyse du problème, mais malheureusement la majorité des gens s'en foute, ils ont déjà assez de souci et puis ça passe pas aux infos.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Publié le 25 avril 2003
Modifié le 25 avril 2003
Lu 1 122 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲