FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







A la conquête du bonheur

Voici ce qui vous fallait pour vaincre l'ennui de certaines soirées trop simples : quelques réflexions sur le bonheur...


Nous, les humains, sommes certainement la seule espèce vivante à pouvoir aspirer au bonheur, mais bien sûr, dans la plupart de cas les maladies, les conflits, les guerres, les croisades, même le destin... Et autres infortunes nous empêchent d'y parvenir. Et pourtant, certains arrivent à le trouver.


Acceptons cette évidence : le bonheur existe. Avez-vous déjà pensé au bonheur qui serait le vôtre si vous effaciez toutes vous sources de souffrance ?

Du jour au lendemain vous cesseriez d'être de pauvres humains malheureux, petits, minables, compliqués, vaniteux, frivoles, qui s'entourent d'objets inutiles et sont poussés par des ambitions mesquines...

Selon les conditions climatiques et autres circonstances, vous connaîtriez la félicité devant le spectacle de la pleine lune, d'une bonne paire de beaux yeux, d'un beau chêne centenaire, de la cribleuse de blé de Courbet qui se trouve aux beaux arts de Nantes, du violon de sonates et partitas de Bach, etc...


Je vous devine tentés. Comment faire ?

C'est très simple : il faut comprendre la souffrance ; et pour ce faire, il est déconseillé de la fuir. La fuite devant la souffrance nous engourdit l'esprit et le cœur.

Récapitulons donc la démarche. D'abord, vous refuserez d'échapper à la souffrance en comptant sur un dieu, un gourou, la réincarnation, les distractions, les divertissements futiles, une drogue quelconque et toute autre forme de dépendance, y compris Internet et notamment les forums de discussions... Ensuite, vous comprendrez ce qu'est la souffrance, pour devenir sensible et attentif à tout. Et pour finir, vous connaîtrez la félicité.

Aucun homme n'est plus heureux que le sage. Conscient du réel, l'esprit parfaitement tranquille, silencieux, il comprend la vérité. D'ailleurs n'a pas dit Aristote que le sage n'aspire pas au plaisir mais à l'absence de souffrance ? Toutefois le bonheur n'est pas réductible au plaisir.


Qu'est-ce, d'après vous, que le bonheur ?

Selon Kant, le bonheur idéal "est la satisfaction de toutes nos inclinations" mais pour être réellement heureux il faut savoir se limiter à ses inclinations les plus profondes.

D'après la philosophie actuelle, il consiste à une forme de sagesse qui n'advient qu'en celui qui se connaît parfaitement et sait satisfaire aux tendances fondamentales de son être, ce qui me fait penser à l'inscription de l'oracle de Delphes et que Socrate a fait sa devise : "connais-toi toi-même".

La béatitude nous la tirons de nous-mêmes, à différence du plaisir qui consiste à satisfaire un désir et que, en tant que sensation, ne nous apporte qu'une excitation superficielle.


Vous avez envie de recevoir un coup de téléphone, si vous le recevez, vous êtes heureux. Moi, j'ai envie d'avoir de bonnes notes, et si j'y parviens, je suis heureuse. Je voudrais écrire un roman aussi bon ou meilleur que À la recherche du temps perdu... Et si j'arrive, je suis heureuse ; dans le cas contraire, je suis malheureuse.

Mais parvenir à ses fins n'est pas le bonheur. Les relations et les objets sont éphémères, ils s'usent, se périment, ou se perdent, ce qui entraîne à nouveaux la souffrance...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (10)
Re: A la conquête du bonheur
Posté par ida le 04/02/2005 19:20:26
C’est trop peu complexe pr mon goût…une fin comme celle que tu proposes tt le monde va la comprendre, ss aucune difficulté… même les plus simples d’esprit… ça va contre mes principes....du plus profond de mes entrailles, désolée…

Si tu as d’autres propositions, n’hésite pas…

Et désolée encore d’avoir changé d’avis, tu sais, la générosité c’est comme le pain : ça dore, ça dore pas…question de mie… (Pourtant j’ai rien fumé, ni bu, pas de piqûres…rien, chuis prêtre à le jurer, si, si…)
Re: A la conquête du bonheur
Posté par chandlermbiing le 02/02/2005 00:04:05
qu'est ce que t'en pense comme conclusion à ton texte? "le bonheur c'est vachement bien et le malheur, ben c'est pas trop cool"
Re: A la conquête du bonheur
Posté par ida le 31/01/2005 22:03:42
Aujourd’hui je regorge de générosité : je te laisse arrêter mon texte comme tu voudras…
Re: A la conquête du bonheur
Posté par chandlermbiing le 31/01/2005 21:00:25
pourquoi ton article s'arrête comme ça?
Re: a la conquête du bonheur
Posté par pepito.micolazon le 22/01/2005 16:52:31
Tu decris dans ton article ma conception du bonheur, de la vie, du "pourquoi?" qu'on s'est tous posee au moins une fois... J'ai deux-trois petits autres points, mais c'est pratiquement ca...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (10)
Publié le 27 novembre 2004
Modifié le 20 novembre 2004
Lu 1 732 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143