Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

A propos de la séduction

Au sens le plus large du terme, séduire c'est vouloir plaire ; on voudrait plaire à tout le monde ou presque ; lorsqu'on se rend compte que c'est impossible de satisfaire un désir aussi prétentieux, on se contente de vouloir plaire à certains...


Au sens le plus large du terme, séduire c'est vouloir plaire ; on voudrait plaire à tout le monde ou presque ; lorsqu'on se rend compte que c'est impossible de satisfaire un désir aussi prétentieux, on se contente de vouloir plaire à certains... Mais même après avoir opté pour des objectifs plus modestes, on se heurte souvent à une des frustrations les plus douloureuses : être incapable de plaire à la seule personne au monde à laquelle on voudrait plaire...

Soigner son physique par de longues séances de muscu ; cultiver sa sensibilité au contact de grandes œuvres d'art produites par l'humanité depuis ses débuts ; former son intellect par l'étude régulier et une curiosité de tout instant... Tout cela s'avère vain lorsqu'on "porte en soi un lys impossible à arroser"... Comme dit Lorca à propos de son tourment quotidien : thanatos, le désir insatisfait...

En général moins doués que Lorca pour qualifier notre malaise existentiel ou mal être ou mal de vivre, il n'en est pas moins vrai que nous avons tous dans un moment ou autre de nos pitoyables existences ce lys conflictuel, cet obstacle insurmontable, cette difficulté de laquelle nous ne vaincrons jamais...

Alors, pourquoi s'attarder sur un problème insoluble ? À quoi bon s'obstiner dans la convoitise de l'objet interdit ? Peut-être parce que le propre de l'homme c'est de vouloir l'impossible et il ne peut que subir ce que mère nature a disposé... De même qu'il n'a pas son mot à dire lorsqu'il s'agit de ses autres spécificités telles le langage ou le pouvoir de représentation symbolique...

Il ne nous vient pas à l'esprit de nous demander "pourquoi je parle ?" alors que nous savons très bien que personne ne nous écoute, que le seul son que les gens aiment entendre est celui de leur propre voix... "Je parle" parce que le propre de l'homme c'est de parler et quand on est muet on invente un langage de signes...

Etre humain avec tout ce que cela comporte est donc une fatalité, au même titre que celle de naître plante, minéral ou animal... Désirer plaire à celui qui ne nous regarde même pas est chargé d'un sens profondément humain mais non pas dépourvu d'une énorme utilité : le couple Eros-Thanatos engendre la mélancolie créatrice et seule la création est capable de nous délivrer des chaînes des limites réels. Et chez l'homme il n'y a pas de rêve plus impossible et constant que celui d'être éternel...

Récapitulons : on désire l'impossible pour pouvoir être frustré... Et lorsqu'on est frustré on cherche à créer car par l'acte créatif on atteint l'éternité, c'est-à-dire, l'impossible... Comme quoi, en fin de comptes, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (16)
Re: A propos de la séduction
Posté par ida le 08/02/2005 20:16:17
flougaussien : C’est dommage…j’ai bien aimé ton premier texte et la fin de mon profil fait allusion à Le petit prince…


thom : Le mot latin "hospitale" a donné lieu en français aux mots "hôpital" et "hôtel"…dont les sens sont bien différents…

Dire : "hôpital ça vient de hospitale donc ça veut dire pièce où l’on couche"… ce serait abusif…car tt le monde sait qu’un hôpital c’est un établissement qui reçoit et traite les malades, les blessés et les femmes en couches…

Bref, l’étymo c’est sympa ms il faut s’en méfier car les langues ça évolue spontanément, et la majorité des changements sont dus à des nécessités internes, un mot ça peut venir par héritage d’un mot différent…

En ce qui concerne mon personnage, elle veut juste plaire à son prof, le conquérir…et non pas se marier avec ni avoir des enfants ou être heureux toute la vie…et je ne vois aucune tromperie là-dedans. Mais rien n’empêche qu’elle puisse tomber amoureuse de lui après l’avoir conquis…ce qui pourrait donner lieu à un autre texte…ms pr l’instant on n’est pas encore là, il faut pas sauter les étapes, d’abord elle veut lui plaire ensuite on verra…


Quand à ton deuxième post, les auteurs des meilleurs ouvrages littéraires parlent tous de l’angoisse de la page blanche…et celui qui l’a connue, sait de quoi il s’agit…

Puis en lisant leurs biographies on a l’impression qu’ils ont eu des vies bcp plus intenses que ceux qui ne l’ont pas connue, l’angoisse de la page blanche…

Ceux qui préconisent les ateliers d’écriture ce sont de grands auteurs aussi…tu n’y vois aucun intérêt…sans vouloir sous-estimer ton avis, à ce sujet, le leur m’intéresse plus…en raison de leur compétences…
Re: a propos de la séduction
Posté par thom le 05/02/2005 15:10:08
l'angoisse de la page blanche n'existe que pour celui ou celle qui ne vit pas intensement sa vie, passionnement sa vie...
car la vie est riche d'une infinité de chose a dire...
On ne peut pas vouloir trouver quelque chose a dire d'important si en meme temps on fait tout pour ne pas entendre la petite voix interieur qui nous dit:
" Et toi tu fais quoi pour etre heureux?. Et toi qu'est ce que tu vis dans ta vie de tous les jours?!".
les meilleurs ouvrages litteraires n'ont jamais ete les recueils de "masturbation intellectuel a la jean d'ormesson...des recueils qui permettent plus a l'auteur d'en mettre plein la vue a ses lecteurs pour lui montrer a quel point celui-ci maitrise la langue francaise dont l'histoire n'est finalement qu'un pretexte d'écriture.
les meilleurs ouvrages parlent des choses de la vie...les choses crues, les choses réelles, les choses vraies!...
Celui qui croit ecrire quelque chose sur la vie sans jamais sentir en lui ce qui vit d'intense c'est comme si il ecrivait une recette pour faire des crepes...Je ne vois donc aucun interet a se reunir pour apprendre a ecrire...
apprenons deja a vivre intenssement ses emotions...le reste viendra.
l'authenticité est ce qui manque le plus dans l'ecriture, du coup ca donne des ouvrages litteraires insipides, sans emotion...
sans interet.

"Dansez sur la terre avant que ce soit elle qui finisse par danser sur vous"
(carpe diem. dixit l'excellent "cercle des poetes disparus")
amicalement
thom

Modifié le 05/02/2005 15:12:47
Re: A propos de la séduction
Posté par flougaussien le 05/02/2005 13:19:29
C'est gentil, non merci. C'est juste que l'écriture ce n'est pas mon truc. Je préfère les images et les sons.

Je ne connais pas l'angoisse de la page blanche. Pour faire le lien avec ton texte, je suis tellement frustré que les "pages" se remplissent facilement.
Re: A propos de la séduction
Posté par ida le 05/02/2005 12:41:30
T’as plus envie d’écrire ? Il s’agit de l’angoisse de la page blanche ? Si c’est ça, t’en fais pas, c’est passager.

Puis ac une copine on projette de mettre en place un cénacle ac atelier d’écriture et plein d’exercices pr que les écrivains en herbe dépassent leurs blocages et apprennent à bien écrire…lorsque ce sera prêt, si tu veux, on pourra t’inviter !
Re: A propos de la séduction
Posté par flougaussien le 05/02/2005 12:23:55
Excuse-moi ida, je me vexe facilement. Je ne développerai pas ce tème, j'ai plus envie d'écrire. Par contre je lirai ton texte. Content.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (16)
Publié le 31 janvier 2005
Modifié le 12 janvier 2005
Lu 3 081 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲