Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Adoption

Dans l'herbe fraiche et verte était allongées deux petites filles...


Dans l'herbe fraîchement verte était allongées deux petites filles, à peu près du même âge, Joue contre joue, nez contre nez, le sourire aux lèvres et le rire léger. Dieu que cette image était jolie, imaginez vous les. Une des petites, portait une robe blanche, de fines boucles blondes entoure sa petite bouille ronde, elle a de magnifiques yeux bleus qui rayonnent de bonheur, ses joues sont rosies sous l'effet de la chaleur. Tout en elle évoque la légèreté et le bonheur jusqu'à son prénom, sa peau est blanche, aussi blanche que les dents de l'autre petite fille. L'autre porte une jolie robe colorée dans les tons orangée, une cascade de petites tresses aux élastiques multicolores encadre son visage beaucoup plus fin. Elle a une petite fossette au creux de la joue, que dévoile un sourire coquin. Ses grands yeux noirs pétillent de malice, mais malgré son bonheur, malgré son rire, on sent qu'elle est passé par beaucoup plus d'épreuve que l'autre qu'elle s'en sort grandi et que son envie et sa joie de vivre, n'apaiseront jamais tout à fait les craintes qui sommeillent en elle. Sa peau est noire. De l'une émane une sorte de tranquillité, de douceur, de bonheur du à son enfance choyée, et de l'autre, un savant mélange de rage de vivre, d'orgueil et de fierté qui lui a toujours permis de garder la tête haute malgré les coups. L'une pleure pour un rien, l'autre serre les dents et ne pleure que lorsque que la douleur dépasse les bornes. L'une a passé les premiers mois de sa vie au en France, l'autre au Rwanda. L'une a appris à marcher entre ses deux parents, l'autre a appris à se défendre et a faire ses armes contres la vie, seule dés ses premiers jours. Ces deux fillettes ne se ressemblent pas, mais pourtant elles sont sœurs...
Au contact de cette petite sœur du bout du monde, chacune va apprendre des choses, de ses différences va naître une complémentarité : L'une relativisera ses peines et apprendra à partager, l'autre apprendra le bonheur et la joie d'être aimer...


Et moi...

J'aime tellement ces week-end, les enfants sont tous heureux de se retrouver. Tous ensemble, ils jouent, ils courent, ils dansent, ils chantent, ils crient et ils pleurent, aussi ! Toutes ces choses ils auraient put le faire auparavant, mais quand ils étaient tous ensemble au Rwanda, ils ne pensaient qu'à crier le plus fort, qu'à taper le plus fort, toujours plus fort, parce que c'était en étant le plus qu'ils avaient le plus de chances de s'en sortir, et là ils sont enfin heureux, enfin aimé, enfin insouciant comme devrait l'être chaque enfant de leur âge.
J'aime ces week-end parce que l'on rencontre pleins de gens, pleins d'enfants, et qu'une partie de notre vie se rejoint dorénavant grâce au Rwanda.
J'aime ces week-end parce que cela me fait relativiser, moi qui ai toujours connu le bonheur, qui ne sait pas ce que sait vraiment un orphelinat, qui se l'imagine, mais en mieux, qui ne connaît pas le manque d'amour ni la loi du plus fort pour survivre, ni la crainte que le rêve se brise, ni la peur d'être abandonné une deuxième fois.
Et enfin j'aime ces week-end parce qu'en deux ans tous ces gens, tous ces enfants, grâce à tous ces moments, ces discussions, ces instants magique, et bien en deux ans c'est presque devenu une seconde famille...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (13)
Re: Adoption
Posté par cannelonie le 02/11/2008 23:08:26
Vraiment, il est beau ton texte. Un peu couret certe, mais tu réussit quand même a fonder une image en nous. Les mmotsa coulent et plus ont les lis, plus ont réussit a s'imaginer la scène mignone que tu décrit ^^
Re: Adoption
Posté par centinex le 26/10/2008 20:53:15
Et NON JE NE SUIS PAS UN ANIMAL.
C'est ca la difference, je sais que je suis HUMAIN. J'ai pas d'instincs, pas de sentiments, j'ai un cerveau et je réfléchi. Et j'vous laisse a vos litières, vous les animaux ;)
Re: Adoption
Posté par centinex le 26/10/2008 20:51:19
Arf, faut vraiment avoir une vue étriquée pour ne pas voir les conséquences d'une naissance.
"6 milliard c'est assez! Arrêtez de déconner! Arrêtez de faire des bébés!" :P

T'facon la n'est pas le sujet.
Franchement je suis plus pour l'adoption que pour en faire, des bébés. Un bébé de plus, c'est un bébé de trop, par contre, un qui n'as pas de parents a le droit comme un autre d'en avoir.
C'est dommage que ce soit si compliqué l'adption, on dirait que c'est fait exprès pour tout empécher....
Re: Adoption
Posté par atarax le 26/10/2008 20:21:28
tu es un animal, c'est instinctif!
après tu fais ton choix, je m'en fous...il vaut mieux que tu ne fasses pas d'enfants, plutôt que d'en faire et de mal l'éduquer...
je te juge pas, alors ne me juge pas...dis ça à tes parents, que c'est idiot de faire un enfant. Tu ne serais pas là sans eux, tu vas me dire que tu t'en fous, que t'as pas demandé à naître..bah fous toi une balle alors!
Si tu ne ressens pas le besoin de faire des enfants, je le conçois, nous sommes assez nombreux, et si tu résonnes comme ça c'est que tu serais incapable de gérer un enfant, donc oui il vaut mieux t'abstenir.
mais ne juge pas ceux qui en font..c'est complétement puérile comme réaction, surtout que tu n'avances aucun argument!
Je sais que tu pourrais m'en dire pas mal. j'ai fait mon choix, tu as fait le tiens..tu es heureux comme ça, et moi heureuse comme ça... voilà je vois pas où est le problème, alors ne me traite pas d'idiote.
Re: Adoption
Posté par centinex le 26/10/2008 19:43:15
Spa forcément le but (idiot) de tout le monde, dans la vie hein.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (13)
L'auteur : Amandine Cavousregardepas
24 ans, St viaud (France).
Publié le 24 octobre 2008
Modifié le 07 septembre 2008
Lu 702 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲