Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Aimer ou être aimé ?

Notre culture a transformé l'amour en un sentiment plutôt égoïste.


Pour aimer, nous avons besoin de recevoir des cadeaux, de sentir que notre ami(e) est triste avec notre absence, de savoir que personne ne le(a) connaît comme nous. Toutefois, quand on aime vraiment quelqu'un, on doit donner sans espérer rien en échange, le bonheur de notre ami(e) est notre seule récompense. Aujourd'hui, on veut seulement recevoir de l'amour, pas en donner.
Pour mieux comprendre mon point de vue, lis la petite histoire ci-dessous :

Petit enfant : Maman, Géraldine est l'amour de ma vie.
Maman : Donc, dis-lui ça, mon bonbon.

"Le lendemain, après avoir révelé son amour à l'amie."

Maman : Et alors ? Qu'est-ce qu'elle t'a dit ?
Petit enfant : Elle m'a dit qu'elle aime Jacques.
Maman : Et qu'est-ce que tu as fait ?
Petit enfant : Je le lui ai raconté.
Maman : Mais tu ne l'aime plus ?
Petit enfant : Oui, c'est pour ça que je lui ai raconté qu'elle l'aime.

Très joli, mais incroyable. Qui est capable de faire ça ?
Nous voulons toujours que les gens fassent des sacrifices, mais nous ne voulons pas en faire à notre tour. Nous nous inquiétons, exclusivement, avec notre douleur. A vrai dire, ce qui nous rend triste, ce sont les sentiments mesquins (que l'on connaît si bien) comme l'envie et la jalousie.

Nous sommes élevés dans une société où le romantisme doit être vécu comme quelque chose de tragique. Par ailleurs, il y a la recherche de l'âme soeur. L'amour parfait et éternel, ça n'éxiste pas. Nous ne sommes pas obligés à croire à cette chimère. Il y a l'amour réel de notre famille, de nos amis, de nos collègues pour remplir notre vie. En plus, il y a d'autres formes d'atteindre une vie pleine, comme : découvrir le traitement d'une maladie dangereuse, grimper une montagne, produire un logiciel populaire dans le monde entier, sauver des animaux en voie d'extinction, devenir président, gagner un championnat etc...

Il y a encore un autre aspect. Lorsqu'on est devenu sédentaires, on a inventé la proprieté privé et, par conséquent, l'héritage. Vivre comme ça a créé un problème, la nécessité d'avoir un seul partenaire. Donc, il faut que nous habitions avec notre époux(se), que nos héritiers soient peu nombreux et qu'ils soient bien identifiés. La monogamie nous est imposée. Mais, elle n'est pas naturelle, C'est pour ça que l'infidelité est si fréquente.

On dit que l'amour est universel, pourtant sa manifestation peut être différente parmi les plusieurs cultures. Si tu crois que mon impression sur l'amour est bizarre, au moins, tu sais comment un brésilien non-typique pense et j'espère que tu auras apprécié de lire ces lignes. Même si tu ne partages pas mon opinion.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
Re: Aimer ou être aimé ?
Posté par patricio le 20/08/2004 07:50:11
J'ai l'impression que j'ai pas bien compris ton point de vue. Peut-être car je parle pas le français si bien.
Tous que j'ai écris ce facile à remarquer dans notre societé. Qu'est-ce que tu veux dire:
"... que tu t'imposes la monogamie parce que c'est la solution respectable dans ta culture ou dans ta religion c'est ton choix, car tu n'as nulle besoin de te lier a quelqu'un pour vivre avec elle et partager de l'amour."

J'ai une petite amie depuis un an et demi. Nous habitons ensemble depuis 6 mois. J'ai quitté mon travail et mes amies pour vivre avec elle. Je l'ai connu quand j'avais 16 ans. Nous étions amis depuis longtemps et aujourd'hui nous sommes beaucoup plus !!

Enrichir, ça veut dire changer, accepter des choses differents et c'est juste ça la problème.
Affronter la vie à deux? C'est bon bien sur. Mais c'est pas le seul choix.
Re: Aimer ou être aimé ?
Posté par penpen-le-barbare le 20/08/2004 07:50:11
bonjour.. je ferais un constat moins alarmant...
je ne susi plus un petit garçon, mais j'ai fait ce que celui là a fait .. mais j'étais tjs amoureux ensuite.:)
J'étais éperduement amoureux d'une fille, qui en aimait un autre, alors, comme je ne voulais que son bonheur, je l'ai poussée dans les bras de cet homme...
Cela en valait la peine, j'ai mis pas mal de temps à en guerrir, mais cette personne est une amie chère encore aujourd'hui, et sa relation avec cet homme est sincère, elle dure depuis plusieurs mois (8) et elle est heureuse, c'est tout ce qui compte pour moi !
je l'ai fait et je suis pret à le refaire, quoi que ça m'en coute !
aimer c'est recevoir, mais pour moi c'est surtout donner !
Re: Aimer ou être aimé ?
Posté par les4centscoups le 20/08/2004 07:50:11
Ah, mais c'ets bien de savoir qu'il y a d'autres personnes que pensent comme moi! Moi, je suis brésilien aussi et je seulmente une chose à ajouter: je crois que l'infidelité ne signifique pas une manque d'amour, mais une contradicition avec les lois de la societé (et, enfin, qui a crée ces lois, et pourquoi ne les douter?)
Et... la nationalité n'a aucune liaison avec ça, huh! hehe
Re: Aimer ou être aimé ?
Posté par anne-so le 20/08/2004 07:50:11
moi mon chéri j'essai de lui donner le maximum et c'est vrai que quand lui veut m'offrir a son tour qqchose,je refuse car le plus important c'est qu'il sache que je l'aime et que je ferais tt pour lui même s'il ne me donne rien,mon amour pour lui est vrai et sincére!!
entre donner ou recevoir,j'aime mieux donner!!
bien l'article!!!
Re: Aimer ou être aimé ?
Posté par patricio le 20/08/2004 07:50:11
Merci 'a tous pour les commentaires. Dawn, tu as raison. La vision que je donne est vraiment incomplète. Mais, il faut que tu sois d'accord avec moi. Ton cas est une exception. Et j'ai l'impression que tu ne l'aime plus, donc le quitter n'est pas une preuve d'amour.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
Publié le 27 avril 2003
Modifié le 27 avril 2003
Lu 2 288 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲