FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Aimer un mec lorsque l'on en est un

Histoire personelle d'une homosexualité mal vécue, et qui est destinée aux homos, aux hétéros et même aux homophobes, si ça peut leur faire changer d'avis...


Un beau jour, alors que l'on sort comme d'habitude après les cours avec son ou sa meilleur(e) ami(e), qu'on va comme d'acoutumée boire un verre avec lui (ou elle) au café, que l'on discute de la journée, de choses plus ou moins sérieuses et qu'on le ou la regarde en face pendant un moment, il arrive parfois qu'on l'entende parler sans plus vraiment l'écouter, et que l'on se dise : je suis amoureux. Ce genre d'histoire arrive souvent, ça arrive comme ça, sans prévenir. Avant cela, je me croyais hétéro, je regardais les filles comme tout les garçons ou presque, ce qui n'est plus mon cas actuellement : ça va bientôt faire un an que je l'aime comme un fou, mais je ne sais pas comment le lui dire... Je ne reste pas inactif, j'essaie de faire véhiculer des idées par l'humour, et de cette façon, il les reçoit bien, et enrichit parfois. Si l'on prenait notre humour au premier degré, ça pourrait vouloir dire qu'il est lui-même comme moi, et qu'il m'aime aussi. De plus, il n'est jamais sorti avec une fille et n'a jamais vraiment parlé de ces choses là sérieusement avec moi... Je garde espoir, mais en aucun cas je ne veux le brutaliser ou lui faire du mal. Et pourtant, j'aimerai tant pouvoir conclure cette histoire par une phrase du style "et ils vécurent heureux mais ne purent avoir beaucoup d'enfants"...

Par cet article je veux dire que ça peut arriver à tout le monde des histoires comme celles-ci, même à vous, homophobes et intolérants, car l'amour frappe souvent là où l'on s'y attend le moins, et moi, j'aurai préféré tomber amoureux d'une fille, si j'avais eu le choix.
Je voudrai dire à ceux qui sont homophobes que l'on ne controle pas ses gouts, et que si l'on aime un homme plutot que n'importe quelle femme, c'est un peu, pardonnez moi la comparaison, comme si l'on aime le riz plutot que les pommes de terres, ... ce sont des choses qui ne se controlent pas. Lorsque l'on aime quelqu'un, il est difficile d'expliquer pourquoi, on a tendance a répondre : parce que cette personne est belle, parce que j'aime bien ça façon de penser,... Comme on le dit, l'amour rend aveugle, et l'on trouve forcément belle la personne que l'on aime.

Tout cela pour conclure que l'homosexualité n'est pas une anormalité, surtout dans un monde où la notion de normalité n'existe pas vraiment.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (26)
Re: Aimer un mec lorsque l'on en est un
Posté par fallen_angel le 20/08/2004 07:48:39
pour répondre a ta question euh.........putput, je pense qu'une partie des homophobes sont homosexuels! j'admet que peu de personnes comprennent mon raisonnement mais dans l'acceptation de son homosexualité il y a (en général) une phase assez violente qui est le rejet de cette homosexualité (j'ai moi même connu ça,pdt une période je suis devenu autodestructeur!) donc certain evacue cette violence sur les autres (quels qu'ils soient), sur eux-mêmes, et d'autres sur ce qu'ils peuvent trouver comme la source de leurs problèmes............les autres homos. Attention!!!!!!!!! je dis bien qu'une partie des homophobes sont en réalité gay, je ne dis pas qu'ils le sont tous!!! je pense aussi que l'homophobie peut etre un phénomène de groupe ou tout simplement de la connerie et de l'ignorance profonde!!!!!!!! voila c'est mon dernier mot! Réponder si vous voulez de toute facon je suis ouvert a toute discussion. bye
Re: Aimer un mec lorsque l'on en est un
Posté par pupute le 20/08/2004 07:48:39
G juste 1 remarque à faire juste pour faire réfléchir des gens (pas tous évidemment!) : être homophobe c la normalité ça??????
en + : homophobe, je crois que ça veut dire textuellement : peur des homo , à votre avis, de quoi ils ont peur?
Re: Aimer un mec lorsque l'on en est un
Posté par mandou le 20/08/2004 07:48:39
je trouve ke c'est un très bel article! Je te félicite.
je ne sais pas si c'est vraiment différent mais moi je suis bi. Je suis tombée amoureuse de ma meilleure amie, malheureusement elle a déjà un copain. Mais elle m'a avouée qu'elle partageait les mêmes sentiments et que si elle n'avait pas été avec son copain, elle aurait été avec moi. Mais je ne regrette en rien le fait qu'elle soit avec ce gars bien que ce soit moi qui les ai présentés car elle ne m'a pas rejetée.
Re: Aimer un mec lorsque l'on en est un
Posté par candy_girl le 20/08/2004 07:48:39
Bonjour
Ton article est vraiment super ..
Re: Aimer un mec lorsque l'on en est un
Posté par cccp666 le 20/08/2004 07:48:39
j'ai 16 ans et ça fait trop de temps que je regarde les gars comme les fille. Trop de temps que je me morfond sur ma sexualité "ANORMAL". Petit conseil n'allez (surtout) pas le dire a vos parents lors d'un gros moment de déprime moi il mon envoyer voir une psy qui me disait que j'était malade, qu'il me falait une térapie ...et j'en passe
d'autre part je souliguerai que les hétéros son des homos refouler et vice versa en conclusion je dirait que les homophobes refoule + leur homosexsualité et ne la suporte donc pas pour moi ce son eu qui on besoin d'une térapie!!!
Courage et bonne chance pour ton aimé...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (26)
Publié le 23 novembre 2002
Modifié le 23 novembre 2002
Lu 3 432 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143