FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Alice au pays des merveilles de Tim Burton

Alice au pays des merveilles : "vous avez rendez-vous le 7 avril" dit l'affiche. C'est Tim Burton, le talentueux réalisateur des Noces funèbres, d'Edward aux mains d'argent, de Charlie et la chocolaterie etc... Qui nous convie en avril pour le rendez-vous le plus risqué...


Une nouvelle adaptation du célébrissime conte Victorien Alice au pays des Merveilles ? Pas du tout étonnant...
Ce conte, écrit par Lewis Carroll en 1865, n'en est pas à sa première adaptation ! La petite curieuse est devenue "monstre" de la littérature de jeunesse et a inspiré, inspire et inspirera des générations d'artistes pour des siècles et des siècles ! (Amen).
Le Révérend Dodgson était -il conscient de l'impact que son récit aurait dans les siècles suivants ? Ca, personne ne peut le supposer... Cela dit, la réponse devient évidente lorsqu'on se demande si Alice a EU un impact sur la l'Art contemporain. La réponse est bien sur OUI ! Et pas qu'un petit oui...
Comme je le disais précédemment, Alice n'en est pas à sa première adaptation : de nombreux téléfilms, des films (dont celui de Disney), des chansons (cf les beatles ou même Marylin Manson...), des peintures ETC...
Sur quoi repose un tel succès ?
Je ne peux, évidemment pas, entrer dans ce genre de discussion qui s'avèrerait extrêmement longue et intense. Quelques éléments de réponse cela dit : de l'humour, un monde imaginaire et fantastique, des personnages pas toujours attachants mais intéressants, des références que les enfants de l'ère victorienne comprenaient (les comptines, les poèmes, les personnages...) et que les enfants et adultes de tous les autres temps et pays se sont approprier par extension tant leurs pouvoirs "magiques" est fort, pas de morale lancinante et trop explicite, une héroïne assez "réaliste" qui permet une identification efficace... La liste est encore longue !
Cela posé, d'autres thèses, bien différentes, se sont greffés sur ce conte. Je ne vais pas les juger, chacun est libre de penser et réfléchir son livre préféré après tout !
Les champignons ingérés par Alice : sont ils hallucinogènes ? Cela expliquerait-il le "pays des merveilles" ? ; L'emprise de l'opium sur Lewis Carroll, pour ne citer que deux articles que j'ai pu trouver...
Enfin bref, une oeuvre riche qui ne cesse et ne cessera d'inspirer !


C'est, sans transition, que nous passons au cas Tim Burton.
C'est l'un des, si ce n'est LE rendez-vous de l'année 2010. Tout le monde l'attend.
Mais à quoi s'attendre justement ? !
Alice sera interprétée par Mia Wasikowska, le Chapelier fou par Johnny Depp (évidemment...) et Helena Bonham Carter s'occupera du rôle de la Reine Rouge.
Tout d'abord, mettons les choses au clair : la Reine Rouge EST un personnage inventé par Lewis Carroll. Ce n'est pas une invention made by Burton, no no no. Le personnage de la Reine Rouge apparaît dans De l'autre coté du miroir (Through the Looking-Glass), la suite des aventures d'Alice, écrit en 1871. Il en est de même pour la Reine Blanche (interprétée par Anne Hathaway), ainsi que pour Tweedle Dee et Tweedle Dum qui, si je m'en souviens bien, se livrent bataille De l'autre coté du miroir.
Cela étant, je ne saurais pas dire si le personnage de la Reine rouge correspond à la Reine rouge (une pièce d'échec de De l'autre coté du miroir) OU la Reine de coeur (d'Alice au pays des merveilles), car les deux sont... Rouges.
Enfin bref.
Le chat foin est bien sur de la fête, comment l'oublier ?

Enfin bref, les ingrédients sont là...


... Ah non, il manque quelque chose !! L'histoire bien sur !
Eh oui, exit l'histoire originale de Carroll : Tim Burton recrée le conte. En vérité, ce n'est pas une adaptation au sens strict, dans la mesure ou ce film est censé être une sorte desuiteaux deux contes.
La bande annonce et les résumés que j'ai pu trouver le proclament : Tim Burton envisage une Alice agée de 19 ans. Sa famille (très Victorienne) la somme de se marier ; effrayée, la petite fille devenue jeune fille s'enfuirait pour retrouver le fameux lapin blanc pour retourner au pays des merveilles. Là bas, elle apprend que, pendant son absence, la reine rouge a pris le pouvoir, tyrannisant tous les habitants du pays des merveilles. C'est (bien sur) à Alice, (le messie pratiquement) de rétablir l'ordre...
BON. SOIT. OK.
On ne peut malheureusement pas en dire de trop à l'heure qu'il est... Je ne peux pas d'ores et déjà critiquer de façon plus que virulente ce film que je n'ai bien sur pas vu.
Cela dit, je dois dire qu'un tel scénario me laisse perplexe et assez pessimiste.
Tout d'abord, et cela n'a pas vraiment de rapport avec le scénar, les images du film ne m'inspirent pas vraiment. Je trouve les décors assez resplendissants, tout à fait ce que j'imagine du pays des merveilles. Par contre, les personnages, eux, ne me disent rien du tout. Cette vision assez psychédélique d'Alice au pays des merveilles me laissent songeuse (c'est déjà ça).
Je dois dire que je n'aime pas la tête de Johnny Depp là dedans : bon OK, le chapelier EST fou, mais pourquoi a t-il l'air d'un monstre radioactif ? Personnellement, je n'adhère pas du tout à une idée psychédélique du Wonderland... Je trouve assez déplacé de penser que les champignons d'Alice sont hallucinogènes et que de ce fait, tout le Wonderland soit déjanté, foufou et partiellement drogué ! Si on regarde la Reine rouge, elle a une tête énorme et est pour le coup monstrueuse. Bon la reine de coeur ou la reine rouge EST tyrannique et monstrueuse mais je trouve que là, la métaphore va un peu loin. Même remarque pour Tweedle Dee et Tweedle Dum : deux oeufs comme têtes et un corps-ballon. Bon... De ce que je vois des BA et affiches, le film ne ma pas l'air "agréable à regarder". Cette éxhubérance ne me plaît pas trop.
Connaissant un peu Tim (c'est un pote), cela ne m'étonne pas trop, lui qui semble aimer les mondes un peu noirs et déjantés. N'oublions PAS qu'Alice au pays des merveilles est, dans l'imaginaire collectif, un conte rempli à 89% de sexe (Alice est elle si... Innocente et sage ?), de violence et de folie... CF mon ancien article sur AAPDM : des blogs entiers sont consacrés à cette nouvelle Alice qui soit tue le lapin blanc, soit se fait violée par le chapelier fou etc... Je jure que c'est vrai ! Et si j'ai cité Marylin Manson, ce n'est pas pour rien : celui ci à dans l'idée de réaliser un film sur ce sujet, alors là encore : à quoi s'attendre ?
Tout ça pour dire que connaissant un peu l'univers "Burtonien" ET l'imaginaire qui s'est greffé sur le conte,... Bah je ne peux que m'attendre à une nouvelle adaptation qui irait dans le sens d'un conte un peu perverti...
Après, je peux me tromper, et j'espère me tromper ! Mais au vue des résumés et BA, c'est ce que je ressens.
Eh puis bien sur, créer une suite à Alice au pays des merveilles relève du défi : le conte est tellement populaire qu'une suite catastrophique serait parfaitement mal vu par le public.
Sur ce, je vous convie moi aussi le 7 avril...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Re: Alice au pays des merveilles de Tim Burton
Posté par isabelle skill le 04/04/2010 19:34:22
Je n'ai pas encore vu le film mais lire la critique était un régal.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
L'auteur : Clochette La rétameuse
27 ans, Neverland _ second star to the right etc (France).
Publié le 14 janvier 2010
Modifié le 03 janvier 2010
Lu 2 090 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143