FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Amitié toujours contre histoire d'un jour

Je viens de perdre un ami. Toutes nos amitiés sont-elles faites pour disparaître ?


Un rêve d'enfant

Il était une fois une princesse dans un merveilleux royaume, qui vivait heureuse avec ses deux parents. Un jour, elle rencontra une petite fille et un petit garçon de son âge avec qui elle créat des liens. Tous les trois jouaient souvent ensemble dans la cours du château. Ils grandirent, restant toujours ensemble. Ils se firent même la promesse de rester amis pour la vie.

Mais voilà, les contes ne parlent que des enfants que les princesses ont avec leur Prince Charmant, mais jamais de promesse d'amitié éternelle. Pourtant, l'amitié est le lien qui anime ce monde et dont personne ne peut se passer. Mais sa profondeur et sa durée d'existence ne correspondent pas exactement à la promesse faite entre la princesse et les deux autres enfants.

J'ai moi aussi fait ce rêve d'une amitié sans fin, sans limite. Puis j'ai rêvé d'une autre, et d'une autre, et encore d'une autre, jusqu'à ce que je comprenne que mes rêves seraient toujours brisés. Alors j'ai dû changer, faire des concessions pour que l'amitié dure plus longtemps. Mais il m'a fallu aussi faire preuve de vigilance pour sélectionner mes amis potentiels. Tout cela n'a fait de moi que l'habitante d'une bulle en verre, mais malheureusement assez fragile pour me faire retomber dans le piège d'un rêve d'enfant.


Une soirée de désillusions

Je ne peux écrire que poussée par une émotion. Ce soir, c'est la peine qui m'a poussée à taper sur mon clavier.

Je viens de mettre fin à une amitié. En écrivant ces mots, je trouve la formule quelque peu étrange. Comment peut-on mettre fin à une amitié ? Il s'agit avant tout de sentiments entre deux personnes, d'un lien. On met fin à la lecture d'un DVD, mais on ne peut pas décider de "terminer" des sentiments. J'aimais croire à toutes ces idées. Je ne pensais pas pouvoir prendre cette décision, d'autant moins en ce qui concerne une personne qui compte pour moi. Mais voilà, l'être humain est un être étrange, qui peut agir contre ses principes et ses croyances.

Mais aussi incohérente que je puisse être, il y avait bien une raison derrière cette décision. Pensez à la profondeur des relations que vous entretenez avec vos "dits amis". Qui croit qu'une amitié peut durer toujours de nos jours ? Mais plus encore, qui est prêt à tout donner, à se livrer entièrement à un véritable ami ? On se contente tous d'amitiés partielles, de fausses amitiés même. Moi-même je l'ai accepté. Au cours de l'année précédente, j'ai même encouragé une de ces relations hypocrites pour tendre la main à une personne suicidaire.

Après un an à porter les pensées suicidaires d'un individu peu important à mes yeux et qui rejetait la main que je lui tendais, j'ai choisi de dire "stop !". Stop à cette hypocrisie ! Stop à cette amitié forcée inutile ! Peu à peu, j'ai pris mes distances vis à vis de cette personne, qui n'a abandonné ses pensées suicidaires qu'à ce moment-là; et Noël tout juste passé, je suis prête à lui dire de disparaître de ma vie.


Un simple choix

Précédemment, j'ai parlé de deux personnes différentes que j'avais balayé de ma vie. L'une n'avait plus de valeur à mes yeux et j'ai décidé sans remords, l'autre compte toujours pour moi et je lui ai donné le choix : plus présent dans ma vie ou absent totalement. De manière implicite, j'ai eu ma réponse. J'ai fait cela car il n'y a plus de place dans ma vie et dans mon "âme" pour des amitiés partielles. Je ne veux que du vrai. C'est mon choix. Je sais que ce n'est pas celui de la moyenne des gens, et cela regarde chacun. Je peux cependant exprimer ma vision des choses sur le sujet. Voir se désagréger une amitié me fait bien plus de mal et de peine que de la détruire définitivement de mes propres mains.

Je réalise, pour la première fois, que je ne fais que libérer un instinct de destruction présent en l'humanité, en chacun de nous.

Je n'ai aucun regret. Ce n'est qu'un simple choix. Il n'a pas voulu être plus présent dans ma vie, cette relation ne valait donc plus le coup. C'est tout du moins ce que je pense. Et son attitude montre que ça ne valait pas le coup à ses yeux non plus.

Une autre façon de caractériser ce simple choix est le "grand nettoyage de printemps" : on jette ou on garde ? Vous avez gardé la couverture solide et jeté les draps troués ? Je viens juste de faire pareil.


Y croire encore malgré tout

Croyez-vous en l'amitié toujours ? Souhaitez-vous la vivre ? Que dit votre sagesse ? Est-elle en accord avec votre instinct ?

"Dans mes rêves – oui – ça n'existe pas – désaccord total"
Voilà ma combinaison réponse ! Vous avez trouvé autre chose ? Tout n'est pas perdu, vous êtes juste différent de moi, rien que du normal. Mais quelque soit votre combinaison, je vous souhaite de vivre avec au moins un soupçon d'espoir. C'est là le seul point commun que je vous souhaite sincèrement d'avoir avec moi.

Malgré toutes mes désillusions, tout mon septicisme, voir même négativisme, mon instinct me pousse à croire à ce rêve d'enfant qui me dit que la véritable amitié existe, que je l'ai trouvée, et que ce n'est pas une histoire d'un jour. Je déteste dépendre de quelqu'un, mais il existe dans ma vie trois personnes dont j'ai réellement besoin et avec lesquelles je sens que ça peut durer, que c'est sincère et que pour chacune, on pourra toujours compter l'une sur l'autre, quoi qu'il arrive.

Mon esprit me dicte de garder les pieds sur terre, il me crit que ce n'est qu'une illusion de plus. Mais dans ce cas précis, il m'est strictement impossible d'écouter cette partie "sage" de moi-même. Quand il s'agit de mes meilleures amies, je mets exceptionnellement mon pragmatisme et mon septicisme au grenier parce que j'ai confiance.

Des histoires d'un jour, amitiés de surfaces, il en existe en excès. Il n'y a pas de doute. Mais faites-moi confiance, il est possible sur cette terre de trouver des amitiés en béton armé capables de durer toujours. Les contes avec les princesses, les rêves d'enfant, quand on est adulte, sont puériles je vous l'accorde (et je le pense moi-même). Mais ce sont les rêves qui nous poussent à aller plus loin, et à garder espoir. Sans espoir, il n'y a plus de vie. Le soir où j'écris ces lignes, j'ai de la peine d'être responsable de la perte d'un ami. Mais je sais que je détiens la chose la plus précieuse au monde, une chance exceptionnelle que j'aprécie à chaque minute et qui me maintient en vie dans toutes les situations... Trois véritables amies dans ma vie, pour toujours...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Re: Amitié toujours contre histoire d'un jour
Posté par ptit sucre le 22/01/2007 18:18:16
Et meme si l'amitié n'est pas eternelle, qu'est ce que ça fait ?
Mes amis, je ne sais pas si dans 6 mois, un an, on se reverra toujours, mais je me dis que comme de "belles histoires" en Amour, il y en a en amitié, alors qu'importe si la vie nous sépare apres.J'aurais eu de belles histoires d'amitiés.
Je ne sais pas si je crois à l'amitié de toujours: je pense que non en fait. La vie fait que l'on évolue differement, part, revient, ...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
L'auteur : Marie Something
28 ans, Paris (France).
Publié le 22 janvier 2007
Modifié le 06 janvier 2007
Lu 981 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143