FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Amour de Moulka

Moulka a environ 23ans, habite à Casablanca, dans le quartier chic de l'oasis.


Moulka a environ 23ans, habite à Casablanca, dans le quartier chic de l'oasis. Ses parents sont riches ce qui ne l'empêche pas de vivre très modestement, personne d'ailleurs ne pourrait croire qu'elle vit dans cette immense maison... Moulka n'est pas vraiment belle, s'habille toujours de la même manière : jeans, chemise et grosses chaussures... Pas de maquillage, ses cheveux sont toujours tressés. Elle est taciturne, réservée et passe son temps à lire seule dans sa chambre. Elle poursuit ses études dans une école privée (seul signe de la richesse de sa famille).

Et elle rêve Moulka, elle rêve de ces héros et héroïnes de romans qui s'aiment tout simplement sans que cela ne soit gênant ou tabou... Son père n'apprécie pas ses lectures et la foudroie toujours du regard lui rappelant qu'elle est musulmane avant tout... Elle étouffe parfois et a envie que sa vie bouge un peu...

Taoufik a 26ans, et suit ses études dans la même école que Moulka, il habite un quartier populaire à quelques minutes de chez elle. Il est tombé amoureux d'elle le premier jour où il l'a vue mais n'a pas encore osé l'aborder. Depuis 3 mois maintenant qu'ils suivent le même programme, il n'a pu lui parler, il sait pourtant qu'elle prend le bus 27 de la place la concorde pour rentrer chez elle.
Un soir après les cours, elle attend le bus et rêvasse à son habitude... Taoufik s'approche alors d'elle et lui demande s'il peut l'accompagner. Surprise elle lui demande pourquoi puisque le bus va l'éloigner de chez lui et qu'il lui faudra faire un détour. Il lui répond alors qu'il doit passer faire quelques courses pour sa belle-sœur avant de rentrer.


Moulka n'y voit rien de surprenant et elle continue à rêvasser. C'est ainsi que Taoufik l'accompagna jusqu'à chez elle et refit demi-tour pour rentrer chez lui. Ce rituel dura un mois avant qu'il ne se décidât à lui parler.

C'était la veille du ramadan, et il osa enfin l'inviter à sortir...

Elle lui demanda un délai pour réfléchir, ce qui prit deux semaines. Elle hésitait beaucoup, comment faire ? Et si ses parents s'en rendaient compte ? Et si quelqu'un les voyait ? Et si ? Et si... ?
Le cœur tremblant elle accepta, et leur première sortie fut au cinéma, elle ne se rappelait même plus du film à la sortie du ciné. Son esprit était resté en ébullition, assise à ses côtés dans cette obscurité elle se demandait : et s'il m'embrassait ? Rien qu'à cette éventualité elle avait le cœur qui explosait ! Et si ? Et si... ?
Mais tout ce qu'il entreprit fut de lui prendre la main et de la garder un moment, car chaque fois elle la retirait et la tenait éloignée de lui... Son cœur à elle ne supportait pas tout cela, elle avait peur...
Son cœur battait à tout rompre tellement il était angoissé ! Et quand il put finalement toucher sa main, il émit un long soupir de soulagement mais celui-ci fut de courte durée car elle la retira prestement...

Moulka se retourna sur le dos, allongée sur son lit dans son appartement à Rouen. Elle repensait à ces détails et à tout ce qui s'ensuivit, sa plus belle histoire d'amour, si pure et si simple...

Elle avait fuit Casablanca, et fuit son amour...


Sept ans s'étaient écoulés et pourtant elle pensait encore à lui. Sept ans durant lesquels elle changea et où il s'était marié.

Voyant qu'elle ne reviendrait plus il s'était marié, mais quand il l'avait revue dernièrement il lui avait avoué qu'il l'attendait toujours, et que même s'il se mariait cela ne l'empêcherait pas de l'aimer pour toujours... Elle en avait été touchée, mais choquée en même temps ! Comment pouvait-il aimer sa femme, passer du temps avec elle tout en pensant à une autre ?

Etait-ce de sa faute ? Elle se sentait coupable de cette infidélité en pensée...
Moulka pensa à sa vie affective, le constat était assez déprimant, toujours célibataire à 30ans, elle n'avait jamais rencontré la même intensité d'amour que Taoufik lui avait donné ! Et chaque fois qu'elle rompait avec quelqu'un l'une des paroles qu'il lui avait dite avant leur rupture refaisait surface :

"Tu ne trouveras jamais quelqu'un qui t'aime comme moi, jamais, tu auras beau parcourir tous les pays du monde tu ne trouveras jamais... "
Avait-il raison ? Devait-elle accepter sa proposition alors ?


L'été dernier il lui avait proposé de revenir ensemble, il voulait divorcer et l'épouser. Mais Moulka refusa, elle ne pourrait jamais se regarder en face si elle brisait une famille !

Une seule solution lui trottait dans la tête, elle avait peur de la mettre en pratique mais ce serait sans doute mieux pour sa conscience et cela ne l'empêcherait pas d'être heureuse au contraire...
Taoufik n'en croyait pas ses yeux ! Elle penser ainsi ? Etait-ce possible ? Pourtant elle avait eu l'air sincère et décidée surtout !

Soit il la prendrait comme 2ème épouse, dès ce soir il en parlerait à sa femme ! Si elle refusait il la quitterait !

Amira écouta tranquillement son mari, elle s'y attendait plus ou moins depuis le début de leur mariage. Quand elle avait accepté d'épouser Taoufik, elle connaissait son histoire avec Moulka, elle savait qu'elle lui avait brisé le cœur et que malgré cela il l'aimait et l'attendait toujours. Elle n'était pas dupe Amira, elle avait aimé Taoufik depuis le premier jour ou elle l'avait vu chez sa sœur (qui est mariée au frère de Taoufik). Elle avait tout fait pour qu'il s'intéresse à elle mais il était ailleurs ne la traitant que comme une sœur.

Quand il l'avait demandée en mariage elle avait été plus que surprise ! Et si heureuse ! Elle n'avait pas de charme pouvant attirer les hommes mais elle savait que sa gentillesse et sa bonté étaient d'autres atouts pouvant remplacer la beauté...


La voilà donc de retour, la femme de sa vie ! Comment rivaliser avec elle ? Elle ne pourrait jamais, elle tenait son cœur alors qu'Amira ne tenait que son foyer...

Taoufik était aux anges, elle revenait ! Son seul et tendre amour revenait enfin à lui ! Il avait attendu ce moment toutes ces années ! Il n'avait jamais perdu espoir même le jour ou il avait cru qu'elle se marierait, même ce jour-là il avait gardé espoir que quelque chose empêche cette union et effectivement elle avait annulé en découvrant que son fiancé l'avait trompée avec sa meilleure amie...

Moulka avait peur, elle devait rencontrer ce soir sa "rivale", comment se comporter ? Qu'allait-elle lui dire ? Elle connaissait son visage car Taoufik lui avait montré une photo, une femme d'âge moyen, aux traits simples, son voile beige faisant ressortir ses yeux d'un brun clair...

Moulka décida de la voir seule à seule, la présence de Taoufik serait plus une gêne qu'autre chose. Elles se donnèrent donc rendez-vous dans un café de la côté casablancaise, un café simple ou des familles étaient attablées en pleine discussion, respirant l'air de la mer et savourant leurs glaces...

Ce fut Amira qui commença : "je vais être franche avec toi j'avais peur de venir ce soir"

Moulka sourit, elle n'étais donc pas la seule. Et maintenant qu'elle l'avait devant elle, elle voyait d'autres choses que la photo n'avait pu produire : de la bonté et une gentillesse ressortait de ce visage simple, sa voix douce et claironnante enchantait l'ouïe. Moulka comprit pourquoi il l'avait choisie, elle donnait envie de se blottir sous son aile protectrice telle une mère.

Amira eut un pincement au cœur en voyant cette belle femme si distinguée, si féminine s'asseoir, élancée, aux belle formes généreuses elle assumait ses rondeurs et paraissait presque se moquer des gens avec ses sourcils arqués. Parfaitement maquillée, ses bracelets tintaient au moindre mouvement de ses mains.
Quand elle rentra chez elle, Taoufik l'attendait le regard anxieux. Amira alla directement dans sa chambre, elle avait besoin de solitude, de se retrouver seule un petit moment.

Taoufik suivit sa femme mais quand elle referma la porte de la salle de bain il s'assit sur le lit, la mine interrogative.

Moulka rentra chez sa mère, son père était mort quelques années auparavant et il ne restait plus que sa mère dans cette grande maison. Elle avait tout raconté à sa mère qui ne fut nullement surprise, sa fille avait toujours eu le don de faire ce qu'elle voulait de sa vie, même son père ne pouvait l'obliger à faire ce qu'elle ne voulait pas. Sa mère connaissait Taoufik, du temps ou il l'accompagnait jusqu'au quartier ou ils habitaient, la première fois elle avait conseillé à sa fille de faire en sorte que son père ne soit pas au courant c'est donc pour cela que Moulka refusait que Taoufik l'accompagne jusqu'à chez elle. Elle le laissait à l'arrêt de bus et continuait seule.

Moulka avait sans cesse répété à sa mère que Taoufik n'était qu'un ami mais elle n'avait pas été dupe, ce garçon qui l'appelait trois fois par jour quand ils n'avaient pas cours, et qui l'appelait une fois rentrée après les cours, ou encore avec qui elle révisait dans un café du centre ville... Non sa mère n'a jamais été dupe des sentiments de Taoufik à son égard, elle savait aussi que sa fille l'aimait mais à sa manière...


Quand Moulka avait tout raconté à sa mère et son intention de devenir on épouse, elle avait été peinée.
Elle aurait aimé voir sa fille avec un homme qui ne serait qu'à elle, libre de tout autre engagement, un homme qui saurait la rassurer et toujours être là pour elle. Mais elle savait aussi que Taoufik aimait sa fille à la folie et qu'il ferait tout pour elle, qu'il ait ou non un autre foyer. Il valait mieux un homme tel que Taoufik qu'un homme qui ne l'aimerait pas assez et ne la respecterait pas... Elle se rappela son propre mariage, un mariage sans amour, un mariage d'arrangement, elle n'a connu son mari que quelques jours avant son mariage, un cousin éloigné plus âgé qu'elle de 15ans. Encore petite fille, elle n'avait pas compris tout ce qui lui était arrivé en quelques jours elle était passé du statut de petite fille jouant avec les autres enfants en femme et maîtresse de foyer...

La mère poussa un long soupir en pensant à ces 40 ans de mariage, sans ressources elle avait été obligée de rester auprès d'un mari qui n'hésitait pas à la tromper ouvertement, ne s'intéressant à elle que pour assouvir ses envies, manger et tenir la maison. Plutôt un contrat d'association qu'un mariage pensa-t-elle.

Moulka lui raconta alors comment s'était passé la rencontre avec Amira. La mère hocha la tête à plusieurs reprises, cette Amira est finalement un femme bonne et intelligente. Elle soupira de soulagement, sa fille sera heureuse si Allah le veut.
Taoufik et Moulka achetèrent alors un petit appartement loin du centre ville où il vivait avec Amira, le meublèrent et après une petite cérémonie religieuse en présence des témoins ils s'y installèrent. Amira vint même lui rendre visite quelques jours après leur installation. Elles restèrent amies et se rendirent souvent visite mais jamais Taoufik ne les vit dans l'une de ses maisons ensemble, cela avait leur seule condition : que Taoufik ne soit pas là lors de leurs visites respectives. Au début il ne comprit pas mais il se résigna, lui qui voulait les voir toutes les deux au même endroit elles refusèrent net. Un programme fut instauré, tel jour chez celle-ci et tel jour chez celle-là, un voyage avec celle-ci un autre avec celle-là. Amira et Moulka instaurèrent les règles et Taoufik s'inclina trop heureux d'avoir retrouvé la paix de son esprit et de son cœur.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: Amour de Moulka
Posté par ushiwa.sasuke le 03/07/2006 08:56:21
Belle histoire j'avoue, j'aime bien la facon dont c'est écrit et comment ca se déroule tu retranscrit bien ce que Taoufik ressent et pareil du coté de Moulka...

Continue comme ca !
Re: Amour de Moulka
Posté par licot le 01/07/2006 11:06:44
une histoire trés émouvante!! Bravo!! Et je crois que Taoufik a fait le bon choix, en vivant avec ces deux femmes il a retrouvé la paix de son esprit et de son coeur comme tu l'as dit!! Mais je ne nie pas que si j'étais à la place de Amira ou de Moulka j'aurais totalment refusé que mon marie se marie avec une autre ou que je me marie avec un homme marié meme si la religion le tolère!!
J'aime bien ton style d'écriture!! Continue :)
Re: Amour de Moulka
Posté par licot le 01/07/2006 11:06:21
une histoire trés émouvante!! Bravo!! Et je crois que Taoufik a fait le bon choix, en vivant avec ces deux femmes il a retrouvé la paix de son esprit et de son coeur comme tu l'as dit!! Mais je ne nie pas que si j'étais à la place de Amira ou de Moulka j'aurais totalment refusé que mon marie se marie avec une autre ou que je me marie avec un homme marié meme si la religion le tolère!!
J'aime bien ton style d'écriture!! Continue :)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
L'auteur : Simon Slaouli
40 ans, Casa (Maroc).
Publié le 29 juin 2006
Modifié le 10 mai 2006
Lu 1 194 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143