FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Amoureuse d'un prof

Je vous demande de me lire pour essayer de m'aider car aujourd'hui j'ai le mal de vivre à cause d'une histoire qui me paraît folle. Je vous demande de me lire car je ne suis pas la première à qui cela arrive, je vous demande de me lire car je veux des avis extérieurs.


Amoureuse de son prof, quelle douloureuse situation... Il y a quelques jours encore, je me sentais si différente, si étrange : amoureuse d'un professeur ! Ceci est bien de la folie. Moi qui ne me suis jamais considérée comme normale, là je m'inquiète vraiment. En visitant ce site, je me suis rendue compte que je n'étais pas ni la dernière, ni la première à qui cela arrive.
Alors je vais vous en parler, vous l'écrire plutôt. De manière anonyme, car personne n'en sait rien. Je suis trop pudique pour en parler à qui que ce soit. Voilà, j'ai 14 ans. Je l'ai rencontré au début de cette année. Au début il ne m'a pas paru différent des autres profs que j'apprends à connaître chaque année. Dans la rue, je ne l'aurai même pas remarqué.
Et maintenant je le trouve si beau... C'est le plus beau des hommes. Car il est doux, sensible, intelligent, humain. Je me sens en confiance avec lui. Il est professeur de français.
D'où l'image de mon article : Charles Baudelaire.
Au début, j'ai pensé que c'était sa maturité qui m'intéressait. Les jeunes de mon âge ne me convienne pas, je me suis donc dis que cet homme déjà marié, avec des enfants, m'attirait par cette vie déjà vécue. Sûrement un peu... Mais ce que je ressens et plus fort. J'ai ensuite pensé qu'il pouvait être comme un père pour moi, que j'avais besoin d'attention, de douceur, d'un père. Mais c'est impossible ! Je m'en veux de l'imaginer, car mon père est formidable et je m'entends vraiment bien avec lui. Pour rien au monde je ne l'échangerai... L'inaccessible, le mystère de sa vie ? Car il ne veut rien dire à propos de lui. Je ne sais pas... En tous cas je rêve de lui chaque nuit, je pense à lui à chaque instant.
C'est si dur l'amour... Pourtant je n'ai jamais eu de problèmes avec les garçons de mon âge. Ne me dîtes pas "oublie-le" "intéresse toi aux garçons de ton âge", si vous saviez ! J'ai essayé. Je n'y arrive pas. Je suis en vacance, il me manque... Moi qui ne suis pas bon élève, j'ai envie de rentrer en classe pour le retrouver.
Il me garde parfois à la fin de l'heure pour discuter, il me privilégie par rapport aux autres élèves, il s'intéresse à mes activités en dehors des cours. Mais je n'ai pas assez confiance en moi pour croire qu'il m'aime bien. Je suis une élève comme les autres dans son coeur. Ahhh s'il savait le mal qu'il me cause...

Comment faire ?
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (17)
Re: Amoureuse d'un prof
Posté par jacquesv le 19/11/2011 13:13:11
léouch,
Lis mon commentaire du 12/03/2010 15:52:53

Je n'y changerais rien, à ce commentaire.

Désolé pour toi.
Re: Amoureuse d'un prof
Posté par flougaussien le 19/11/2011 12:42:25
Salut Léouch,
Je viens de lire ton témoignage et je te conseille de lui en parler (ou écrire), à ce prof. Je te conseille de lui dire ce que tu ressens envers lui, que ça te pose problème, et que tu aimerais savoir ce qu'il en pense et qu'est-ce que tu dois faire avec ça.
Re: Amoureuse d'un prof
Posté par léouch le 18/11/2011 14:31:18
Bonjour a tous, je vois que les messages postés date de 2010 alors j'espère que ce forum est encore d'actualité depuis plus d'un an.
J'ai 17 ans et je suis donc au lycée, et je suis dans le même cas que vous : Amoureuse d'un prof .
Cette situation m'est arrivée deux fois dans ma scolarité : Une fois au collège et cette année même .
Au collège, je suis tombée amoureuse si je puisse dire ça comme ça , de mon professeur de Mathématiques, tout c'est déclenché lors d'un voyage scolaire avec lui . Il avait une quarantaine d'année alors que j'en avais que 14 . Il m'aimais beaucoup, on va dire que j'était " sa chouchoute " pendant les deux ans où je les eu ( 4ème et 3ème ) . On parlais tous les week end sur Msn ou Facebook et pendant les vacances pareil jusqu'a 2-3h du matin . Je me suis accrochée a lui pensant que c'était réciproque malgré qu'il est la bague au doigt et qu'il est une peitte fille, jusqu'au jour où la fin du collège est arrivée, il m'a donné son numéro de portable et je me suis rendu compte que je n'était qu'une simple amie pour lui. J'ai mis 2 ans a oublié vraiment et a me rendre compte de ça . Alors je peux vous dire que c'est long a passée très long il faut du temps mais on s'en sors toujours . Je suis d'accord avec vous pendant ces moments on ne sait quoi faire, comment réagir et quand cela est finie on souffre énormément. J'en cauchemardé la nuit et j'ai foiré mon année de seconde a cause de ça. Je me suis dit que jamais je m'accrocherais de nouveau a un prof comme cela. Ma seconde, première c'est passé tranquillement , j'ai appris a oublier et c’est le cas aujourd'hui cette histoire est de l'histoire ancienne et ce prof est juste un ami maintenant . MAIS le pire est rearrivé et je le vis au moment là ou je l'écrit. Au début d'année j'ai changé de classe pour être avec une amie mais finalement je n'aurais jamais du le faire car j'en souffre de plus en plus de jour en jour. Mon prof principal en est le problème. Il est jeune, mignon, attachant , charmant .. ♥. Ce n'est pas la même histoire que j'ai vécue précédemment mais presque, ce prof la a déjà que 10 d'écart pile poil avec moi ( Je me suis renseigné sur le net pour avoir sa date de naissance ect , je sais même ou il habite et je passe du coup tous le temps devant chez lui , bref je suis accro ) , je ne fais que de participé dans sa matière constamment et en cours lorsque qu'il fait son cours et explique quelques chose le 3/4 du temps il me regarde et me fixe dans les yeux sans lâché son regard. ça me fait très plaisir même si au bout de quelques minutes je ne sais quoi faire. Quand je lui demande quelques chose en fin de cours surtout il me fixe en m'expliquant en ne bougeant pas son regard dans le mien et il sourit. Quand il me voit dans la cour du lycée il me fait un grand sourire même quand il n'en avait pas l'occasion ( l'autre jour je changeais de bâtiments pour aller en cours il était dans ses pensée et quand il est arrivé a mon niveau il a levé la tête et ma fait un grand sourire ) . Dès que j'en ai l'occasion je passe devant chez lui rien que pour voir je sais pas , ses volets ouverts ou fermés, voir sa voiture et peut être qu'il pourrait sortir a ce moment la de chez lui . Je l'ai même vue deux fois avec sa copine, en face a face en ville et dans sa voiture. Je ne vous dit pas dans l'était que j'était après l'avoir croisé avec sa copne. Je ne sais que pensée et surtout j'ai personne a qui en parlé, si j'en parle a mes amis j'ai l'impression de me sentir nule de penser ça . Enfin voila, je vois que je ne suis pas la seule . Cela m'arrive a ce moment ou je vous parle et je l'ai vécue aparavant. C'est une épreuve difficile a passée , et en plus elle n'est pas voulue. Je ne voudrais pas revivre a la fin de cette année ce que j'ai vécue avec la séparation avec mon ancien prof. Alors je compte profitée de cette année au maximum , de mes amis vu que je suis en terminale mais aussi et surtout de lui .
Re: amoureuse d'un prof
Posté par kàmylle le 19/09/2010 22:38:08
Salut evacronique.
Je ne te dirais pas de l'oublier ou de penser a autre chose puisque je sais ce que c'est, je suis passé pas la il n'y a pas si longtemps...
Même si c'est bizarre et qu'on ne sais pas pourquoi on en arrive là, ça arrive, qu'on le veuille ou non... Je sais que ce n'est pas facile et c'est pour ça que je peux me permettre de te dire qu'il faut du temps, beaucoup de temps... Mais ça finira pas passer ( même si tu n'y crois pas pour l'instant...). Ce sera long mais tu y arriveras... Moi je suis sur le point de m'en sortir et il m'a fallu 2 ans et demi... Mais on s'en sort, crois moi... Tiens moi au courant de la facon dont ça évolue pour toi.
Re: amoureuse d'un prof
Posté par jacquesv le 12/03/2010 15:52:53
evacronique ,
Essaie de te mettre dans la peau du prof:
Tu as 35 ans, une femme et des enfants, un métier et une centaine de filles ado dans tes classes, bonnes élàves, mauvaises élèves, brunes, blondes, rousses, grandes , petites, minces, rondes, jolies, moins jolies.
Tu les regarderas peutêtre, oui, mais.
Mais elles ont encore tant à apprendre.
Si tu es professionnel, ce qui t'intéresse, c'est qu'elles apprennent le programme.


Si une de ces filles te demande de l'aide, en redemande, pose des questions, c'est normal, ça arrive si souvent, chaque année. Mais.
Parfois elles viennent pleurer que leur parents, leur belle-mère, leur père etc.
Il y en a qui se droguent, qui ont des copains qui tournent mal. Tu écoutes, tu donnes de bons conseils. Mais.
Mais tu auras plus de contacts intéressants avec tes collègues (cette nouvelle prof de géo qui vient d'être mutée par exemple)

Alors si une de de ces ados vient montrer son décolleté, tu es blasé.
Les élèves, c'est la routine.
Comme les patients pour un médecin.
Comme les robinets pour un plombier.
Comme les Peugeot ou Renault ou BMW pour un garagiste.

evacronique,
Désolé, mais c'est ainsi.
Et il vaut mieux que ce soit ainsi.

Mieux pour l'élève, mieux pour le prof, pour la société

Modifié le 12/03/2010 16:07:08
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (17)
L'auteur : Olga De beauvoir
29 ans, Nice (France).
Publié le 01 mars 2010
Modifié le 14 février 2010
Lu 2 169 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143