Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Amours fragiles : Maria

Une chronique historique et sentimenale sur l'Allemagne nazie en déclin...


"1943. Après avoir tenté en vain de fuir le régime nazi, Martin, autrefois jeune étudiant en littérature en rébellion et en rupture de ban, sert l'Allemagne sous l'uniforme d'officier de la Wehrmacht, dans le sud-est de la France. Son affectation lui permet de continuer à protéger Katarina, son ancienne voisine d'autrefois, juive allemande réfugiée à qui il a fourni de faux papiers. Contraint de rejoindre l'Allemagne pour y enterrer son père, Martin découvre que la situation s'y est considérablement tendue. Déjà aux abois, pressentant les signes avantcoureurs d'une défaite annoncée, le régime nazi, de plus en plus paranoïaque et totalitaire, fait peser une pression considérable sur toutes les consciences, obsédé par la traque de l'ennemi de l'intérieur... " (Présentation Casterman)


Après un retour remarqué l'année dernière avec Un Eté à Paris, Philippe Richelle et Jean-Michel Beuriot poursuivent leur série Amours Fragiles créée en 2001 avec un troisième tome réussi. Après l'évocation de la période d'avant-guerre, les auteurs nous plongent en 1943 en pleine Seconde Guerre Mondiale. Le ton du scénario est immédiatement plus grave et la situation des personnages (que nous retrouvons à la suite d'une ellipse narrative de quatre ans par rapport à l'album précédent) s'avère plus tendue. Martin est obligé de revenir dans une Allemagne nazie en déclin, rongée par la terreur, les délations et la répression. Le retour de ce personnage dans son pays d'origine donne l'occasion aux auteurs d'explorer, minutieusement cette époque de l'histoire contemporaine sous tous ses aspects. Ils essayent de dépasser les clichés et le manichéisme pour dépeindre une Histoire complexe et nuancée.


Mais au-delà des événements historiques, les auteurs s'intéressent surtout à la vie quotidienne (notamment celle de Maria qui mène une double vie périlleuse) dans cette période troublée. Une large place est accordée à la peinture des sentiments. A travers leurs personnages, Philippe Richelle et Jean-Michel Beuriot abordent la délicate question des choix personnels face à des événements qui vous dépassent. Le scénario prend ainsi une dimension humaine très poignante, notamment dans son épilogue.

Le dessin délicat de Jean-Michel Beuriot rend de manière très juste toutes les émotions contenues des personnages. Tout en empruntant à la ligne claire qui nous rappelle la "vieille école" Casterman, son style demeure très personnel, tout en finesse et pudeur. Ses couleurs donnent à l'ensemble un air d'époque qui transporte le lecteur dans un autre temps.


Série : Amours Fragiles
Titre : Maria
Scénariste : Philippe Richelle
Dessinateur : Jean-Michel Beuriot
Editeur : Casterman
Collection : Un Monde
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 03 septembre 2007
Modifié le 04 septembre 2007
Lu 790 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲