Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Andy Schleck espère passer à autre chose

Après une année 2012 galère où il n'avait pas pu participer au Tour de France, le luxambourgeois revenait dès cette semaine sur le Tour Down Under. Une semaine moyenne mais des objectifs plein la tête.


C'est vrai que de voir le plus jeune des enfants de Jonny Schleck sur une bicyclette est devenu une image rare qu'il est bon de garder avec soi. La saison 2012 d'Andy Schleck a été la plus compliquée de sa carrière. Tout d'abord, un hiver de préparation en 2011 où il ne put pas faire tout ce qu'il avait prévu. Au mois de fevrier, il apprend la suspension de deux ans d'Alberto Contador, ce qui lui donne le titre de vainqueur du Tour de France 2010 sur tapis vert "je suis déçu d'Alberto mais surtout de gagner mon premier Tour de France de cette manière. C'était mon Tour préféré, je ne la gagne pas parce que j'accumule les malchances. Au final, on me dit que c'est moi qui ai gagné mais je n'aurais pas gagné une Grande Boucle tant que je ne l'aurais pas fait à la pédale. Et je compte bien sur l'édition 2012 pour le faire" s'exprimait le petit frère de Frank au moment où la nouvelle est tombée. Il assure alors qu'il se sent bien et que ce serait sans doute sa saison. L'objectif ultime étant le Tour de France du mois de juillet, il décide alors de suivre un programme riche. Il est censé participé à Paris-Nice mais doit abandonner avant le départ de la troisième étape parce qu'il souffre d'une gastro-entérite.
Il arrive alors au Critérium International de la fin du mois de mars un peu à court de forme mais se prépare avant tout pour les classiques ardennaises du mois d'avril. Mais il n'est pas dans le coup sur l'Amstel Gold Race et se rend compte qu'il ne jouera pas les premiers rôles sur les autres courses de la semaine et décide plutôt de faire le spectacle. Sur la Flèche Wallonne, se sachant dans l'impossibilité de rivaliser avec les meilleurs dans le mur de Huy, il décide d'attaquer à plus de quarante kilomètres de l'arrivée. Sans trop de surprise, sa tentative est rapidement avortée mais aide un peu son frère Frank qui prend la vingtième place. Après une tournée dans les Ardennes peu convaincante, il lève un peu le pied et compte revenir à son niveau pour le Dauphiné Libéré. Une chute le blessera à la hanche et l'obligera à déclarer forfait pour le Tour de France. Il passe alors son été à pêcher chez lui et ne regarde pas trop la télévision comme il l'avouait au préambule de ce Tour Down Under "Le Tour de France est la plus belle course de la saison donc ce n'est pas facile de le regarder assis sur un fauteuil. Mais il y avait Frank donc j'y jetais un petit coup d'oeil de temps en temps. Et puis, j'ai regardé le déroulement de la course et je suis persuadé que je n'aurais pas été capable de battre Bradley Wiggins. Il y avait bien trop de contre-la-montre et les étapes de montagne n'étaient pas assez dures pour que les purs grimpeurs comme moi puissent rattrapper leur retard accumulé sur les chrono donc la frustration était un peu moins forte". Dans la foulée, il ne peut participer aux jeux olympiques "c'est sûr que ce n'est pas facile de renoncer à porter la tunique du Luxembourg mais je me suis dit que le parcours n'était pas pour moi car beaucoup trop plat. C'était bien pour les punshers ou les sprinters, ce que je ne suis pas du tout".


Objectif classiques en attendant le Tour de France

Il annonce en trombe qu'il sera de retour au départ de la Vuelta où devait revenir également son meilleur ennemi Alberto Contador qui venait alors de purger sa suspension. On s'attend à un duel au sommet mais le luxembourgeois déclare forfait car sa hanche continue à le faire souffrir. La prochaine fois qu'on le verra sur un vélo, ce sera lors du Tour de Pékin mais toujours pas remis, il abandonne au bout de deux jours.
Pour commencer 2013, en accord avec son équipe Team Radioshack, il prend part à la première course officielle de l'UCI qu'est le Tour Down Under. Son objectif n'est pas de gagner mais juste de reprendre des sensations au sein du peloton. Rapidement décroché dès les premières pentes de l'étape qui ammenait à Wilunga, il recule au classement et occupe l'avant dernière position au classement général à la veille de la dernière étape qu'il ne finira pas à la suite d'ennui mécanique. Une première semaine de compétition en demi-teinte "je ne pensais pas être aux avants-postes au classement général. Ça fait longtemps que je n'ai pas couru en compétition donc je devais simplement confirmer ma bonne préparation où je pensais avoir retrouvé une certaine condition physique. Ce n'était pas facile de retrouver une place dans le peloton, reprendre l'habitude de frotter. Je m'attendais à retirer plus de points positifs à la fin de cette semaine" admettait le luxembourgeois. Il espère être d'un meilleur niveau lors du Tirreno Adriatico du début du mois de mars. Course qui lui servira de rampe de lancement avant ses premières échéances importantes que seront les classiques des Ardennes où ils espèrent être un peu plus à son aise que la saison passée "pour le luxembourgeois que je suis, les classiques ardennaises sont toujours des courses très importantes dans une année. La saison dernière, j'avais été malade sur Paris-Nice et j'avais eu des difficultés à m'en remettre donc je m'étais mis au service de Frank. Là, je pense que j'ai le temps de retrouver ma forme et d'avoir un rôle important sur l'Amstel Gold Race, la Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège. Si j'arrive à être au niveau pour ces classiques, ça me redonnera confiance pour la suite de la saison" expliquait le vainqueur de la Grande Boucle 2010.
Mais il ne faut surtout pas s'y méprendre, l'objectif ultime d'Andy Schleck ne situe pas en avril mais plutôt en juillet "le parcours de l'édition 2013 a l'air fait sur mesure pour un coureur comme moi. Les contre-la montre n'ont pas une place aussi importante que la dernière fois et il y aura pas mal d'arrivées au sommet de cols donc tous les espoirs sont permis. Je dois gagner ce Tour de France pour vraiment balayer cette saison dernière gâchée". Seulement, toutes ces courses, il ne voit les faire qu'en présence de son frangin qui passera devant la commission dans le courant de la semaine "Frank ne mérite pas tout ce qu'on lui a fait subir ces derniers mois. Il n'a jamais triché et ne trichera jamais. Le cyclisme est trop important pour lui. C'est sa passion depuis le plus jeune âge. Il n'a pas besoin de prendre des produits pour être performant. J'ai confiance en la justice qui lavera l'honneur d'un grand homme"...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 08 février 2013
Modifié le 03 février 2013
Lu 545 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲