Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Aoun / Geagea : Une nouvelle entente

Le Liban est en fetes après le retour et la sortie des deux anciens rivaux de la guerre libanaise : enquête.


Apres l'assassinat de l'ancien premier ministre Rafic Hariri, le Liban a connu un boulversement capital au niveau de la reconciliation des Libanais entre eux meme, choses qui s'est illustrée par la "revolu-manifestation" du 14 mars qui a regroupé libanais de toutes confessions, de tout ages et de differents courant ou parties. Mais une entente nationale ne pouvait s'achever en l'abscence de deux cadres importants de la politique libanaise : Le general Aoun et le Dr. Geagea.



Présentation : forces libanaises (fl)

Les forces Libanaises issue du parti Kataeb après le declenchement de la guerre au Liban, avait pour mission de combattre les palestiniens et les syriens en preservant l'autonomie libanaise et les maronites du Liban. De son fondateur, le President Bechir Gemayel (assassiné en 82), les Forces Libanaises devenait la seule force protectrice des chretiens du Liban, en l'abscence d'une armée libanaise disciplinée et organisée. Apres la mort de Gemayel et le retrait israelien du Liban, les Forces Libanaises ont eté trainer dans de sanglants affrontements avec les druzes au Chouf et autres factions islamiques du sud du Liban.
Cette periode chaotique permit au chef de guerre Geagea de s'installer et renforcer une enclave sous sa seule autorité. L'economie etais a son apogée et l'argent coulait a flots dans les territoires de Geagea, tandis que le reste du pays souffrait encore du desordre. Des affrontements eurent lieu avec le general Aoun, après que ce dernier recu l'ordre de former un gouvernement interim après la fin du mandat du president Amine Gemayel.
Cette periode sanglante et pleine de haines demeura jusqu'a nos jours dans les esprits des maronites, surtout que c'etait des chretiens qui s'entretuaient pour un pouvoir qui ne sera a la fin pour aucun des deux.
Dissoud en 94, les FL se voit associer a des attentants perpetrés par les services secrets libano-syriens, afin de limiter la force de Geagea, qui sera quelques jours plus tard condamner et emprisonné pour 11 ans suites a des accusations "politico- judiciaires".


Présentation : courant patriotique libanais (cpl)

Issu du conflit inter-libanais, le CPL a vu le jour par la nomination du General Aoun a la tête d'un gouvernement militaire a l'issue du mandat du president A. Gemayel.
Le general Aoun a pu en l'espace de quelques mois de retablir l'armée nationale incluant chretiens et musulmans et en recevant des armes de l'Irak et des palestiniens. Sa premiere guerre de liberation contres l'occupant syrien l'as vu monter en puissance, au point de transformer le palais presidentiel en une vraie fourmiliere de partisan de tous ages et de toutes confessions.
Mais les accrochages avec les FL se succederent; chacun de Aoun et Geagea se voyait le chef supreme des maronites et de la region "Est". Rien de mieux pour les syriens qui voyaient les maronites s'entretuaient afin d'affaiblir leurs morales et leurs moyens militaires. C'est en 91 que le general Aoun et son armée sont surpris par un raid aerien qui finira par l'invasion des troupes syriennes des regions chretiennes, le poussant a l'exil en France et en commettant des atrocités contres ses soldats et les civils, qui la plupart est encore dans les geoles syriennes jusqu'a nos jours.


Retour d'un exil de 15 ans

Vaincu un matin d'octobre 91, le general Aoun avouait avoir perdu une bataille et pas la guerre. Une guerre qui a debuter et continuait pendant son exil contre les forces syriennes presentes au Liban et les collaborateurs libanais qui ont vendu les Liban contre des benefices personnels. De Paris il apparaissait sur les medias libanais avec un enthousiame doté d'un comportment "original" qui encourageait les libanais a ne pas ceder sous les pressions.
Pendant ses quinzaines d'annees, ses jeunes partisans etait sous la menace et la terreur des services secrets libano-syriens. Le slogan des aounistes "Aoun reviendra" etait quasiment impossible a realiser tant que les syriens occupaientt encore les territoires libanais. Mais l'optimisme du general et de ses partisans donné son fruit par la retrait totale des troupes syriennes fin mars 2005, ce qui a ouvert les portes au general Aoun a un retour en triomphe.


Liberé après 11 ans d'injustice

Accusé d'un attentat contre une église en 94, le Dr. Geagea et ses partisans devenait victimes de multiples harassements et arrestations des forces libano-syriennes. Son arrestation s'averait un piege pour l'éloigner definitivement de la scene libanaise; la peur des syriens de voir le dernier chef chretien en activité pouvait mettre en peril leur plan de conquete du Liban. Une fois en prison, le chef des FL a etait jugé non coupable de l'attentat de l'eglise mais coupable pour des faits commis pendant les années de guerre (un processus d'apres guerre a aboutie a l'amnestie de tout les crimes commis avant l'accord de Taef).
Createur d'un systeme libanais federal qui avait ses avantages vu la partition geo-politique du Liban, Geagea se voit condamné a la peine capitale, reduite a la prison a perpetuité.
Le "Hakim" comme l'appelait ses partisans (Docteur en Libanais) serait emprisonné pendant 11 ans dans des conditions ne respectant pas les droits des hommes et des prisoniers; cellule de 3m, a sept etages sous terre, sans voir le soleil.
Mais les évenements qui se sont deroulés au Liban, en plus de l'arrivée de son épouse au parlement, ont permis au Dr. Geagea de sortir en heros de prison, après 11 ans pour des faits qu'ils n'a pas commis.


Une nouvelle ère

Quinze ans après la fin de la guerre, la situation politique et surtout économique du Liban reste desastreuse. Corruption, pots-de vin, contrats pistonnés, font le pain quotidien des politiciens et des personnes de pouvoir, au depens d'une classe sociale libanaise divisé entre riches et pauvres.
Ces même libanais se disent lassés d'etre exploités et demandent un changement radical, commencant par un nouveau president et une administration travaillant pour l'interet du Liban et des Libanais sans distinction. Surtout que la sortie du futur Mandela, et le retour d'un reformateur exigeant hateront l'execution d'un tel processus.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: Aoun / Geagea : Une nouvelle entente
Posté par bounz le 30/08/2005 18:28:16
Je suis libanais, j’ai encore beaucoup de famille là-bas (je vis en France) et cette situation rappelle celle d’avant la guerre civile, j’espère qu’au contraire les choses vont s’améliorer…
Re: Aoun / Geagea : Une nouvelle entente
Posté par ralph le 18/08/2005 12:36:10
- Cette article n'as pas eté écrit pour apparaitre les deux anciens chefs de guerre comme victimes,mais pour donner un souffle d'optimisme et de reconciliation a tous les libanais et surtout les maronites.

- Les druzes ne sont ni sunnites ni chiah, mais leur religion est issue de l'islam avec une influence indienne.

- La syrie avait bien une armée formé de quelques 14,000 soldats lors de son retrait du Liban, mais vu la superficie du Liban, ce nombre est tres important, en plus de leur service secret qui couvrait tout le territoire.

- Les syriens ont bien envahi le Liban pour mettre un terme au conflit inter-libanais au debut des années 90,mais l'accord taef preciser leur retrait apres 2 ans, chose qui ne sait jamais faites,et leur implications dans la vie politique et ecomomique constituait un danger pour le futur du Liban.
Finalement, cet article est destiné a tous les lecteurs du monde qui s'interessent a notre pays de plus pres, au Libanais optimistes , et surtout aux personnes qui connaissent l'histoire des peuples du Proche Orient.
Re: Aoun / Geagea : Une nouvelle entente
Posté par norbert vincent le 17/08/2005 13:54:22
Parler de paix ?... Tout le monde parle de paix ; même l'oncle Adolf parlait de paix !... L'ennui, c'est que la "Paix" n'a pas le même sens pour tous et que l'expérience des millénaires nous a appris beaucoup de choses.
Il reste juste à décider de ce que l'on veut faire de cet enseignement, où et quand que l'on soit.
Re: Aoun / Geagea : Une nouvelle entente
Posté par ac2n le 17/08/2005 13:06:10
essayons au travers de nos messages de parler de paix et d'espoir plutot que de querelles de clocher le liban et sa guerre ne se resume pas a aoun et gaegea
Re: Aoun / Geagea : Une nouvelle entente
Posté par norbert vincent le 17/08/2005 03:21:10
Quelques "détails" :
* les Druzes ne sont ni "islamiques", ni même musulmans : c'est un peuple de montagnards ( têtus) qui possèdent leur propre religion ( un peu comme les Kurdes ).
** les "occupants" Syriens ne stationnaient que 14000 hommes au moment de leur retrait , c'est à dire une présence plus symbolique qu'autre chose. Les véritables "connaisseurs" de la réalité politique dans cette région ont toujours douté de leur implication dans les récents attentats ... qui ont été certainement planifiés dans d'autres capitales à l'Ouest. Plus prosaïquement, les Syriens ont plutôt aidés les Libanais à cesser de s'entre-tuer.
*** présenter Aoun et Geagea comme des "victimes", ce serait vraiment risible si l'on ne souvenait pas des milliers de morts supplémentaires qu'ils ont entraîné ; leur retour ( et leur inévitable confrontation ) n'est que l'indice de nouveaux nuages noirs sur ce pays.

épilogue : un article tout en désinformation qui cherche à justifier les futurs troubles aux yeux des Français , qui se montrent toujours attentifs sur les évènements qui peuvent secouer cette région.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Publié le 16 août 2005
Modifié le 06 août 2005
Lu 1 158 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲