FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Attendre

attends, attends encore un peu...


Attendre. Attendre patiemment que les choses s'arrangent. Attendre, juste pour voir si demain tout ira mieux. Attendre. Encore, encore, encore. Encore. Toujours. Attendre qu'il revienne. Attendre qu'il pardonne. Pendant que tu attends, encore, les autres, eux, avancent. Eux ne t'attendent pas. Ont ils déjà attendu ? Ou peut être qu'ils courent après ce qu'ils attendaient. Ou peut être qu'ils n'ont encore jamais eut a attendre. Un jour, leur tour viendra. Et, quand toi tu commenceras a courir, tu les regardera attendre. Attendre. Et en attendant, on fait quoi ? On espère. Espérer. Encore, encore, encore. Encore. Espérer oublier dans la nuit les larmes qui ont coulées le jour. Espérer que le jour efface les cauchemars de la nuit. Alors tout se répète. On attend, on espère. Avant ca, on perd. On perd a un jeu, on perd un bijoux, on perd son amant, son amour. Parfois la vie. Parfois quand on attend trop longtemps, quand on arrive plus à espérer, on aide notre vie a se perdre dans l'espoir de retrouver celui qu'on attendait. N'attend pas trop longtemps, cours...

Notre histoire était comme une des ces valses. Ca tourne, c'est beau, ça émerveille... On ne distingue plus rien de ce qui nous entoure. Il n'y a plus que nous dans cette danse éfrainée mais si douce. La musique s'emballe, et nos masques tombent. Nos regards se cherchent et se frolent. Nos mains se resserent. Et ça tourne. Encore. Peut etre la musique est elle terminée, nous n'en savons rien. Rien ne pourrais nous empecher de vivre l'un avec l'autre. Ou peut etre l'un pour l'autre. Mais tout va trop vite. Alors on se perd dans nos gestes. Alors on arrete de tourner. Burtalement. J'ai perdu tout mes reperes. Je me suis pris les pieds dans ma robe de princesse. Alors j'ai attrapé mon loup et me suis caché derriere. Il commencait de nouveau une autre danse sur des notes plus douces, avec une autre. Pourtant il me regarde, pendant qu'il tourne. Mais tu pars. La musique s'est arretée. Ma tête tourne encore, mon coeur s'emballe, mes mains cherchent les siennes, en vain. Le bal est clos.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Llineka Garcia
20 ans, Nostang (France).
Publié le 05 juin 2012
Modifié le 03 juin 2012
Lu 863 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143