FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Au revoir Delphine

Delphine Software International qui avait été mis en redressement judiciaire suite au dépot de bilan le 2/12/2002 va trés certainement se diriger vers une liquidation judiciaire.


La société créatrice des jeux MOTORACER, DARKSTONE, FLASHBACK a souffert de plusieurs problémes qui se sont conjugués :

- La sortie d'un dernier jeu, Motoracer 3, non fini qui ne s'est pas vendu suite à un Motoracer 2 qui n'était pas convaincant non plus.

A noter que la sortie anticipée de Motoracer 3 a surtout été provoqué par les pressions exercées par les distributeurs, en particulier Infogrammes aux Etats Unis.

Distributeurs qui a ensuite refusé de distribuer convenablement le produit aux Etats Unis (la moitié des ventes espérées) sous prétexte que le jeu n'était pas bien fini !

Il faut en effet voir que les studios de création sont étouffés par des politiques de distributions souvent contradictoire de ces grosses sociétés (EA, Infogrammes...).

De plus la société ne récupére que 1/6 des recettes, la plus grosse partie allant dans la poche du distributeur.


- L'augmentation des couts de production pour les jeux'modernes'rendant difficile la concurrence avec les gros studios américains :

Quant un EA est capable d'acheter des licences à prix fort, un studio de 50 personnes qui a la volonté de payer convenablement ses employés peut difficilement faire le poid.

- La concurrence grandissante des studios des pays émergeants : Europe de l'est, Asie du Sud Est pour les consoles : les coûts de production y sont ridiculement bas ce qui permet d'embaucher beaucoup plus de personnnels.

- Une gestion'à la mode familiale'de la société : des coûts non optimisés relayés par des choix et des politiques salariales parfois fantaisistes dans des périodes de crise.


Quand un chef de projet gagne 15000 Euros/mois et que c'est précisement son projet fantaisiste et couteux qui met en péril l'entreprise, il y a comme un défaut.

La plus grosse erreur étant de laisser la situation perdurée pendant plusieurs années tout en sachant que cela met en danger l'entreprise.

Quand on apprend ensuite que c'est ce même chef de projet qui fait échoué la seule tentative de rachat de la société, on doute de la capacité de l'entreprises à s'engager dans une gestion rigoureuse et professionnelle.

L'ensemble : politique non adaptée et contexte difficile fait qu'une des sociétés les plus vieilles du paysage français du jeu vidéo va disparaitre.

Une cinquantaine de personne vont donc se retrouver au chômage alors que ces programmeurs et graphistes, tous passionnés, n'ont jamais rechignés à faire jusqu'à plus d'une centaine d'heure de travail effectif par semaine durant les périodes de bouclage.

Cette nouvelle disparation laisse le gout amer du gachis qui aurait pu étre évité.

Les studios français disparaissant c'est aussi une partie du rayonnement culturel français qui disparait et par là aussi de futurs part de marché dans d'autres secteurs donc encore des emplois.

Pour éviter une véritable'desertification ludique'en France il faut donc que les studios restants prennent conscience qu'il faut réagir avant tout en se remettant en cause.

Se remettre en cause c'est revenir à ce qui a fait le succés des jeux français et arréter de vouloir coller aux modéles asiatiques et américains : nos jeux ne sont pas les leurs.

Se remettre en cause c'est aussi lutter pour que les pouvoirs publics donnent aux professions du secteur un cadre législatif qui les reconnaissent comme des professions qui innovent en participant activement à la fois à l'industrie française et à la création artistique française.


Reconnaitre le jeu vidéo et le faire connaitre comme un élement essentiel du patrimoine culturel est certainement la seule voie de sortie honorable et possible.

Si vous pensez que le jeu vidéo ne se limite aux reportages idiots de TF1 et de M6, soutenez l'association JIRAF qui se bat pour cette reconnaissance.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: Au revoir Delphine
Posté par kapoue le 20/08/2004 07:49:30
kan on reflechi 30 sec on se di finalemen ke motoracer3 n es pa mal. c vrai moi jle trouv ppa mal bon graphism et proposse kelke niveau aser interesan bon c vrai sa vo pa la 1 ou encor moins le 2 mai en matier de jeu de moto c le meilleur. peu etre kec pa super réalist mai franchemn j sui etonner ke sa couill j pensai pa kil etai en souci financier loin de la mai bon snifff.
Re: Au revoir Delphine
Posté par marilyn le 20/08/2004 07:49:30
Ah le premier Moto Racer.. un grand souvenir ludique
et flashback, les heures que g pu passer dessus... le bon vieux temps snif
Re: Au revoir Delphine
Posté par fanfan le 20/08/2004 07:49:30
merde alors... flashback, meme si je ne suis pas fan, était un epetite révolution dans l'univers vidéoludique !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Publié le 12 janvier 2003
Modifié le 12 janvier 2003
Lu 2 053 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143