Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Avantage Real

En s'imposant à Santiago Bernabeu (2-1), le Real Madrid prend une petite option avant de se rendre au Stadio Delle Alpi. Mais le but inscrit à l'extérieur laisse la porte de la finale entrouverte pour la Juventus.


Rien n'est joué

Grâce à son duo brésilien Ronaldo-Roberto Carlos, le Real Madrid s'est placé en position favorable à une semaine de son voyage de son voyage à Turin en s'imposant à Santiago Bernabeu. Pour autant, la Juventus Turin conserve toutes chances de qualification grâce à David Trezeguet, auteur d'un but à l'extérieur qui peut valoir son pesant d'or dans une semaine.


Le 6e but de Ronaldo

Le Real prend rapidement les choses en main, dominant dans la maîtrise du ballon. Ainsi la Juve, totalement asphyxiée au milieu du terrain, n'arrive pas à construire une véritable occasion. Face à la fluidité du jeu madriléne, les Turinois se contentent bien souvent de défendre devant leur but sans vraiment attaquer sur le porteur de ballon. Il n'en faut pas plus aux Merengue dont on connait la force de frappe, pour ouvrir la marque.
Ronaldo, servi par le malheureux Juliano qui veut tacler Morientes, se trouve au but. Buffon qui s'est illustré en sortant un coup franc de Zidane plus tôt ne peut faire rien (1-0 23e). La Juve ne modifie pas pour autant sa façon de jouer, laissant venir à elle son adversaire. Mais face à une équipe italienne, rien n'est jamais acquis. Les madrilénes en ont la preuve à la 45e minute.


Trezeguet toujours à l'affût

Tudor dans l'axe lance Del Piero côté gauche. La frappe de l'international italien, détournée par Michel Salgado, revient sur David Trezeguet. L'avant-centre des Bleus, toujours à l'affût, contrôle de la poitrine et enchaîne, à bout portant, une frappe du droit. Imparable. La Vieille Dame se remet dans la course au meilleur des moments.
Visiblements émoussés physiquement les joueurs du Real produisent un jeu beaucoup moins alertant en seconde période. Les Turinois restent sur les mêmes bases défensives en tentant dès que possible des incursions dans le camp madrilène, épaulés cette fois par un milieu de terrain plus présent qu'au cours des 45 premiéres minutes de la rencontre. Néanmoins, les occasions franches se font rares. Les fautes en revanche, se multiplie.


Roberto Carlos signe la victoire

Mais, une fois encore la force de frappe des Merengue va faire la différence. D'un tir des 20 métres, Roberto Carlos trompe Buffon (2-1 73e). Le but est accordé après consultation des arbitres en raison d'un hors jeu de position de trois madrilènes !!! finalement considérés comme ne faisont pas action de jeu. La fin de rencontre ne donnera pas lieu à de nouvelles offensives concluantes.

Rendez vous à Turin le 14 mai
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
Publié le 07 mai 2003
Modifié le 07 mai 2003
Lu 734 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲