FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Banshee, mythe et réalité

Je tombais sous le charme de cette irlandaise, intrigué par cette mélancolie naît de l'incertitude des lendemains en des temps tourmentés.


C'était au début des années 90, juillet 1992, j'étais à Bagnolet chez un Bdiste d'occasion. Etales fournis, murs de couleurs à travers les toiles des couvertures exposées en fresques. Les allées, organisées autour de grands présentoirs, comme d'immenses tables, offrant sur des étagères basses des linéaires de casiers, où s'enchevetraient une multitude de titres, de série, de collections, laissaient libre cours à l'évasion et offraient dans leurs recoins tous les raisons pour se laisser enfermer dans ce labirynthe.

Aux détours de quelques hazards, je rencontrais Banshee. Je tombais sous le charme de cette irlandaise, intrigué par cette mélancolie naît de l'incertitude des lendemains en des temps tourmentés. J'aurai donné beaucoup pour la croiser, son souvenir m'a toujours accompagné entre idéal et flâneries sentimentales.

Voici deux mois, via la librairie scolaire, mon fils ramène à la maison un livre sur les héros fantastiques et je découvrais qu'elle flottait dans l'univers des légendes celtiques annonciatrice de la mort pour ceux qui entendaient son cri. Je m'amusais d'avoir été tout ce temps accompagné par le souvenir d'une héroïne imaginaire qui portait le prénom d'une sorcière, à priori, de mauvais présage. Mon idéal, tacheté, devenait subliminal.
Ce vendredi 8 juin, j'ai peut-être croisé ma Banshee. Voix un peu cassée, frimousse espiègle, teint moucheté, attitude démarquée, détonnante, élégante, enivrante. Son charme tout singulier, sans apparat, m'agita tout au long de la nuit. Ce n'est plus un simple rêve, comme un agglomérat cosmique, aujourd'hui il se matérialise en une étoile dont la lumière atteint enfin les longueurs d'onde du visible. Je suis comme aveuglé mais, comme en sacerdoce, je marche sans crainte. Je suis avide mais je me laisse porté au rythme du temps. Son souvenir se focalise dans un zoom continu et laisse en arrière plan le flou quotidien. Après quelques vespérales têtes à têtes, je surprends une grande sensibilité sous une détermination agitée apparente, une sincérité simple naturelle dont je me délecte tout simplement.

Certaines suggèrent quand vous les croisez, l'effroi, aujourd'hui je suis sous l'émoi, j'ai découvert mon trésor.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Banshee, mythe et réalité
Posté par ushiwa.sasuke le 02/08/2007 14:59:18
C'est vrai que le vocabulaire est un peu compliqué mais sinon le texte est plutôt sympa :)

(pour autant que j'aille bien compris...)
Re: Banshee, mythe et réalité
Posté par supernaut le 25/07/2007 09:14:42
Je sais pas si c'est l'heure matutinale mais j'ai pas compris ^^.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
L'auteur : Guillaume Bzx
48 ans, Bordeaux (France).
Publié le 25 juillet 2007
Modifié le 14 juillet 2007
Lu 735 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143