Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Benjamin Gates et le trésor des Templiers

Apres les pirates, voici le nouveau film d'aventure tout public produit par Disney. Nouveau succès ou première déception ?


Depuis des générations la famille Gates voue un intérêt sans limites au trésor des templiers. Ce trésor immense est censé contenir différents richesses amassées par plusieurs peuples tel que les égyptiens. Il ne fut jamais découvert. Un mythe pour les chefs d'Etat, une réalité pour la famille Gates. Dès que son grand père lui ai raconté cette histoire, le jeune Benjamin Gates alors agé de 10 ans comprend que c'est à lui qui lui incombe la lourde tâche de retrouver le fameux trésor.



Des années plus tard, Benjamin Gates (Nicolas Cage) est devenu un archéologue talentueux mais mal aimé par les dirigeants des Etats Unis. Il voue toute sa vie à la découverte du trésor caché par le plus grand soin par les Templiers. Apres la découverte d'un indice, Benjamin Gates prend conscience qu'il existe une carte pour localiser le trésor cachée dans la Constitution des Etats Unis. Avec l'aide de Riley Poole (Justin Bartha), un informaticien de génie, Benjamin entreprend de voler la Constitution des Etats Unis. La course au trésor commence...




A mi-chemin entre "Pirates des Caraibes" et "Indiana Jones", ce long métrage nous apparait comme moyennement bon. On retrouve ici la recette Disney : de l'aventure plus ou moins efficace, de l'action bien sentie, un rythme soutenu et un humour facile. On se laisse prendre dès le début par les aventures de Benjamin Gates. Une chasse aux trésor aux allures d'un "Indiana Jones". Malgré ses bonnes intentions, la mayonnaise ne prend pas. Ici, il n'est point question d'exotisme. L'action se passe exclusivement aux Etats-Unis. Pour ceux qui voulait voir un désert au sable fin, c'est rapé ! Encore la preuve que ce film commercial (ne nous voilons pas la face) sert à véhiculer des idées patriotiques pour les américains. Hors, nous, petits français, on est vite projetté hors du film qui perd alors tout son intérêt. Les sermons sur la Constitution et le devoir envers son pays ne sont pas fait pour arranger les choses. Reste l'action qui pointe le bout de son nez de temps à autre pour tenter de ramener veinement le spectateur désintéressé des péripéties qui se déroule sous ses yeux. Tout n'aurait pas été perdu si Nicolas Cage aurait été crédible. Mais hélas Nicolas Cage n'est pas Harisson Ford et ne lui arrivera jamais à la cheville. Son manque de charisme et de crédibilité à l'écran crève les yeux. Or, le film n'évite aucun cliché sur les personnages : le comique de service qui sort des blagues digne d'un repas de samedi soir entre amis, la nunuche blonde qui n'est pas impliquée dans l'histoire et qui comme par magie décide d'aider Nicolas Cage mais qui sera qu'un boulet à la fin du compte, le méchant vraiment méchant qui n'hésite pas à comploter des coups de chameau dans le dos du héro. Les clichés habituels méritaient d'être évités pour une fois, ce qui aurait probablement put sauver le spectateur de son état semi-létargique dût au manque d'intérêt du film.


Un film aux allures d'un "Indiana Jones" dont les idées de départ semblaient intéressantes sur le papier mais qui au final aboutissent sur une succession d'erreurs. Le soufflet retombe presque instantanément. Mais que fait Indy ? Indy, Réveilles-toi ! Ils sont devenus fous...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: Benjamin Gates et le trésor des Templiers
Posté par kailiana le 19/01/2005 21:03:28
bof, moi je l'ai trouvé pas mal ce film, il n'a rien d'historique ni d'extraordinaire mais pour se détendre il est parfait. Maintenant c'est sur qu'il ne vaut pas un Indiana Jones !! lol
Re: Benjamin Gates et le trésor des Templiers
Posté par mimiuragi le 16/01/2005 21:14:43
oui bon article...même si ce film bafou totalement l'histoire des templiers......
Re: Benjamin Gates et le trésor des Templiers
Posté par po[g]o le 16/01/2005 18:30:34
Explication un peu courte, mais bonne, domage que tu n'expliques pas l'interet historique du film... C'est un melange d'histoire, de fiction, et de désinformation. Exposer une pseudo vérité pour cacher autre chose.., ceux qui ont étudié la secte Illuminatis comprendront.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
L'auteur : Good bye Farmington
29 ans, Where my passion is (France).
Publié le 16 janvier 2005
Modifié le 12 janvier 2005
Lu 1 998 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲