Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Bilan du Shakedown du rallye de Suède

Les pilotes ont débuté le rallye de Suède par le shakedown, pour terminer de mettre au point la voiture, et repérer l'état des routes.


Après des chutes de neiges intenses, le parcours est recouvert d'une épaisse couche blanche, ainsi que de nombreuses plaques de verglas. Les températures avoisinant les -30°, les routes devraient rester dans le même état, et cela évitera à la neige de fondre pour se transformer en boue.

A la fin de cette séance, c'est Carlos Sainz qui pointe en tête sur sa Citroën Xsara. Quant à ses équipiers, Colin McRae est sixième, et Sébastien Loeb est huitième, à moins de trois secondes de l'Espagnol. Seul incident, Sainz et McRae sont sortis dans le même virage, mais n'ont pas endommagé leurs voitures. Néanmoins, Citroën sait que ces essais ne permettent pas de juger la concurrence, puisque les pilotes n'ont aucun intérêt à aller vite durant le shakedown. Pour le team, c'est demain qu'ils pourront commencer à situer les performances de la Xsara par rapport à la concurrence.

Derrière Sainz, on retrouve Petter Solberg et sa nouvelle Subaru Impreza WRC. Malgré un rhume, le pilote Norvégien indique clairement qu'il vient ici pour prouver que sa voiture est capable de suivre les meilleurs. Il a souvent été à l'aise en Suède, et sera sûrement un des plus féroces adversaires pour Marcus Gronholm, qui est ici le favori. De plus, son fan club s'est déplacé en force pour encourager son idole, et Solberg avoue que cela le motive d'avantage de voir qu'il y a du monde pour le soutenir. Son équipier, le Finlandais Tommi Makinen a connu des problèmes d'accélérateur, mais ceux-ci sont résolus. Autre souci pour le quadruple champion du monde des rallyes, un spectateur était au milieu de la route, et il a dû freiner en urgence alors qu'il était sixième. Malgré ces incidents, il termine à la quatrième place.

Après Citroën et Subaru, on retrouve le Lion, qui place ses voitures aux troisième, cinquième et septième places, avec respectivement Richard Burns, Marcus Gronholm, et enfin Harri Rovanpera. Pour l'instant, les trois pilotes disent n'avoir pas cherché à rouler vite. Pour eux, la course commence demain, et Marcus Gornholm et Harri Rovanpera, les vainqueurs des trois dernières éditions sont présentés comme étant les mieux placés pour la victoire.

Chez Skoda, c'est Toni Gardemeister qui est le mieux placé à la neuvième place. Le Finlandais a connu quelques problèmes avec son moteur, comme lors du Monte Carlo, mais ceux-ci semblent résolus. Didier Auriol a continué de mettre au point sa voiture, qui n'était pas du tout à son goût. Il a retravaillé la plupart des anciens réglages, mais sait qu'avec le manque d'essais il ne pourra se battre avec les meilleurs. Son objectif ici est de rivaliser avec les Hyundai.

L'année dernière Markko Martin n'avait pas pu prendre le départ de ce rallye, car il avait détruit sa Focus durant le shakedown. Cette année il n'a pas pris de risque et fini dixième. Son jeune équipier, le Belge François Duval continue son apprentissage de la neige.

Enfin, on termine avec le team Hyundai, représenté par Freddy Loix qui est onzième, Jussi Valimaki est douzième, et Armin Schwarz est quinzième. Ce matin, les pilotes ont profité à fond des quatre heures prévues pour ce shakedown pour mettre au point leurs montures, car ils n'avaient pas fait de test par manque de moyen financier. Pour eux, le plus important sera de rallier l'arrivée, et de profiter des possibles abandons de leurs adversaires pour marquer des points.


Source texte : Pro Rallye WRC
Source photos : Pitstop
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
Publié le 08 février 2003
Modifié le 08 février 2003
Lu 772 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲