FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Blur

Blur, groupe quasi-mythique et inventeur de la britpop avec Oasis, est à découvrir ici !


Ce qu'évoque le nom "blur" pour moi, c'est incontestablement l'album orange. C'est-à-dire que pour moi, blur c'est avant tout le groupe qui se perd dans sa brume islandaise, musique assez sombre, underground, cachée, lo-fi mais classieuse en même temps, odeurs de sciure sur les enregistrements, quelques fantômes passant par-ci par-là. A y repenser, je trouve que toute la période britpop représente assez mal blur.
Concernant l'écoute, une pensée m'a toujours traversé l'esprit en entendant du blur : c'est une musique qui a quelque chose de malade. J'ai toujours été frappé par leur manière de faire des chansons avec une patte cassée. Attention ! Ceci n'est pas un reproche, au contraire, ce qui me scotche à leur musique c'est justement ce petit truc qui fonctionne pas et qui me pousse à creuser la chanson encore et encore. Cette dimension de dysfonctionnement est très perceptible sur TGE : le thème de la comédie humaine, Ernold Same a sa petite vie, tout le monde chante en choeur au karaoké, la grande évasion du week-end, mais au fond, tout ça ne rime à rien, ça tient pas debout, c'est de la poudre aux yeux dans une petite vie sans valeur aucune. Et on en fait une comédie musicale. C'est pas beau ce paradoxe ? Je pense que c'est cette dimension du "quelque chose qui cloche", aussi bien sur les thèmes chantés que dans les compositions, qui fait toute l'essence de la musique de blur.



Si on prend deux hits de 95, Country House a quand même une dimension autre que Alright de Supergrass. C'est deux titres a priori yipee-yipee, sauf qu'au fond Country house est une chanson immensément triste. Un truc double face, très cynique, cf le requin à l'intérieur de TGE, etc. Graham faisait d'ailleurs remarquer que la musique de blur n'était pas si simple que ça, et qu'il y avait en permanence une dimension de perversion, quelque chose d'intellectuel qui sous-tendait tout. Bref.




Tant qu'ils écrivaient à la troisième personne, non seulement le cynisme de leur musique collait admirablement bien avec leur thème principal (la comédie humaine des personnages de Damon, et en ligne de mire un dénoncement de la maladie de la société, cf The Universal), mais le style dans sa forme était également génial : de la pop anglaise mais amère, aigre. Du Who, du Specials, du Beatles, du Kinks, certes, mais privés de leur évidence, gênants quelquepart. Tout n'allait pas de soi. Toujours ce petit quelquechose de travers... Comment réussissent-ils à donner cette ambiance malsaine à Stereotypes ? mystère...

Là où Blur a été décidemment extrêmement fort, c'est lorsqu'ils ont abandonné la troisième personne. Privée d'appui extérieur, la musique s'est repliée sur elle-même, est devenue plus souterraine, moins colorée. Mais paradoxalement, peut-être pas plus sombre ni plus difficile d'accès, car beaucoup plus organique. L'album orange fut un pur exercice de forme : la musique de blur vidée de tous ses personnages (qui finissaient par la bouffer toute entière) se redonnait une nouvelle vie en redémontrant l'étendue de ses capacités : les guitares redeviennent des guitares et non plus des harpes ou des banjos. Mais encore et toujours, quelquechose de malade dans la musique. Pourquoi Strange News est-il si désabusé ?


Comment un amalgame de blips peut-il marcher sur On Your Own ? Avec 13, la peine de coeur de Damon réalise le pont ultime entre blur et sa musique : pour la première fois, leur musique et son côté obsessionel sert une écriture à la première personne. 13 est le disque que je considère comme le sommet de l'art de blur : des choeurs perdus ressassent inlassablement "Caramel" dans des chambres d'écho où se noie un indescriptible mal-être. Plus que jamais, Blur fait de la musique malade. "Tout ça ne devrait pas marcher", nous dit-elle. Et pourtant, on l'écoute.






Découvrez 3 de leurs 7 albums :
Modern Life is Rubbish / The Great Escape / Think Tank
1992 1995 2003






A écouter de toute urgence :
Song 2
Charmless man
Parklife
Out of time
The Universal
Globe alone (bien sûr ^^)
Battle
Battery in your legs
Et les 140 autres bienentedu : -D
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Blur
Posté par mwaaaa le 26/11/2004 19:31:45
moi ossi jadore blur je trouve qu'il y a des chansons trop trop belle en plus...le best off de 2000 est donc pas mal du tout!
Re: Blur
Posté par lizah le 20/08/2004 07:57:25
blur, c'est vraiment de la musique.
J'adore.
Et par la même occaz, je vous conseille Raphaël Haroche.
@+
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Publié le 01 août 2004
Modifié le 01 août 2004
Lu 733 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143