FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







BOE : Besoin Obessionnel d'Enfanter

A l'âge ou toutes les jeunes filles rêvent de s'éclater et de profiter de la vie au maximum, moi, je n'avais qu'une chose en tête : avoir mon petit bouchon rien qu'à moi...


Je n'ai pas toujours désiré avoir un enfant; plus jeune, l'idée de procréer, et de tout ce que cela comportait ne me séduisait pas le moins du monde.
Vergetures, prises de poids, l'épuisement, le manque total d'intimité, de liberté, de temps... Le mystérieux boulversement de la personnalité qui, dès qu'elles sont enceintes, transforme des femmes naguère normale en monomaniaques capables au beau milieu d'un cocktail ou d'une allée de supermarché de parler vagin, épisiotomie, odeurs et transformations en tout genres, sans le moindre signe d'embarras, d'ironie ou d'intention de s'arrêter; Les jeeps, mini-vans, lits escamotables, trotteurs et gigantesques sacs de survie en bandoulière bourés de poupées, cookies, sucreries, fruits nécessaires à prévenir - ou du moins contenir - les crises de rage publiques; puisque toutes les nouvelles théories et méthodes d'éducation semblent mettre en cause le concept du non, qui faisait autrefois autorité.
Le désir de me reconnaitre dans les traits d'un enfant, de voir mon reflet dans ses yeux, d'être happée, réclamée corps et à cri, indispensable à chaque heure du jour et de la nuit, ne m'avait jamais hantée - cela ne m'avait même pas efleuréé l'esprit -, avant ces trois dernières années. A l'époque, ma vision de l'amour, de l'union absolue, de la béatitude se bornait à "un homme te moi, enlacés, suspendus dans l'espace et la temps, le souffle court, à court de mot". Cette vision n'incluait aucun bébé.
Ma nouvelle vision mit un temps à se former. Le temps que je devienne lasse de moi-même, et aspire à l'évasion. Le temps que les nuits deviennent trop calmes, trop longues, trop insupportables. Le temps queje pose les yeux sur ma nièce. C'est là que j'ai su, que j'ai su que je ne voulais pas vivre sans...


L'apparition du BOE

Rien ne m'avait réparée aux sentiments que j'allais ressentir pour elle, à cette vague dévorante qui me submergea dès l'instant ou je posai mes yeux sur elle, juste après sa naissance.
Je ne saurai jamais ce qui, en elle, m'envoûta à ce point. Elle avait une grosse tête, pas de cheveux, et ressemblait infiniment plus à mon beau-frère qu'à ma soeur avec son visage rond, ses yeux bleux, et son teint blanc. Quoi qu'il en soit, je fus envoûtée dès cette première fois où je la pris des bras de ma soeur, et où, la serrant délicatement contre mon épaule, je sentis son souffle rapide et léger dans mon cou.
Sans doute parce que j'avais enfin quelqu'un à choyer et aimer sans retenue. Ou peut-être à cause de cette excitation narcissique qui crée le sentiment d'être partie prenante dans l'éveilde la conscience d'un enfant. De devenir un repère permanant dans son univers. Ou bien ce besoin d'influer sur quelqu'un, d'avoir un rôle déterminant dans sa vie, de le préserver à jamais de la solitude et de la tristesse que vous avez enfouies en vous.
Quelle qu'en soit l'origine, mon attachement était une certitude qui grandissait et se fortifiait à chaque visite. A la regardé se tenir assise et ramper, puis crapahuter et marcher; à entendre ses gazouillis puis ses monosyllabes se tranformer en mots, en bouts de phrases, en petites conversations, et plus tard, en mon nom (enfin, en sa version de mon nom) lors de mon coup de fil hebdomadaire; je réalisais, avec une conviction rarement ressentie au cours de ma vie, que j'aurai un jour mon propre enfant, d'une façon ou d'une autre...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (9)
Re: BOE : Besoin Obessionnel d'Enfanter
Posté par emanolia le 18/10/2006 09:00:28
J'ai connu ce besoin très très tot, ça ne m'a pas laché et ce depuis 12 ans au moins!!!
Pis j'ai rencontré mon homme, on avait 2 ans et demi de couple, un appart et lui un boulot quand notre fils est né. J'avais alors 17 ans...
Re: BOE : Besoin Obessionnel d'Enfanter
Posté par ushiwa.sasuke le 17/10/2006 12:01:12
d'accord avec banzaii...

J'adore vraiment les bébés, je me suis d'ailleures occupé de ma cousine il y a qqe années c'est dur mais c'est un pur bohneur...
Re: BOE : Besoin Obessionnel d'Enfanter
Posté par ptit sucre le 13/10/2006 21:44:02
Dans ca cas la, il y a l'IVG plutot que d'abandonner son propre enfant.
Re: BOE : Besoin Obessionnel d'Enfanter
Posté par m&m's le 13/10/2006 21:28:18
bien sur mais ca n'est pas fiable a 100%
Re: BOE : Besoin Obessionnel d'Enfanter
Posté par ptit sucre le 13/10/2006 21:18:50
"je serais même prète à l'abandonner pour ne pas gacher ma jeunesse et surtout mes études j'n'en suis pas fière, mais j'assume "
En meme temps la pillule, et l'IVG ça existe .
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (9)
Publié le 13 octobre 2006
Modifié le 29 août 2006
Lu 662 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143