FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Bouteille à la mer

Morceau d'existence à la dérive, quelques mots lancés aux vents. Ce n'est qu'un conte commun où certains se reconnaitront peut-être.


Poussé par une tristesse intérieure, je ne cherche pas à trouver un quelconque échos dans ma détresse passagère, mais seulement à parler à coeur ouvert afin de soulager et relativiser ma peine. Mon entourage serait étonné de savoir que je souffre, encore plus du fait que ça dure depuis quelques années. Je n'ose pas vraiment en parler autour de moi, de peur d'avoir l'air bête ou ne pas avoir un retour favorable. C'est la raison de ma venue ici, face à un auditoire inconnu et protégé derrière un écran, j'aurai moins de retenue et pourrais être plus honnête.

Mon mal ? Il est bien simple. Pas de grand drame digne du cinéma ou une histoire à faire frissonner un ours polaire. Je suis tout simplement amoureux. Encore. Cela pourrait être merveilleux en soi, on se sent vivre, les sensations sont amplifiées, tout devient beau et agréable. Malheureusement, ce n'est plus vraiment le cas pour moi. Aimer est devenu ma hantise, ma douleur profonde. Je n'ai jamais connu ce qu'on appelle le bonheur dans ce domaine. Toutes mes tentatives ont été vaines et se sont soldées par des larmes. Le cœur du problème n'est pas physique ou mental. Le soucis a toujours été le même : Je mets vite en confiance la personne en face de moi. Ce qui fait que deconnaissanceje passe par la caseconfidentsans passer par la casecopain potentiel', et là c'est le drame. Je deviens accroc tout en sachant que c'en ait fini, que je ne dois plus m'attendre à rien. C'est la désillusion avant l'illusion. Alors commence la torture, le bal des démons entame sa danse funeste.

Plus je t'aime, plus je te hais. C'est un maelström de joies et de peines qui se mélangent, tourbillonnent, explosent dans ma tête. A chaque coin de rue j'espère te voir. A chaque coin de rue je me réjouis que ça n'a pas été le cas. Tu hantes mes jours, mes nuits, ma vie. J'essaie de me convaincre que tu n'es pas celle qu'il me faut, je te trouve des défauts, j'en invente même. Mais tout perd sa crédibilité une fois face à toi. Quand ton regard plonge dans le mien et vient y semer la zizanie en un instant. Quel pouvoir diabolique, je te hais ! Inconsciemment tu me détruits, tout vole en éclat en moi, je perds tous mes repères. Quel désastre, je te hais ! Je ne peux plus travailler sans penser à toi. Je ne peux plus faire de loisirs sans penser à toi. Je ne peux plus voir mes amis sans penser à toi. Alors petit à petit je fais de moins en moins de tout ça pour penser à toi. Quel gâchis personnel, je te hais ! Même si c'est impossible, parce que je t'aime.

Maintenant, je suis perdu, une fois encore. La gente féminine a encore eu raison de mon cœur et du reste. Sans passer par l'étape tout avouer et ainsi tout perdre, je me prépare à revivre la douleur au quotidien. Ça a déjà commencé d'ailleurs.

Merci de m'avoir lu, vous ne le savez peut-être pas mais ça représente quelque chose pour moi. Je vous souhaite le meilleur chemin possible pour la suite, moi j'ai un baluchon de larmes qui m'attend sur ce côté de la route. Larmes de peines ou de joie, seul l'avenir me le dira !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Re: Bouteille à la mer
Posté par vitae le 06/06/2011 23:46:24
@sol foufou: je suis content de savoir que ce bout de texte t'a apporté un sentiment de soulagement, j'espère moi aussi parvenir à cette joie mais je pense qu'il me faudra encore patienter un moment.

@natacha153: merci pour ton message, je te souhaite plein de bonheur dans ce début de belle histoire que tu vis.

De mon côté et bien, on va dire que je me suis un peu plus enlisé malgré moi. Sans doute de nouveaux mots sortiront de ma plume le témoignant. Allons-y gaiment.
Re: Bouteille à la mer
Posté par natacha153 le 05/06/2011 16:05:36
bonjour vitae.
je técris ce message qui ne te fera probablement ni chaud ni froid pour te dire de garder espoir.
j'ai longtemps, très longtemps vécu ce que tu vis. J'avais perdu tout espoir, perdu toute consolation pour apprendre à vivre dans la douleur quotidienne qu'implique un amour non partagé.
Plusieurs années j'ai dû voir et revoir la personne que j'aimais sans jamais pouvoir le lui dire.
Je n'ai qu'une chose à te dire: garde espoir. Car la roue tourne toujours, à un moment donné. Il y a presque un an maintenant qu'elle s'est arrêtée sur moi.
Je lui ai juste donné un petit coup de pouce.
Alors garde espoir, ne te laisse pas démonter.
Et tu verras, la roue finira par tourner.
Re: Bouteille à la mer
Posté par rebek4love le 22/05/2011 23:40:50
rebekahalkhalifa22@yahoo.com
Bonjour ...
Je vous souhaite le meilleur compliment de la saison, avec l'espoir que vous êtes physiquement et sainement bien, l crois que ce courrier atteindra en bon état. Mon nom est i Rebekah vu votre profil www.france-jeunes.net et l'admirer, je pense que nous pouvons faire ensemble, s'il vous plaît je voudrais que vous me contacter via mon adresse e-mail: (rebekahalkhalifa22@yahoo.com) i sera vous en dire plus sur moi-même, aussi vous envoyer ma photo, dès que vous me contacter en arrière, de saut pour votre réponse plus tôt belle,
Rebekah ....


rebekahalkhalifa22@yahoo.com
Hello...
I wish you best Compliment of the season,with hope that you are physically and healthly alright,l do believe that this mail will reach in good condition. My name is Rebekah i saw your profile in www.france-jeunes.net and admire it, i think we can make it together, please i would like you to contact me through my email address:( rebekahalkhalifa22@yahoo.com ) i will tell you more about myself, also send you my photo,as soon as you contact me back, hopping for your lovely reply soonest,
Rebekah....
Re: Bouteille à la mer
Posté par sol_foufou le 22/05/2011 22:30:17
slt vitae, j'ai trops aimé ton article, c'était le titre qui m'a attiré au début mais en lisant le reste j'ai revis tout mes sentiments submergés et ça ma soulager, d'aprés mon expérience je peus te dire que la personne entre nous a toujours le choix d'étre heureuse et j'éspers que tu puisse parviendre cette joie.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
L'auteur : Loli Arthur
27 ans, Lille (France).
Publié le 19 mai 2011
Modifié le 15 mai 2011
Lu 1 240 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143