Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Brigitte Peret ou le bel art

Talentueuse Artiste, nos lecteurs pourront vérifier ses productions en formant ses sites.


RACHID YAHOU : Présentez-vous à nos lecteurs.

BRIGITTE PIRET : Brigitte Piret / 46ans bientôt 47 / Belge / Célibataire, Je suis chanteuse auteur compositeur. J'ai surtout composé de la chanson française sous mon nom " Brigitte Piret" et sous le nom de "Seny Soul " des morceaux Rock Anglais.
J'ai également chanté/improvisé avec de nombreux musiciens et groupes de jazz, de blues, de funk, de rock... J'aime aussi composer des chants du monde et des chants etnniques, travailler sur la musique des continents et sur la sonorité des instruments : guitare, piano, jembe, concertina, épinette accordée comme une cithare indienne, ajouj, cora. Je suis aussi comédienne de formation (académie, conservatoire, art dramatique, diction, déclamation, expression corporelle, stages de mimes et danse africaine). A l'âge de 28 ans j'ai monté une comédie musicale à 2 personnages, "Graffitis".
Parfois, je donne des stages aux enfants (chants, percussions, danse, création d'instruments). Récemment, mon recueil de poésies "Papillons" aux éditions "Chloé des Lys", des poésies à lire, réciter, slamer... : des paysages, des visages, des cultures et de petites révolutions.
Critique sur http://www.mondedulivre.com. (J'écris depuis l'âge de 9 ans et ai commencé à écrire des chansons, des musiques de films, des scénarios à l'âge de 14 ans)

RACHID YAHOU : Pourquoi avoir choisi cette discipline ?

BRIGITTE PIRET : Parce que c'était en moi.

RACHID YAHOU : Pouvez-vous nous retracer votre parcours ?

BRIGITTE PIRET : Essentiellement autodidacte mais j'ai aussi fréquenté le conservatoire, l'academie, les stages. La meilleure école reste encore la rue...

RACHID YAHOU : Comment jugez-vous votre ou vos productions ?

BRIGITTE PIRET : Je n'ai pas de productions, juste des maquettes, des CDS que j'ai faits moi-même avec mon petit 4 pistes et de petites vidéos réalisées à l'aide de copines : "Amandine Dehasse", photographe, et de " Cecile Mulombé ", diplômée de l'IAD, qui m'a filmée au café-théâtre. Nous y avons rajouté certaines de mes images personnelles et parfois des extraits d'actualités. (cfr " Politicien") Tout est sur mon site :
http://www.brigittepiret-minisite.montaf.com

RACHID YAHOU : otre avis sur l'état actuel de la discipline que vous avez choisi.

BRIGITTE PIRET : En ce qui concerne la musique, c'est très difficile car il n'y a pratiquement plus de Labels, les Télés, elles, ne produisent plus que des "Stars Académies" sans personnalité. C'est de plus en plus difficile de trouver des salles de concerts ou se produire. Je suis parfois fatiguée de bourlinguer et, même si je suis déçue de ne pas avoir signé avec un Label (malgré certaines propositions), j'ai pu conserver plus de libertés, composer et chanter mes propres textes avec de nombreux groupes d'horizons divers. Côté cinéma, je crois que c'est un peu plus ouvert bien que ce soit dur d'y faire sa place...

RACHID YAHOU : Avez-vous des projets ?

BRIGITTE PIRET : Oui, je vais sans doute refaire un petit clip ou 2 avec une étudiante en son et image. D'autres tournages comme figurante, mais j'espère toujours un petit rôle, trouver des concerts et trouver une petite équipe pour réaliser mes petits scénarios...

RACHID YAHOU : Comment avez-vous débuté ?

BRIGITTE PIRET : J'ai débuté en chantant lors du vernissage d'une exposition de peintures. Des amis savaient que je chantais, je n'avais pas ma guitare, il m'en ont trouvé une, j'ai repété toute l'après-midi... Le soir venu, j'ai commencé la première chanson en tremblotant un peu, mes mi devenaient des la tant j'avais la trouille, puis de fil en aiguille le plaisir a pris le dessus... Et je faisait le clouwn tellement jjétais à l'aise

RACHID YAHOU : Les motivations qui vous y ont poussé ?

BRIGITTE PIRET : Mes motivations ? Ben, j'ai toujours aimé Brel, déjà toute petite, les vieilles comédies musicales, le cinéma noir et blanc où on chantait et dansait tout en jouant la comédie.

RACHID YAHOU : Avez-vous été aidée si oui par qui ?

BRIGITTE PIRET : Non, je n'ai jamais été aidée. Pas de manager ni de producteur. Il y a longtemps maintenant, une comédienne très gentille "Paulette Pascale", m'a aidée en me produisant dans un vieux café théâtre de Bruxelles. Aujourd'hui la majorité des cafés-théâtres ont fermé. J'ai donc beaucoup chanté dans la rue. Le public de la rue c'est quelque chose ! Quand ils aiment, il vous invite à prendre un verre de rouge et s'intéresse à votre travail... Ca fait chaud au coeur, quand il vous parle de Brassens etc... Même lorsque l'on bourlingue. C'est ça aussi qui m'aide à continuer.

RACHID YAHOU : Un bon souvenir ?

BRIGITTE PIRET : Bon souvenir : Festival de Bourges, une grande scène, une bonne sono et un article élogieux.

RACHID YAHOU : Un mauvais souvenir ?

BRIGITTE PIRET : Un concert où l'on m'avait promis un ingénieur du son, une bonne promo... Heureusement, j'avais amené ma famille... J'ai dû me débrouiller pour chanter avec un ampli guitare !

RACHID YAHOU : Des conseils à prodiguer ?

BRIGITTE PIRET : Je propose aux politiques de donner la possibilité aux jeunes de s'exprimer, en leur donnant des salles où répéter, peindre... Et d'ouvrir des centres culturels où la poésie a sa place et où l'on encourage la création. Promouvoir tous ceux qui, jeunes ou vieux, ont un véritable potentiel mais pas de structures dans lesquelles s'épanouir. C'est cela qui fait" l'avenir de l'homme".

RACHID YAHOU : Etes-vous optimiste ? Si oui pourquoi ?

BRIGITTE PIRET : Toujours et il le faut, sinon j'aurais baisser les bras depuis longtemps.

RACHID YAHOU : Rencontrez-vous des problèmes financiers ou autres ?

BRIGITTE PIRET : Evidemment, ce n'est pas rien de faire de la poésie qui dit la vérité mais je n'ai pas envie de devenir un produit.

RACHID YAHOU : Vos représentations ?

BRIGITTE PIRET : Rien pour l'instant puisque, malheureusement, je ne trouve pas de centre culturel qui veuille bien me produire. La plupart du temps, ils préfèrent engager des chanteurs Français. Les petits cafés-théâtres, eux, ont disparu et la rue, l'ambiance à changée ces 2 dernières années Donc je compose et j'écris, essentiellement à la maison...

RACHID YAHOU : L'origine de votre réussite.

BRIGITTE PIRET : Qu'est ce que réussir ? Faire ce que l'on aime ? Il est vrai que j'aurais aimé me produire dans une salle comme l'Olympia mais l'Olympia d'aujourd'hui n'est plus celui d'autrefois. Un rôle dans un film oui mais s'il me plait... Pour le moment, le rôle de figurante me convient tout aussi bien d'autant plus que le cinéma d'aujourd'hui me plait de moins en moins...

Talentueuse Artiste, nos lecteurs pourront vérifier ses productions en formant les sites ci dessous :

Des MP3s sont disponibles aux adresses suivantes :

http://www.myspace.com/piretbrigitte
http://audiostreet.net/brigittepiret
http://www.rocklineopera.com/rlo/1826_brigitte_piret.html
http://users.swing.be/sw333418/
http://www.brigitte-piret.musicien.tv


Des VIDEOS sont disponibles ici :

http://fr.youtube.com/brigittepiret
http://www.dailymotion.com/brigittepiret/1

Le serveur mySQL "master" est injoignable, aucune mise à jour, insertion ou suppression ne peut se faire.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Rachid Yahou
63 ans, Azazga grande-kabylie (Algérie).
Publié le 16 janvier 2009
Modifié le 06 décembre 2008
Lu 1 284 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲