Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

C'est pas gagné

Au terme de la premiere journée de vendredi, français et canadiens sont à egalités. Tsonga s'est imposé contre Pospisil tandis que Raonic s'est rapidement défait de Julien Benneteau...


La tête des mauvais jours. C'est ce que l'on a pu lire sur le visage de celui qui remplaca Gael Monfils au pied leve. Pourquoi ? Parce qu'il vient de s'incliner sechement contre un Raonic des grands soirs ? Surement mais il y a egalement le fait de ne pas savoir quoi faire pour stopper une telle furie nord-americaine. Courant du troisieme set, on n'arrivait même plus a compter le nombre d'ace delivre par Raonic. Environ vingt-cinq en trois petits sets. Et pas seulement sur des premieres balles. C'est cette fraicheur, cette prise de risque qui nous a seduit chez le jeune canadien. Le public en est fou et ce n'est pas etonnant. Ce jeune tennisman originaire de Montenegro est l'espoir de la petite balle jaune. Julien Benneteau est bien d'accord. "C'est un joueur hyperpuissant. J'ai jamais trouve la solution sur son service. Je n'etais même pas tendu alors que c'etait mon premier simple en Coupe Davis. Je suis deçu parce que cette defaite est un handicap supplementaire pour l'equipe". Pendant ces 2h17 de jeu, jamais Guy Forget n'a trouve les mots pour remotiver son poulain. Le probleme, c'est que l'ecart entre Benneteau et Raonic est presque aussi important que celui entre Tsonga et Pospisil. La seule difference est que Jo est dans le top 10 mondial, loin devant Pospisil, 115e joueur mondial, alors que l'ecart au classement entre Julien et Raonic est faible (Raonic est a la 29e place contre la 35e pour Benneteau). Il est vrai que le canadien est promis a rapidement progressé mais une telle classe de difference.


Le coaching en question

En cas de non-qualification face au Canada, Guy Forget sera tenu de s'expliquer. Expliquer son choix de faire jouer Benneteau plutot que de faire venir un autre joueur, plus en forme ce moment, comme Gilles Simon ou Richard Gasquet. Cette defaite de Benneteau ne doit pas eclipser celle de Tsonga. Elle etait clairement attendue mais il faut quand même remarquer que le manceau a fait le boulot en donnant le premier point a la France. Trois petits sets suffirent et c'est un Tsonga mitige que l'on retrouva après le second match "ca avait bien commence, j'ai joue un bon tennis. C'etait pas si facile car Pospisil n'avait rien a perdre face a un Top 10. En plus, il jouait devant son public. Je ne suis pas tombe dans le piege. On est a 1-1 et de toute maniere, il faudra gagner dimanche contre Raonic. C'est un bon joueur et il nous l'a encore prouve aujourd'hui contre Juju". Le double d'aujourd'hui est tres important car ce serait plus facile en arrivant a 2-1 pour les deux derniers matchs de dimanche.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 29 février 2012
Modifié le 26 février 2012
Lu 628 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲