Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

C'est quoi l'écologie ?

Oui, oui, ceci est bien un article sur l'écologie et au lieu de t'enfuir ou de penser : "encore un article ennuyant" viens au moins jeter un coup d'oeil ! Je te promets que tu en sortiras de là beaucoup plus savant(e) !


J'ai remarqué que beaucoup de personnes ne savent pas ce qu'est l'écologie en tant que science. Ces mêmes personnes confondent souvent ce terme avec la sauvegarde de l'environnement ou bien pensent que les écologistes sont les spécialistes de l'écologie (ce sont les écologues !) Alors, qu'est ce que l'écologie ? Le terme écologie provient du grec : oikos (maison) et logos (science.) C'est donc la science de la maison ou plus exactement la science qui étudie les êtres vivants dans leur milieu et leurs interactions.


Interactions et exploration

Vu comme ça, c'est vrai que ça en devient très rébarbatif ! Pourtant, je pense que c'est une science qui devrait intéresser tout le monde puisqu'elle nous concerne tous. En effet, nous vivons sur une petite planète que nous avons nommé Terre et chaque jour nous rencontrons des milliers d"individus" avec qui nous interagissons. Ces individus ne sont pas forcément humains, les plus visibles (ou pas) sont les animaux, les plantes, les champignons... Nous tous, interférons de différentes manières, mais toujours dans le but de survivre et d'assurer la pérennité de l'espèce ! Pour survivre, nous mangeons ou nous "photosynthétisons" (pour ceux qui seraient plantes.) Pour assurer la pérennité, nous nous accouplons soit de façon "directe" soit comme pour les plantes, nous avons besoin que les animaux ou le vent déplacent les grains de pollen pour aller se poser délicatement sur le stigmate d'une fleur. Par ces deux petits exemples, il est facile de constater que nous interagissons soit avec un individu de notre espèce ou soit avec un individu d'une autre espèce, mais les facteurs qui ne "vivent" pas comme le vent ou la température peuvent aussi intervenir. Quand on a comprit ça, il est possible de commencer à explorer notre Terre avec un tout autre regard.


La répartition géographique

Vous êtes vous déjà posé la question pourquoi les kangourous ne vivent pas en Europe ? La réponse est très simple : l'Europe par rapport à l'Australie est relativement inaccessible avec les moyens dont dispose le kangourou pour se déplacer. Pourtant il existe des cas où l'espèce aurait le moyen d'agrandir son aire géographique, mais ne le fait pas, par un choix dicté par son comportement. Dans d'autres situations (lors de transplantations accidentelles ou intentionnelles,) ce sont les facteurs biotiques ou les facteurs abiotiques qui les en empêchent. Tiens, encore des mots compliqués pour exprimer quelque chose de très simple. Les facteurs biotiques sont toutes les interactions entre les organismes dans un milieu donné tandis que les facteurs abiotiques sont les facteurs "non vivants", tels que la lumière, l'eau, les nutriments...


Abondance

Autre question tout aussi importante : pourquoi le kangourou (autant continuer avec lui) est-il plus abondant dans certaines régions d'Australie que d'autres ? Facile ! À cause de ces mêmes facteurs biotiques et abiotiques ! La prédation, la maladie ou encore la compétition entre espèces peuvent empêcher une population (groupe d'individu d'une même espèce vivant dans une aire géographique donnée) d'augmenter. Les facteurs abiotiques interviennent aussi. La structure physique, le pH et la composition minérale des roches et du sol limitent la distribution des végétaux et des animaux herbivores.


Tout est lié

Un changement en entraîne un autre. Vous avez sûrement déjà vu un exemple de chaîne alimentaire, comme : l'herbe est mangée par la vache qui est elle-même mangée par l'homme. Lorsqu'il meurt, l'homme est décomposé grâce à des bactéries, des insectes, et les ions minéraux, tels que le potassium, qu'il contenait sont absorbés par la plante qui les utilise pour contrôler l'ouverture de ses stomates. C'est ça qui est fantastique, savoir comment telle espèce vit en communauté avec d'autre, qu'est ce quelle mange, par qui elle se fait manger, de quel milieu a-t-elle besoin pour vivre ! Et pourtant tout est en équilibre (quand l'homme n'est pas venu apporter son petit grain de sel, du moins.) C'est ce qui rend la nature encore plus belle mais d'autant plus fragile !


Les six domaines d'étude de l'écologie

Pour étudier tout cet univers fascinant, la science de l'écologie est-elle même divisée en six domaines d'étude de plus en plus vaste, qui correspondent à des niveaux de la hiérarchie biologique. L'autécologie se penche sur les aspects morphologiques, physiologiques et comportementaux des réactions d'un organisme aux conditions biotiques et abiotiques de son milieu. Ensuite, vient l'écologie des populations (d'une même espèce) qui étudie les facteurs qui influencent la taille d'une population d'une espèce donnée dans une aire particulière. L'écologie des communautés (de plusieurs espèces) traite des interactions entre les espèces dans une communauté toujours dans une aire particulière. Vient ensuite l'écologie des écosystèmes qui s'occupe des flux d'énergie et les cycles biochimiques. A ces quatre domaines, on peut rajouter l'écologie des paysages qui assemble les écosystèmes dans une région géographique plus vaste et enfin, l'écologie de la biosphère qui s'intéresse à l'ensemble des écosystèmes de la planète. C'est elle qui, par exemple, analyse la façon dont les concentrations en CO2 influent sur le climat planétaire.


Et enfin...

Pourquoi cet amalgame entre l'écologie, la science, et l'écologie qu'on désigne dans le langage courant pour les préoccupations environnementales ? Parce qu'il faut comprendre les relations souvent compliquées et délicates qui existent entre les organismes et leur milieu pour aborder les problèmes environnementaux. Les écologistes influent peuvent interpeller la population et les politiques sur tel problème environnemental. Ils peuvent aussi, en tant que spécialistes en la matière, proposer une solution aux législateurs.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: c'est quoi l'écologie ?
Posté par gulimo le 01/12/2005 03:07:06
Bien, ton article! De quoi nous cultiver un peu et c'est une bonne chose.
C'est bête mais ça me rappelle une histoire présentée à Thalassa, une plage envahie par les phoques et qui divise la population d'une ville californienne en deux camps. En fait, il y a quelques années, les phoques ont adopté cette plage qui au départ est une plage citadine donc, "en principe", destinée aux gens. Ce qui se passe, c'est que ce phénomène a créé deux camps: un camp d'écologues (puisque c'est comme ça qu'il faut dire) et un camp de sales bourgeois...pardon...de personnes qui n'ont pas le même sens des valeurs et qui veulent qu'on chasse les phoques de la plage pour qu'ils puissent enfin revenir y faire dorer leur torse! La conséquence de ça, c'est que les écologues ont tracé une ligne pour couper la plage en deux. Une des personnes à défendre les phoques est une avocate à laquelle certaines personnes du camp opposé ont demandé un jour: "Pourquoi tenez-vous tant à sauvegarder ces phoques? Ce ne sont finalement que des animaux!". Tout ce que la femme a trouvé à répondre, c'est "Parce qu'on peut le faire, parce qu'il n'y a pas de raison d'être aussi égoïste!". Eh bien (et c'est là que je voulais en venir), suivant l'idée de ton article, j'aurais donné une autre réponse: "Parce que ces animaux font partie d'un éco-système et qu'y toucher, c'est toucher à notre propre survie! Pas directement, bien sûr mais les faits sont là: plus l'homme avance, plus la nature disparait et il y a un moment où il faut savoir dire stop! Ces phoques dont on ne veut pas ne sont qu'un problème, un élément de plus à ajouter aux méchanismes anti-écolo qui s'insinuent dans notre vie quotidienne et qui additionnés, sont une menace pour la faune, la flore mais aussi, donc, pour les êtres humains. Bref, les être humains, inconscients, ne réalisent pas qu'ils sont, comme tu disais, en équilibre avec la nature (encore que pour les humains, on peut se poser des questions) et que leur comportement, leur vision réduite des choses, entraîne leur propre déclin. On doit apprendre à vivre en harmonie avec la nature si on veut y survivre!.
Voilà, c'est un discours plus écologue que écologiste mais je pense que les deux sont liés, non? Je crois que c'est ce genre de raisonnement que devrait induire la science de l'écologie et c'est pour ça que ton article est important.

D'ailleurs, de nos jours, les gens ne sont pas assez cultivés par rapport à la science. On vit dans un monde géré par des applications scientifiques quotidiennes et on sait à peine comment elles fonctionnent! L'école ne nous axe peut-être pas suffisamment là-dessus. C'est ce que dénnonçait Espace magazine avec la théorie du Moon Hoax mais ça c'est encore une autre histoire!

Modifié le 01/12/2005 03:20:57
Re: C'est quoi l'écologie ?
Posté par rastaman vibration le 04/09/2005 10:57:21
ça m'a appris pas mal de choses et tu as l'air vraiment passionnée par l'écologie c'est génial...
Re: C'est quoi l'écologie ?
Posté par jacqueschirak le 07/08/2005 15:31:32
Pas mal du tout
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
L'auteur : Hélène M
30 ans, Louvain-la-neuve (Belgique).
Publié le 07 août 2005
Modifié le 24 juillet 2005
Lu 7 100 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲