FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Ca continue !

Le rythme pris par les montpellierain ressemble a un vrai parcours de champion.


Il y avait tout de meme du monde a la Mosson, hier apres-midi, malgre le froid et l'heure avancee du match (15h). Montpellier avait l'opportunite de passer premier du championnat de L1. Il fallait pour cela battre le modeste club d'Ajaccio. Bien qu' ex lanterne rouge, les corses se sentaient mieux, voire beaucoup mieux, depuis quelques semaines. L'equipe de Olivier Pantaloni s'etait enfin mis en tete que le maintien etait le seul objectif du club. Les joueurs semblaient s'etre plus soudes dans cette quete. Le match de Montpellier marque un coup d'arret pour les pensionnaires de l'Ile de Beaute.


15 minutes pour faire la différence

La premiere mi-temps fut legerement a l'avantage des heraultais mais les occasions furent vraiment tres peu nombreuses. On pensa fort longtemps que les hommes de Rene Girard ne trouveraient jamais la faille. Il ne suffit que d'un petit quart d'heure pour que Montpellier se detache largement. Des la 53e minute de jeu, soit sept petites minutes après le début de la seconde période le jeune milieu ajaccien Benjamin Andre faucha le defenseur Henri Bedimo a l'entree de la surface de reparation. La suite fut assez cocasse. Alors dans les mains d'Olivier Giroud, le ballon fut abilement chipe par Younes Belhanda, fraichement de retour de la CAN. S'en suit un petit geste d'humeur du premier nomme. Heureusement pour l'international marocain, sa panenka se logea tranquilement dans les filet de la superstar mexicaine, Guillermo Ochoa. Les deux coequipiers revinrent sur ce fait de match. "Il n'y a aucun soucis avec Oliv'. On se met d'accord pour les penalties. Un coup c'est lui, un coup c'est moi et en l'occurence, c'etait moi. Le plus important, c'est que je l'ai marque. La prochaine fois, ce sera Oliv'". Olivier Giroud nous tenait le meme discours." Je venais de rate mon tir au but contre Nice, je voulais juste me rassurer tout de suite mais je me suis bien rattraper par la suite". Et il a bien raison. C'est lui qui offra le deuxieme but inscrit par l'international espoir francais Remi Cabella. C'etait a la 62e minute. Enfin, cinq minutes plus tard, c'est lui meme qui marquait le troisieme but, son seizieme cette saison. En quinze petites minutes, Montpellier avait provoque une ola dans les travees de la Mosson et par la meme degoute la petite poignee de supporters corses venus. Olivier Pantaloni ne parut pas reellement decu par ce resultat "a Montpellier, je savais que ce serait dur de ne prendre ne serait-ce que le match nul. En premiere mi-temps, on a bien tenu mais il a suffit qu'ils haussent un peu leur niveau de jeu pour nous faire craquer". Cette victoire est de bonne augure a une semaine d'un choc, un genre de finale de la L1, contre le Paris SG au Parc des Princes. Cependant, selon l'entraineur heraultais, Rene Girard, Montpellier est loin de jouer le titre. "C'est une bonne victoire, on n'a pas reellement panique. Mais je ne parle pas de titre car on sait bien que Paris va gagner". Si ce n'est pas de la langue de bois ca.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 03 mars 2012
Modifié le 26 février 2012
Lu 666 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143