Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Ca, de Stephen king

Rares sont les gens qui ont lu les deux pavés "ça" de Stephen king, mais qui n'a pas vu son adaptation cinématographique ? Que le clown soit avec vous...


1. Stephen king
Stephen King est né le 21 septembre 1947 à Portland dans le Maine. Stephen et son frère ont été élevés près de Durham, Maine, par leur mère qui travaillait dans les travaux impairs de supporter ses enfants. Stephen King est allé à l'école de grammaire à Durham et au lycée d'automnes de Lisbonne, où il a commencé à écrire des histoires courtes et a joué dans une bande d'amateur de roche. En 1970 Stephen King a reçu un diplôme de l'université du Maine. L'année suivante il s'est marié avec Tabitha, une fille qui elle aussi est un auteur. Il à très vite eu un don inoui pour les roman non pas de romantisme, mais d'horreur. Puis il ce met a écrire pleins de livres...
Stephen King vit actuellement à Bangor, au 49 Florida Avenue, Bangor, ME 04401, dans une maison victorienne qu'il a décorée selon ses goûts, avec sa femme Tabitha, elle aussi écrivain. Ils ont trois enfants : Naomi, Joe et Owen.


2. Ca
Stephen king nous situe dans la mythologie extrême-orientale, avec des allusions à cette Tortue dès les premières pages. Ces citations sont nombreuses et on en trouve dans tout le roman. Mais ce n'est que très tard que le mythe nous sera dévoilé : "Avant l'univers, il n'y avait eu que deux choses. L'une était Ça même et l'autre la Tortue. La Tortue était une antique vieille chose stupide qui ne sortait jamais de sa carapace. Ça pensait que la Tortue était peut-être morte, morte depuis le dernier milliard d'années, à peu près. Même si elle ne l'était pas, ce n'en était pas moins une vieille chose stupide, et même si la Tortue avait vomi l'univers au grand complet, cela ne changeait rien" (p. 982).

La terreur s'incarna pour la première fois dans un bateau de papier journal dévalant un caniveau gonflé d’eau de pluie. Un petit garçon courait gaiement à côté. Il s'appelait George et avait six ans... Pris dans un tourbillon, l'esquif disparut dans une bouche d'égout. L'enfant mit un genou à terre, se pencha...
Des yeux jaune le regardaient, des yeux comme ceux qu'il avait imaginés le guettant dans la cave... "Salut Georgie !" fit une voix... Un clown se dressait dans l'égout. Sa main noueuse comme une patte de rapace tenait des ballons colorés... Goerge tendit le bras... Dans la rue, les gens ne virent qu'un gamin en ciré jaune qui hurlait et se tordait dans le caniveau...
Oeil de salamandre, Queue de dragon, Main de gloire, quoi que ce fût, c’était là de nouveau... ÇA ! L'ordure aux cent têtes...
2_ Horreur et cataclysmes... Tous les vingt-sept ans le cycle reprend. A Derry, ville d'antiques perversions, la violence atteint alors des sommets de fureur. Jetés sur cette trajectoire infernale, sept mômes ont fait le serment de revenir si ÇA recommençait ! Paume contre paume ils ont signé de leur sang leur promesse... Bill le Bègue, Richie la Grande Gueule, Ben, dit Meule de foin, Stan, Bev, rousse et belle en diable, et tout le club des ratés...
Qu'ont-ils vu, tous, qui aurait rendu un adulte fou ? Quelle chose innommable ? Obscurs souvenirs... Pour les uns, momie aux yeux de goudron frais, pour d'autre, oiseau-roc monstrueux, lépreux au nez amputé loup-garou, vampire à la bouche hérissée de lames de rasoir... Tous avatars de Grippe-Sou, le Clown ! ÇA !
L'ennemi aux cent visages...
3_ Les souvenirs s'éloignent et s'éparpillent comme des cauchemars... Celui de Grippe-Sou, blême et ricanant ! Vingt-sept ans plus tard, le clown est toujours là prêt à frapper, à réveiller les monstres d'autrefois et leurs danses macabres. A Derry, Bill et ses amis sont revenus, fidèles à leur serment. Mais croient-ils toujours à la magie qui, seule, rend la magie possible ? Sauront-ils imaginer le pieu ou le lance-chiques, capable de tuer l'Alien ?
Pour la seconde fois, ils plongent dans le trou de Morlock. Mortelle randonnée ! Dépouillé de ses masques et de ses colifichets, le clown attend, figé dans les lumières-mortes. Dernière illusion ! Chute sans fin dans les rapides de l'effroi... ÇA est là ! Sphynx gluant de pattes et de poils ! Oeil hypnotique et reptilien ! Et qui n'a jamais eu peur de ÇA ? Le spectre de nos peur ancestrales...


3. Au ciné...
Ca est une des nombreuses adaptations cinématographiques d'un roman de Stephen King. Certaines de ces adaptations sont moins bonnes que le roman dont elles sont tirées (les Tommyknockers). Certaines autres, plus rares, sont meilleures (Christine, Misery). Ici, le cas est différent : "Ca" est un bouquin génial, et son adaptation l'est tout autant (même si les scènes un peu trop dures ont été soit supprimées soit édulcorées). A la fin du film, on éprouve exactement la même sensation que lorsqu'on vient de terminer le bouquin. Que ce soit au fil des chapitres du livre, ou bien au fil des scènes du film, on est tellement entré dans l'histoire qu'on est pratiquement devenu un membre honoraire du club des paumés et qu'on est triste que l'aventure soit déjà terminée. Ce genre de sentiments, l'impression de passer du rôle de lecteur à celui de personnage secondaire, les lecteurs de Stephen King le connaissent bien (récemment, souvenez-vous de la boule dans la gorge à la fin de Coeurs perdus en Atlantide, lorsque Bobby retrouve Carol après tant d'années). Et oui, le vieux Stephen connaît toutes les ficelles du métier et il nous mène par le bout du nez là où il en a envie. Sur ce plan aussi, "Ca" est une adaptation fidèle.
Ca, c'est un peu le Club des cinq revisité par un grand auteur fantastique. Des gamins défavorisés, qui ont tout pour échouer dans la vie, vivent une aventure extraordinaire et se promettent de revenir si jamais l'histoire recommence. C'est exactement ce qui se produit trente ans plus tard, et chacun d'eux tient sa promesse malgré les souvenirs et les frayeurs oubliés depuis trente ans qui resurgissent brusquement.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (12)
Re: Ca, de Stephen king
Posté par toy-toy le 02/03/2006 12:10:05
Je n'ai pas lu le livre mais j'ai vu le film, en fait non, j'ai juste vu le début du film parce que ça m'a trop gonflé, j'ai vraiment, mais vraiment pas eu peur, j'ai trouvé le film looooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooong trooooooooooooooooop long !!!!!!!!!!!!!!
Re: Ca, de Stephen king
Posté par yavanna le 20/09/2004 19:44:50
Je l'ai lu et je l'ai trouvé super mais j'ai été un peu déçue par le film car il ne fait pas très peur.(à part la grand-mère)!!
Re: Ca, de Stephen king
Posté par charliie le 27/08/2004 18:34:08
je dois dire que le bouquin "ça" c'est mon préféré entre tous, je le relis au moins une fois par ans, et d'une traite, c'est pour ça que j'avais décidé de louer l'adaptation afin de faire la comparaison et en esperant qu'il serait mieux que ce que j'en avais entendu.Mais la pire surprise m'attendait, j'ai rarement été aussi déçue par une de ces adaptation à la tv; les personnages étaient vraiment risibles, et l'on ne comprenait plus rien à l'histoire. Peut être que l'on peut trouver trouver le film intéressant sans avoir lu le livre, mais il n'y a aucune comparaison entre les deux , donc si vous n'avez pas encore lu le livre faite le, et si vous l'avez déjà lu, relisez le et oubliez l'adaptation!
Re: Ca, de Stephen king
Posté par legolas1503 le 20/08/2004 07:49:07
J'ai trop PEUR des clown depuis ma naissance , je crois pas que c'est un film pour moi.
Ton article est génial.
Big bisous.
Félicitation et continue comme ca.
Re: Ca, de Stephen king
Posté par meta-byron le 20/08/2004 07:49:07
Ralalala...........que de souvenir en etendant le fameux "Ils flooottent touuuuuuus !!"
Avant j'en chialais de peur, désormais j'en chiale de nostalgie... :')
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (12)
Publié le 18 janvier 2003
Modifié le 18 janvier 2003
Lu 5 343 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲