Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Censure et hiphop

La censure marche encore en France. Exemple dans le monde du hiphop, que ce soit dans le rap ou dans les magazines spécialisés. La liberté d'expression est souvent mise à mal...


La censure fait toujours des siennes en France. En effet, en ce moment elle touche le mouvement du hiphop. Deux cas sont visibles en ce moment pour ceux qui font partis du mouvement hiphop.

Le premier cas est la suppression de la rubrique graph/tag du magazine "Radikal". Cette rubrique, le "Gettin'Fame", traitant de l'art du graffiti, n'est plus pour le moment car elle insitait soit-disant au vandalisme. Bien sûr que cette discipline du hiphop reste illégale (même si je le conteste) mais enlever encore un support de communication à ce mouvement artistique est une censure abusive qui ne respecte pas les opinions et les goûts de tout le monde. Cette rubrique ne faisait que relater des galeries d'art urbaine, des créations de très bon niveau réalisées par des grapheurs anonymes. Elle informait sur les évolutions et les nouveautés du moment. Même si la discipline du tag et du graph possède une partie vendale, le Gettin'Fame ne relate que le côté artistique de la chose, sans se soucier du côté vandal et illégal (ce que les politicos préfèrent justement parler, afin de noyer le mouvement). Voilà quelques paroles extraites d'"Elémentaire" de TTC : " La peinture sur les murs comme à l'époque de l'âge de pierre, les graffitis fossiles du futur gravés à jamais dans la terre, un témoignage, un langage, une empreinte sur toutes les surfaces, les artistes se surpassent, projettent leurs créations dans l'espace, un signe sur le sol, un dessin dans le sable, un message, la planète est un livre d'images, je tourne les pages. Décris de manière picturale le sens que t'as des choses de ton époque, argumente à l'acrylique ou au crayon sur des croquis, un masque à oxygène te protège des émanations de gaz, d'un spray finalise, impose ton blase sur des devantures, ta maîtrise, ta vision en 3D, écriture, tes fresques sont exquises. La terre, la sphère dans laquelle tu peux t'exprimer, le graffeur l'exploite, elle apporte les couleurs, le liquide dissout le solide et sa pointe se laisse aller, une couleuvre immense figée sur le mur, des espèces de fissures, un flop dangeureux comme le glop, une signature sans fioritures. " Le graffiti n'est pas un art ? Non, bien plus que ça...

Le deuxième cas de censure que le mouvement hiphop est en train de vivre est le procé qu'attendent les membres du groupe de rap La Rumeur. Ce groupe va devoir faire face à Sarkozy, le ministère de l'intérieur, SkyRock, la police,... bref un combat qui parait inégal. Que reproche-t-on à ces rappeurs qui ne sont pourtant pas des tueurs, comme le croient beaucoup d'ignorants ? Tout d'abord un album qui est troublant de vérité, qui fait réfléchir et prendre conscience au sujet de points sensibles comme l'esclavage, la misère humaine et intellectuelle, l'abrutissement collectif,... Ensuite, on leur repproche un morceau anti-FM, qui règle ses comptes avec une radio capitaliste qui formate : Skyrock. Enfin, deux articles écrits par Ekoué et Hamé sont très controversés par les pouvoirs publics. Ces articles traitent du pourissement du rap et de l'hystérie sécuritaire dont font preuves les polititiens ainsi qu'une partie de la population. Les deux articles sortent donc dans un magazine qui appartient à La Rumeur et qui est "le prolongement de leur album". Aussitôt les plaintes déposées contre ce magazine gratuit la distribution est stopée et les stocks sont tout simplement détruits !! Voilà la réaction du système face aux critiques. La France se dit "pays des droits de l'homme" alors que des cas de censures fleurissent, la liberté d'expression est donc fafouée. Alors que dans certains pays les écrivains se retrouvent en prisons car ils s'opposent au pouvoir en place, l'état français, au lieu de donner un bon exemple, s'attaque de plus en plus répressivement aux idées contraires à leur doctrine libérale et capitaliste. La Rumeur risque simplement de la prison ferme et une forte amende !! Mais les 4 Mcs n'ont pas l'intention de baisser les bras, prêts à tout pour garder de leur dignité et ressortir la tête haute de cette affaire.

Quitte à être intolérants face aux idées alternatives au système, l'état ferait mieux de s'attaquer aux sites et déclarations de groupes à tendances fascistes et néo-nazis. Mais c'est vrai, les orientations de l'actuel pouvoir en place sont de plus en plus sombres et troubles.

Article aussi dispo sur AnthraxX
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (9)
Re: Censure et hiphop
Posté par keenah le 20/08/2004 07:52:56
Cher Droso...
As-tu simplement lu ou entendu les passges du groupe de Rap qui sont incrimés par Sarkozy ?...
Si ce n'est pas le cas (ce dont je suis persuadée), cours vite à cette adresse www.chez.com/larumeur.
Tu verras qu'il s'agit réellement d'une atteinte à la liberté d'expression, pas contre des propos "anarchiste, cherchant la désolation, contre la démocratie", comme tu le l'affirmes... Il s'agit là d'une censure contre des propos violents certes, mais violents par la vérité qu'ils mettent en évidence, par leur pertinence, par le fait qu'ils gênent ceux qui tiennent les ficelles des pauvres pantins que nous représentons dans ce pays où tout est programmé pour que agissions comme un troupeau de mouton.

Peace
Re: Censure et hiphop
Posté par droso le 20/08/2004 07:52:56
Quel ramassis de conneries mes amis! le graph c'est un art oué, pas dit le contraire, mais est ce que parce que c'est un art ça lui donne tous les droits? Bien sur que non, ça peut être super beau je dis pas le contraire, faire un superbe graph sur un lieu public ou sur un bien d'autrui, c'est une oeuvre de connards irrespectueux qui proclament à tue tête le respect.
Esnuite pour ta pseudo censure, tu dis des énormités, tu parles de liberté d'expression ok, c'est la mode, mais lire des propos anarchistes, grossiers qui ne cherchent que la desolation, c'est contre la démocratie, symbole de ta libeté d'expresion. la démocratie t'offres des millions de droits, à toi de les utiliser à bon escient sans renier son créateur.
Re: Censure et hiphop
Posté par shredderman777 le 20/08/2004 07:52:56
pas d'un intérêt majeur les graffs et les tags....
Franchement ça me plairait pas qu'on tagge ou graphe mon mur que je me suis fait chier à peindre....
Les rappeurs parlent tjs de respect mais faudrait ptet penser à celui là :
Respecter le travail de l'autre....
Re: Censure et hiphop
Posté par klaha le 20/08/2004 07:52:56
perso je n'aime ni le RAP ni le Hip Hop , mais je suis totalement d'accord avec ce que tu dis, le gouvernement et les médias français crééent une vrai psychose autour de ce milieu(!).

en revanche pour les graph', tag, ou autre, je ne suis pas totalement d'accord , je pense que cet art ne serait pas autant répendu s'il n'était pas prohibé.
et puis comme d'autres l'on dit, en France on n'est pas si mal lotis, dans certain pays on vous condamnerais à la peine de mort pour moins que ça...
Re: Censure et hiphop
Posté par mademoiselle alex le 20/08/2004 07:52:56
Ce n'ets pas parce que c'est pire dans les autres pays qu'on ne peut pas gueuler.

Oui c'est contraire a la liberté d'expression et ca fait parti des droit de l'homme non? pour le pays qui les a créé ces droit de l'homme tu trouve ca normal qu'il transgresse ses regles??? pas moi. Oui bien sur on a de la chance, mais bon si n'y avait que ca.... le problème c'est surtout que les regle ne sont pas seulement trangressé au sujet de la liberté d'expression et si ca continue ca va empirer......
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (9)
Publié le 17 octobre 2003
Modifié le 17 octobre 2003
Lu 2 025 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲