FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Cent soixante-dix

C'est le nombre des jours qu'ont changé ma vie et que j'oublierai jamais...


Aeroport charles de gaulle... 10h30 du matin, vendredi, 18mars 2005... Finalment je suis arrivée ! Après 6 semaines de regarder chaque 10 minutes mon billet d'avion, je suis déjà en France ! C'est ma première fois ici, je me sens petite, j'ai peur, je suis seule, presque, il y a mon père qui a fait "l'effort" de venir avec moi, même si je lui avais pas demandé...
Après prendre mes valises on sort de l'aeroport et on se dirige vers la prochaine destination... Ma maison !
j'arrive, je signe le contrat, je me promene dans ma residence, je regarde les jeunes, les jardins... Tout est si jolie ! Mais, hélas, je sais que le chagrin arrivera bientot, même si j'ai pas pleuré avec mes amis et avec la famille non plus, mais j'arrivait pas a pleurer, je sais que ça m'aurait aidé mais j'arrivait pas.

mon pere qui part le soir, et je me retrouve dans le rer, avec des gens qui je connaisait pas, une langue que malgré mon effort j'arrive pas a comprendre, dans une ville qu'est pas la mienne (et aussi 6 fois plus grande)... J'arrive a la maison, et tout ça que j'ai c'est mon album des photos et mon contrat du travail avec le rdv pour le lendemain aux bureaux du parc disney...

De ce premier jour, je me souviens presque pas. J'ai essayé mes vetements de travail, j'ai fait mon identification, j'ai rencontré 40 personnes environ qu'ont commencé ce jour aussi... Parmi eux, 2 espagnols, garçon et fille. Dans ce moment là, je le savait pas, mais ils ont été très importants pour moi...

Le jour suivante, je commence mon travail, dans une attraction tres sympa ! Les collegues sont tres gentils, même s'ils doivent me parler doucement, car j'avais jamais eu contact avec un francophone, sauf mon prof de français... Peu a peu je commence a me debrouiller, a comprendre les blagues, la tv, le ciné... Et ils commencent avec ses blagues sur la prononctiation, ils font des blagues sur les espagnols, les polonais, fin, sur tous les etrangers... Je me souviens quand j'ai dit "je crois que j'ai perdu mon poule (je voulait dire pull) "... Je comprenait pas pourquoi tout le monde rigolait, et ils m'ont explique... C'est comme ça, a cause des blagues et rigolades que j'ai apris qu'une chose pouvait etre aussi un truc; une voiture, une bagnole; une fille, une nana; et un garçon etait un mec...
Chapitre a part le verlan, bien sur...

je me rappelle encore quand je croyait que le feminin de "pedé" etait "peta***", que "racaille" etait le nom a quelqu'un que je connaisait pas, qu'un bordel etait la maison aux filles du trotoir (car en espagnol on appelle ça burdel), qu'une capote etait une casquette... Avec cet "bordel" dans la tête c'est normal que mes collegues ils rigolaient avec nous, les étrangers...

Le temps est passé si vite, le mois de juin est déjà arrivé et j'ai vu encore personne de ma vrai vie, j'ai connu beaucoup de monde, entre collegues du travail, ses amis, potes de mes colocs, fin, aller chez auchan etait un evenement sociale, je rencontrait toujours quelqu'un là...

Et l'été s'est passé si vite, 4 mois déjà en france et j'avais pas reussi a faire ça que je voulait faire ici, fin a part le français, presque bilingue (c'est ça que je voudrait), mon but etait penser a moi, a ma vie, savoir qu'est-ce que je veux faire avec, mais j'avais pas trouvé un seul jour pour me mettre a penser serieusement a ça.

Aout arrive, et je commence a etre melancholique, c'est pas la famille qui me manque, c'est ma famille d'ici qui commence a me manquer même si on s'eclatait encore à Paris ou n'importe où. Des gens qu'ont arrivé comme moi, seuls, beaucoup étaient étrangers aussi, on a crée une famille, en fait. Je sais que j'ai connu des gens qui seront tres importants pour moi, qui le sont encore. Et j'ai connu l'amour, ou presque. Et le 29 aout arriva. Et les larmes qui sortent de mes yeux, les aurevoires que j'aime pas dire, les echanges d'adresses, les promesses qu'on sait jamais si vont se realiser, la derniere promenade a Paris, avec bien sûr la visite oubligé à montmartre, un sentier battu, mais je m'en fous, c'est à moi, a été et sera toujours a moi.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Re: Cent soixante-dix
Posté par willoze le 07/11/2006 01:15:01
Patricia >> J'ai adoré :) Ton humeur, ta simplicité, c'est drôle et émouvant...

Et ça me fait penser à cette toute petite semaine que j'ai passée à Paris, comparé à cette centaine de jours que tu as pu y vivre, ce n'est rien mais c'est tellement beau Paris...

Je suis heureuse que tu aies pu réaliser un rêve, et j'espère que tu reviendras, j'aimerais entendre ton joli accent (k)
Re: Cent soixante-dix
Posté par enfantdocile le 16/02/2006 19:04:49
Hola Patricia, que bien tu articulo, que agusto estoy ^^ ! Muy divertido y bonito... un abrazo muy fuerte !
Re: cent soixante-dix
Posté par jacquesv le 17/01/2006 02:31:32
patricia_espagne,
J'ai aimé l'humour de ton article et tu sais ce que Paris est pour moi et ce que j'y ai trouvé(a)
Autant te dire que ton article me touche(l)

Modifié le 17/01/2006 02:31:54
Re: Cent soixante-dix
Posté par patricia_espagne le 11/01/2006 16:05:56
nizolea--> merci :D

et oui tofvw..l'ete prochain ;)
Re: Cent soixante-dix
Posté par tofvw le 11/01/2006 12:06:52
patricia_espagne ---> et vivement l'été prochain, hein? ;-)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Publié le 10 janvier 2006
Modifié le 15 décembre 2005
Lu 1 417 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143