Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Cette symphonie

C'est lorsque j'entends ce doux champs mélodieux que je me vois transporté aileur pour atteindre des cieux que je voudrais vous faire partager...


Comment croire qu'une simple musique puisse nous faire partir si haut dans l'imaginaire et dans le désir, il semble impossible de s'imaginer qu'une simple mélodie arrive a nous faire atteindre un au-delà que nous aimons tant. Une musique résonne, mais pas seulement des ondes qui font vibrer mon tympans, non, c'est bien plus, un champ qui m'émerveille par sa simplicité et pourtant sa beauté est tel que je part pour loin...


Ce jour si parfait

Une simple mélodie, la 6eme Symphonie de Beethoven résonne dans les murs bien peu épais de ma chambre, les ondes rebondissent et s'envole dans cette atmosphère si apaisante, un jour après tant de souffrance, mais ce jour me semble parfait et incassable, les gouttes de pluies tombent sur ma fenêtre, et coule délicatement le long de celle ci comme une larme d'un enfant apeuré coule le long de sa joue, pas un bruit, pas une imperfection, une maison vide et calme, comment ne pas s'échapper dans l'au-delà, je ne peux m'empêcher de fermer mes yeux, m'allonger puis partir loin dans mes souvenirs, loin dans mes pensés, m'évader dans ce monde imaginaire où tout n'est qu'harmonie et douceur, je ne fait pas que l'imaginer, je le pense, je le vis et le vois grandir au long des musiques, mes pensés sont bercés par cette mélodie qui m'enchante encore, je pense à tout mais au fond, mes pensés sont creuse et vide, j'oubli là mes problèmes, mes envies les plus triste et toutes mes idées noirs, en ouvrant les yeux je vois apparaître pour la première fois un monde parfait, les gouttes continuent à couler le longe de ma vitre rafraîchit par le temps, je les regarde, elles tracent leur chemin comme des danseuses sur un rythme de valse, il se passe là un spectacle merveilleux et encore inégalé, je suis apaisé et sereine... Ah, la musique vient de changer, je suis à présent sur le rythme du concerto n°5, mais j'y trouve toujours cette douceur qui m'emporte et m'envole loin...


Comment faire partager

A présent mes mains glissent sur le clavier de mon ordinateur comme si elles composaient une mélodie, je ne sais comment faire partager ce sentiment que j'ai eu pendant toute cette journée qui m'a sembler si merveilleuse, presque merveilleuse pour en mourir, c'était un jour parfait pour faire un adieux, mais le courage n'était pas au rendez-vous, alors je transmet ce moment que je garderais comme magique, je ne sais comment l'expliquer et comment être sur que vous le comprendriez mais je me dois d'essayer, je continue à rêver et voyager au travers de mes pensés, quoi de plus beau que le monde que l'on s'imagine...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: Cette symphonie
Posté par -=nix=- le 08/05/2005 13:17:51
c'est qu'elle est sensible la chtite ^^
Re: Cette symphonie
Posté par rocketgirl le 07/05/2005 17:30:25
cc16 >>mdr non j avais pas fumé ;)
Re: Cette symphonie
Posté par chandlermbiing le 07/05/2005 15:59:08
somewhere over the rainbow, these happy little bluebirds fly, why o why can't I...
Radiohead - where bluebirds fly
Re: Cette symphonie
Posté par cc16 le 07/05/2005 15:31:50
juste une question sans sous entendu ni ironie: tavé fumé un join?
Re: Cette symphonie
Posté par cyrille999 le 07/05/2005 10:35:16
Ah ! La pastorale ! La beauté de la nature, restranscrite dans une musique...

Je comprends ton émotion. Même si je préfère la 9ème, majestueuse !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
L'auteur : Claudia ******
27 ans, Calvi (France).
Publié le 07 mai 2005
Modifié le 16 avril 2005
Lu 1 778 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲