Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Chagrin d'amour : quand l'histoire finit mal

On l'aime toujours et il ne nous aime plus. Il l'a dit, c'est fini... Et ça fait mal, très mal...


Un chagrin d'amour, ça remue de fond en comble, on ne sait plus ou on en est.

Au milieu des larmes et de la désolation, on ne cesse de s'interroger : pourquoi cette rupture ? Qu'est-ce qu'on a fait pour mériter ça ? On se dit : " S'il ne m'aimes plus, c'est que je n'étais pas assez bien pour lui. " On en vient à se demander si un garçon pourra vraiment nous aimer un jour. Bref, on se sent vaguement coupable, sans intérêt, sans valeur, et surtout très malheureuse.


Le monde, ce vaste vide

Et ce manque qui emplit le coeur, ce sentiment d'abandon, de solitude, comme si plus personne n'existait sauf cette personne qui ne nous aime plus...
"Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ! " écrivait le poète Lamartine.
Il a très bien exprimé ce qu'on a tant de mal à démêler dans son coeur : ce mélange de larmes, de rage, de honte et de souvenirs douloureux, tous ces bons moments vécus qui reviennent sans cesse à l'esprit, tous ces rêves auquels on croyait si fort qui s'écroulent, ne laissant que de regrets...


Souffrir, c'est encore aimer

Bien sûr, quand on vit dans la tourmente et la souffrance d'un vrai chagrin d'amour, ça ne console pas de savoir que cette expérience douloureuse arrive à beaucoup d'autres : qu'importe le reste du monde quand on a le sentiment que sa vie c'est arrêtée ? Pourtant il faudra bien un jour faire le premier pas pour vous en sortir, même si vous n'en avez pas tout de suite envie...

S'enfermer dans sa douleur, la ressasser en se rappelant tous les moments heureux, parcourir sans se lasser les bons moments de cette histoire qui finit mal, c'est encore aimer, même si cette amour se meurt de ne plus être partagé. Alors il va falloir en faire le deuil et, pour cela, cesser de se torturer : pleurez, pleurez autant que vous le voulez, mais ne restez pas seule. Parlez-en avec votre meilleure amie, changez vous les idées avec vos copines, il y en a surement qui ont vécu cela et qui peuvent vous guider sur le chemin de la guérison. Parce que oui, on guérit d'un chagrin d'amour, ça prend du tmps mais ça finit par venir...

Reste à surmonter le désir de ne plus jamais revivre une telle histoire, de ne plus jamais aimer parce qu'on ne veut plus souffrir. Pourtant, il ne faut pas regretter d'avoir vécu cette histoire, d'avoir beaucoup aimé, beaucoup donné. Ce chagrin d'amour, qui vous a tant amoindrie, vous fait grandir aussi : il vous rend plus mûre, plus forte...
Quand votre coeur ne sera plus aussi meurtri, il pourra à nouveau battre pour un autre, pour celui qui en pansera les dernières plaies.
Alors, osons le dire, même si vous ne voulez pas l'entendre pour le moment : ce chagrin d'amour, ce n'est pas la fin de tout, c'est aussi ce qui vous prépare à une nouvelle histoire d'amour...


En attendant

Evitez d'errer comme une âme en peine sur les lieux où vous avez vécu vos plus belles heures. Mieux vaut accepter que ce soit du passé, et vous donner les moyens d'oublier. Laissez-le s'écouler comme vos larmes : il vous aidera peu à peu à être en paix avec vous même, et avec votre histoire.

Et surtout ne vous jetez pas, par dépit ou tristesse, sur le premier venu ! Ce serait dommage d'être encore plus bléssée et de croire encore moins à l'amour...

Lettres, photos, cadeaux... Vous êtes partagée entre l'idée de tout jeter, voir de tout brûler rageusement, et celle de vous bercer en souvenir en les gardant près de vous. Mieux vaut les mettres de côté, loin des yeux et loin des mains, et faire un ti plus tard, quand vous serez apaisée : il est bon de prendre vos distance pour l'instant, mais vous pourriez le regretter un jour de n'avoir rien garder du tout...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (24)
Re: Chagrin d'amour : quand l'histoire finit mal
Posté par anne-marie le 13/10/2011 03:57:20
J'ai été mariée pendant 20 ans, nous avons eu trois enfants, cela fait 10 ans qu'il est parti, ce fut un triste divorce. Je ne suis toujours pas guérie, il me manque comme si c'était hier. J'ai tenté de refaire ma vie, j'ai rencontré des hommes, rien à faire, je ne peux en aimer un autre. Je crois qu'il n'y a qu'un grand Amour pour plusieurs personnes. Je ne peux me contenter d'un petit amour, j'en suis incapable. Je sens que ma vie à venir ne peux pas me donner de nouveau la joie de vivre. L'amour ne meurt jamais lorsque c'était le véritable, le grand amour. Je déteste les femmes ou les hommes qui draguent une femme ou un homme sachant qu'il est déjà en couple depuis de nombreuses années et qui en plus a une famille. C'est dégueulasse de prendre le conjoint ou la conjointe d'un autre. C'est méchant.
Re: Chagrin d'amour : quand l'histoire finit mal
Posté par coeurpur le 08/06/2011 18:23:27
Je viens de terminer ma belle histoire d'amour. Ah comme j'y ai cru, jusqu'au bout. Pourtant je savais qu'il était pas fait pour moi, moi qui avait besoin de SA présence pour moi, sa tendresse, son amour, sa gentillesse, je ne trouvais avec lui qu'absence trop souvent, rudesse, et je ne recevais pas de tendresse de sa part. Mais quand même, comme je l'aimais, c'était mon homme, il m'offrait de petits cadeaux, m'avait dit qu'il ne pouvait se passer de moi, qu'il serait toujours là pour moi, qu'il ne me quitterait jamais. J'ai cru à ses mots d'amour. Et sa voix, comme j'aimais l'entendre ! Je l'avais dans la peau et ça c'est le pire. Je ne comprenais pas son comportement. Des fois, il ne me répondait pas au téléphone. Quand il était avec moi, il ne trouvait rien à me dire. Quand il regardait une autre femme, je ne pouvais contenir ma fureur. C'était horrible. Mais quand même toujours il était là pour moi. Jusqu'à ces derniers temps où il ne l'était presque plus. Ce samedi pas un appel. Le lendemain il m'appelle juste vers 20 h et là dispute. Puis, plus d'appel, et moi qui arrête pas de lui écrire des messages de colère et de désarroi car je comprends rien pourquoi il fait comme ça. Et alors je décide qu'il faut arrêter cette relation car je ne peux pas lui pardonner son manque d'amour. Et puis qu'aurait été ma vie avec lui ? Je souffre avec lui plus que je ne me sens heureuse en fait. Je ne sais pas si quelqu'un pourra comprendre ça. C'est difficile pour moi car je me demande si j'ai eu raison ou non. Pourtant une petite voix au fond de moi me dit que j'ai eu raison mais ça me fait beaucoup souffrir. Je suis malheureuse avec lui et malheureuse sans lui.
Re: Chagrin d'amour : quand l'histoire finit mal
Posté par sweetie le 08/12/2010 01:22:27
Chacun est différent et la nature du chagrin varie en fonction de sa source profonde ainsi que de notre personnalité. Néanmoins le résultat est toujours le même. J'ai vécu une histoire aussi ambigüe qu'impossible, aussi passionnée que fantasmagorique...étant très dépendante émotionnellement et ayant une tendance quasi-pathologique à fuir la réalité, à m'enfermer dans mes rêves...il n'a pas été difficile pour moi de me faire avoir comme une débutante. Je dis "me faire avoir" dans le sens où je connaissais les enjeux et peut-être même aussi l'issue de cette histoire qui n'avait aucun avenir, voire aucune possibilité...en fait nous n'aurions jamais du nous rencontrer. Cet être était tout pour moi, et l'est encore aujourd'hui, plus de deux ans après. Nous avons des amis communs et des photos apparaissent régulièrement, notamment sur facebook et autres...des messages même parfois, me remettant sans cesse sous le nez ce que je cherche désespérément à fuir. J'ai souffert de cette rupture et même avant de la relation en elle-même, car cette personne est d'origine californienne donc les retrouvailles en France chaque été étaient courtes...et la culture différente. Très différente. Il faut savoir que l'amour avec les californiens est bien différent du nôtre, eux ont le contact facile mais cela reste très superficiel, tandis que nous, et donc moi, considérons une relation comme "sérieuse" quand le contact est établi. Nous ne nous sommes pas compris ou tout simplement c'est moi qui n'ai pas été comprise. Des non-dits, des mensonges parfois, des promesses non-tenues, beaucoup d'actes manqués de sa part alors que je n'ai jamais rien demandé, et me suis même montrée plus que compréhensive face aux raisons des promesses non-tenues...simplement par amour, simplement parce qu'un "I'm so sorry honey for yesterday, I was in bed yesterday night and fell asleep, then I woke up and thought about you, I said "oh no fuck...I'm sorry, really..." avec un regard coupable et l'air de ne plus savoir où se mettre nous fait tout pardonner...alors que ses raisons étaient bidons. Dans cette histoire j'ai été la victime de mes illusions et de ma gentillesse, dans cette histoire j'ai été victime de mon besoin pathologique de m'accrocher à ceux que j'aime pour survivre. Et j'ai aimé cet être plus que la vie elle-même. Si il avait la moindre idée de ce par quoi je suis passée et passe encore aujourd'hui...il n'en dormirait plus la nuit.
Je suis passé par une dizaine de dépressions, j'ai consulté un psy pendant presque un an pour finir par le lâcher parce qu'après un an à parler de la même chose chaque semaine, il n'y avait plus rien à dire et lui ne savait plus quoi faire. J'ai eu de graves problèmes de santé à cause du stress, ai dépensé mon argent n'importe comment "dans le but inconscient de combler un vide" comme me l'a dit mon psy, j'ai arrêté de travailler pendant des mois, j'ai perdu dix kilos...et ce matin encore j'ai pleuré en me réveillant, sans même le voir venir.
Après une lettre que je lui ai écrite à l'époque, un mois plus tard une lettre est arrivée dans ma boîte aux lettres...une lettre bouleversante de maladresse et de sincérité, à la fois tendre et un peu trop franche, bourrée de vérités assassines dissimulées sous une maladresse vraiment touchante. Mais que dire, comment en vouloir à l'autre, quand il vous donne la moindre des choses qu'il vous doit après vous avoir brisé le coeur, la vérité ?
Re: chagrin d'amour : quand l'histoire finit mal
Posté par tristeaumonde le 30/09/2010 22:37:50
aucune chose dans la vie ne peut nous redonner ce ki sé cassé,le temp peut nous faire oublier des choses et pleins choses que le temps est incapable de les effacer ca nous accompagne toute la vie ,alors ca peut nous empecher d avancer de vivre une vie simple comme tout le monde ,avant j ai cru que c est facil oublier de debarasser de tout mais oujourdhui je me suis rendu compte a beaucoup de chose car je l ai vecu ce chagrin et je le vis encore et encore ca devenue comme un vis ki veut plus me lacher,j aimerai bien ecrire mon histoir mais je crois pas je vai trouver les mots qui puissent decrire mon mal et mes souffrances,je pense pas ke je peut avoir le courrage d ecrire ce que j arivai pas a croire jusqua ce moment la 8mois d séparation et 8mois que je vis dans ce chagrin et rien veut s arrété,

Modifié le 30/09/2010 22:42:16
Re: Chagrin d'amour : quand l'histoire finit mal
Posté par dyno60 le 07/01/2010 21:54:14
bjr a tous j'ai lu un peu toutes vos reactions mais je n'ai pas trouver d'aide a mon probleme .j'aime une femme d'un amour tres profond et elle aussi depuis 10 mois et voici qu'elle vient de mettre fin a notre relation ..la tout s'ecroule et n'arrivant pas a m'en remettre il ne me reste que la solution de disparaitre de cette terre car sans elle je ne suis plus rien ..je voulait juste le dire car je n'ai plus personne a qui le dire merci de m'avoir lu
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (24)
L'auteur : Lili Minki
25 ans, Le pays de far far lointain... (France).
Publié le 14 mars 2007
Modifié le 24 février 2007
Lu 21 791 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲