Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Charlie 2 (suite)

Suite de mon micro roman...


CHAPITRE TROIS

[ Quel beau jeune homme ! Mais qui est-il ? Pourquoi me cherche-il ? Que me veut-il ]
Au matin, Charlie se réveilla de bonne heure, elle se décida à préparer le petit déjeuner afin de remercier ses hôtes. Une heure plus tard le couple se leva bien étonner de l'odeur de pain griller et de nourriture qui planait dans la maison. Arrivant dans la cuisine ils découvrirent Charlie afférée à la préparation d'un superbe repas. Plus que cela, ce qui les étonnèrent le plus c'est que même en l'absence de grille pain et sans avoir utiliser de poêle Charlie eu parvenu à préparer des tranches de pain griller.
"- Oh, vous voilà !, s'exclama Charlie en les apercevant, ceci est une façon de vous remercier de votre hospitalité.
- Mais c'était tous naturel Charlie, répondit Virginie.
- De plus cela nous faisait plaisir de t'aider, ajouta Paul.
- Hé bien bon appétit à vous."

Ils se mirent tous trois à table et mangèrent tout en discutant. Charlie leur annonça qu'elle devait les quitter dans la journée car elle ne voulait pas leur attirer des ennuis en restant ici. Virginie lui demanda en quoi elle leur attirerait des ennuis.
"- Les personnes qui sont à ma recherche sont prêtes à tout pour me récupérer mêmes à tuer les personnes qui m'hébergeraient. Comme ils l'ont fais avec un couple de personnes âgées qui m'a hébergé durant dix ans.
- Mais pourquoi te cherchent-ils ? Demanda Paul
- Car je me suis enfui de leur centre étant jeune.
- Quel sorte de centre ?
- Un centre pour des personnes douées de dons... Comment dire, extraordinaires.
- Et toi quels genres de dons as-tu ?
- De ceux qu'il ne vaut mieux pas connaître, mais si vous voulez savoir j'ai entre autre le don de prémonition. Maintenant si vous le voulez bien je souhaiterais que l'on parle d'autre chose."Le repas se termina donc sur des sujets plus anodins.

Après le repas tandis que Virginie et Charlie débarrassaient, Paul fit la vaisselle. Puis Charlie prépara ses affaires et Paul un repas qu'elle pourrait emporter. A la fin de la matinée Charlie fit ses adieux au couple Conor et leur promis que quand elle cesserait d'être obliger de fuir, elle leurs rendrait à nouveau visite.

*****
Une demi-heure après son entrevue avec le directeur de l'A. R. P, Jean finissait de préparer son départ. Ses camarades voyant cela lui demandèrent ce qu'il faisait et où il comptait aller mais ils n'obtinrent pour toutes réponses qu'un vague "quelque part" car Jean devait garder le secret sur la mission qui lui était confier. Ses bagages finis, il se présenta à nouveaux aux bureaux de M. KING afin de recevoir ses ordres de missions, l'autorisation de sortie de l'établissement ainsi que les réponses à ses questions. Andy les lui donna d'autant plus facilement que le coup de fil qu'il avait passé après le départ de Jean lui assurait un succès quasi complait.
"- Comment devrais-je opérait pour la ramener ?
- Là mon cher tu ne devras compter que sur toi-même et sur ton imagination. Mais avant de la ramener, il faudra déjà que tu l'approches et pour cela que tu sache où elle a été vue pour la dernière fois. Et cela je peux te le dire, elle se trouve dans la région de New Port dans le Rode Island en tout cas elle y était encore ce matin où elle a trouvé refuge pour la nuit, si se n'est plus chez un jeune couple les CONOR.
- Je commencerais donc ma recherche par là-bas.
- Je compte sur toi
- Je ne vous décevrais pas, au fait monsieur avez-vous une photo récente de Mlle McGee.
- Je me demandais si tu allais me la demander. Tien la voici."

Après avoir pris la photo Jean monta dans sa voiture (qui lui a été offerte pour l'occasion) et parti. Andy souris pour la première fois depuis plusieurs semaines.

"- Marie, allez prévenir les professeurs que je passerai dans leurs classes afin de faire une déclaration aux élèves.
- Bien monsieur. Ce sera tout ?
- Non, après cela vous m'apporterez le courrier et les divers dossiers du jour.
- Oui monsieur."


CHAPITRE QUATRE

Arrivée au port de New Port, Charleen s'acheta un billet pour Boston. Au moment où elle voulut monter dans le bateau elle eut la sensation que quelqu'un l'observait quand elle se retourna, elle ne vit personne, elle monta donc dans le bateau et partit pour Boston.

Jean arriva à New Port, six heures après son départ en passant près du port il s'arrêta au café pour se restaurer avant de faire un tour chez les Conor. Tandis qu'il mangeait, il regarda les différents bateaux au départ. Soudain il aperçut une jeune femme qui semblant sentir son regard, elle se retourna quelques instants puis monta dans son bateau. Ayant fini de se restaurer, il se renseigna sur le lieu d'habitation du jeune couple qui selon ses informations hébergeait Charlie. Les renseignements pris, il se rendit à l'adresse que l'on lui avait indiqué.

Le jeune couple accueilli Jean de façons aimable. Jean se fit passer pour le frère de Charlie lancer à sa recherche. Il leurs montra la photo qu'il avait d'elle comme pour appuyer ses dires.
"- Pour quelles raisons êtes-vous à sa recherche ?, lui demanda Virginie tout en lui rendant la photo de la jeune fille.
- Je la cherche car j'ai découvert des choses sur notre passé qui pourrait nous aider si nous restions ensemble.
- Et comment se fait-il que vous veniez chez nous ? questionna Paul.
- Je la cherche depuis maintenant trois mois et à chaque ville où elle était passée, on m'indiquait la direction de son départ et aujourd'hui on m'a indiqué le chemin de votre maison vers laquelle une étrangère a été vue cette nuit. Je me suis donc dirigé vers cette direction et vous êtes la seule maison à des miles à la ronde. Donc tout naturellement j'ai frappé à votre porte.
- Mais au fait savez-vous pourquoi elle fuit comme cela ? Demanda Virginie afin de piéger l'éventuel imposteur.
- Et bien je ne sais pas si elle vous l'a dit mais nous nous somme échappés tous les deux d'un centre de recherche où, elle et moi étions des "cobayes " qui la poursuit maintenant.
- Pourquoi ne vous poursuivent-ils pas ?
- Car disons qu'ils n'ont jamais réussi à prouver que j'avais une quelconque valeur pour leurs recherches.
- Mais en avez-vous alors ?
- Oui, mais pourquoi le leur montrer ?
- Bien sur, pourquoi ? répondit ironiquement Virginie.
- Bon, si vous voulez bien m'excuser mais je dois repartir à la recherche de ma sœur. Pourriez-vous m'indiquer la direction qu'elle a prise ce matin ?
- Oui, elle s'est dirigée vers la ville. Je pense qu'elle y est aller pour faire des provisions car elle nous a dis qu'elle avait l'intention d'aller à New York.
- Merci encore pour votre accueil.
- Ce fut un plaisir."

Jean retourna donc en ville pour se renseigner. Virginie quant à elle sourit malicieusement en le regardant partir.
"- Pourquoi, lui as-tu raconté cela ? Tu sais très bien qu'elle nous a dit vouloir aller à Boston par le prochain bateau.
- oui je sais.
- Alors pourquoi ?
- L'intuition féminine dirons-nous, ce type n'est pas son frère.
- Comment peut-tu dire cela ?
- Si Charlie avait eu un frère elle nous en aurait parlé et s'il était un ami de Charlie il ne nous aurait pas raconté ce mensonge.
- Mais s'il nous avait dit être un ami de Charlie l'aurais-tu crue ?
- Non !
- Pourquoi ?
- L'intuition, ce type doit êtres un des hommes qui la recherche.
- Si tu le dis."

Arriver en ville, Jean se renseigna auprès des commerçants qui lui répondirent qu'il n'avait jamais vu cette fille dans le coin. Arrivant près du port, Jean se souvint de "l'incident''survenu le matin même et remarqua pourquoi cette jeune femme avait attiré son regard : c'était Charlie qui montait dans un bateau en partance pour une destination qui ne lui serait pas inconnue encore très longtemps. Il se dirigea donc vers la capitainerie du port où on le renseigna. Ainsi donc Charlie n'était pas aller à New York mais à Boston, Jean acheta donc un billet pour Boston où il reprendrait ses recherches.
Mais comment cette femme avait-elle deviné qu'il n'était pas le frère de Charlie ? Elle avait pourtant l'air d'être convaincue et ses pensées ne trahissaient aucune méfiance. A l'avenir, il devrait se méfier des personnes et surtout des femmes qui apparemment réussissaient à le percer à jour plus facilement que les hommes.
Afin de tuer le temps avant l'embarquement, il décida de faire un tour en ville pour exercer son pouvoir de télépathie ainsi que celui de persuasion mentale (tout comme le père de Charlie, mais lui était beaucoup plus doué). Il s'acheta donc à pris coûtant des provisions, fit le plein d'essence (il donna un billet de cinq dollars et fis croire au caissier que c'était un billet de cinquante dollars) et s'acheta trois changes complets. Leurs du départ arrivant, il gara sa voiture dans la soute du bateau et monta sur le pont. Il se dirigea vers le restaurant afin de prendre un bon repas puis alla dans sa cabine pour se reposer.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Charlie 2 (suite)
Posté par lij le 20/08/2004 07:56:40
très bon article, suspens correctement ennoncé, seul bémol, l'orthographe.Mais ce n'est qu'un détail. Que nous réserves tu ensuite?
Re: Charlie 2 (suite)
Posté par just1rêve le 20/08/2004 07:56:40
bravo à monsieur Mephisto Le prince démon qui parvient à me donner des frissons....
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
L'auteur : Mephisto Le prince démon
33 ans, Orléans (France).
Publié le 01 avril 2004
Modifié le 01 avril 2004
Lu 640 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲