Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Charlie2 (troisième acte)

Voici le cinquième chapitre...


CHAPITRE CINQ

Le lendemain, vers dix heures trente, Jean arriva à Boston. Après être aller cherché un hôtel, il se mit tout de suite au "travail''ce qui était assez dure car d'une part Charlie maîtrisais mieux que lui ses dons, elle pouvait emmètre une barrière psychique très puissante et donc devenais indétectable par télépathie, mais en plus Boston est une ville très grande, mais en plus il n'était pas sur que Charlie était toujours en ville. Il déambula donc au grès de son inspiration tout en sondant de temps en temps les esprits des passants, il découvrit ainsi, en sondant l'esprit d'un clochard, que Charlie s'était promener dans la rue où il se trouvait quelques heures plus tôt et avait donné un billet de vingt dollars au pauvre homme qui l'avait immédiatement caché dans sa veste et louait encore cette "ange" de ce bienfait.
Prenant la direction vers laquelle s'était dirigé l'"ange", il sonda encore de temps à autres pour déterminer la zone où pouvait se trouver sa "proie". Finalement après environ quatre heures de recherche, il détermina une zone d'un rayon de cinq cents mètres de rayon où pouvait se trouver Charlie voir mêmes loger car ce quartier, ainsi que cette zone, abritait deux hôtels. Il décida donc de revenir le lendemain afin de confirmer si oui ou non Charlie loger là. En attendant, Jean se posta en observation où il resta jusqu'à l'heure du déjeuner mais ne vit pas Charlie. Jean se dirigea lentement vers un restaurant dans la rue principale. Pendant son temps d'observation il avait réfléchit à un moyen d'approcher Charlie sans qu'elle se méfie de lui et avait décidé de voir si Charlie avait trouvé un travail et de se faire employer dans le même établissement si c'était le cas.
Il passa le reste de sa journée à visiter la ville et à faire les magasins pour préparer sa nouvelle vie.


*******

Une fois arrivée, Charlie se mit à la recherche d'un petit hôtel discret, elle avait appris que se cacher dans ce type d'hôtel était si évident que l'on vous retrouvait facilement c'est pour cela que c'était la première fois depuis environ dix mois qu'elle décidait de loger dans ce genre d'hôtel où elle serait en sécurité un certain temps : Elle avait habitué les agents du centre qui la filaient "discrètement" à des hôtels grands luxes ou à des habitations particulières où elle se faisait héberger pour quelque temps. Cela fait, elle se mit à la recherche d'un travail pour gagner un peu d'argent et surtout pour échapper au stress oppressant de la fuite pour quelque temps, elle en trouva un dans un petit restaurant pas très loin de son abri ce qui la garantissait d'une grande sécurité : qui pourrait imaginer qu'une personne en fuite puisse travailler aussi proche de son abri ? C'est ainsi que Charlie commença un nouveau travail ainsi que, croyait-elle, une nouvelle vie pour un certain temps. Le lendemain de son arrivé elle se promena en ville avant prendre son travail. Dans la grande rue où l'on trouvait toutes les grandes banques ainsi que les grands hôtels, elle vit un mendiant qui n'avait pas encore atteint la trentaine et se pris de pitié pour lui, elle lui offrit un billet de vingt dollars ainsi qu'un des croissants qu'elle venait d'acheter, puis se dirigea vers son hôtel afin de se préparer pour son travail.
L'heure du déjeuné arrivant, Charlie pris son repas sur son lieu de travail puis, comme elle avait une heure de libre avant la reprise de son service, elle décida de chercher une librairie ou une bibliothèque proche pour emprunter des ouvrages (elle avait la passion des livres). Elle découvrit une bibliothèque de quartier à une centaine de mètre de son lieu de travail, ce qui la ravie et qui lui permis de finir la journée de bonne humeur.
Son travail terminé, elle se rendit donc dans cette bibliothèque afin de s'y inscrire, elle en profita pour emprunter un ouvrage qu'elle s'empressa de commencer une fois arrivée dans sa chambre d'hôtel.
Vers onze heures, Charlie se décida à se coucher car demain une journée pleine en émotions s'annonçait, son don de prémonition le lui indiquait sans pour autant êtres aussi précis qu'à l'habitude ce qui l'inquiétait sans pour autant l'affoler. Elle s'endormi rapidement et rêva à nouveau du jeune homme qu'elle avait déjà vu lors de son séjour chez les Conor, elle tomba amoureuse du bel inconnu de ses rêves.

Le lendemain, elle se leva de bonne heure afin de profiter d'un temps assez long pour continuer sa lecture. L'heure pour elle d'aller au travail elle se prépara puis se rendit au restaurant pour entamer une journée de travail.
Les heures passant, son sentiment que quelque chose allait se passer amplifiait, ce qui au fur et a mesure du temps fini par l'inquiéter quelque peu. Mais que faire quand on ne sait pas d'où peu provenir le danger ? Charlie essaya donc de refouler la panique qui peu à peu s'était emparé d'elle. Vers midi le sentiment de "danger" arriva à son paroxysme.


Pour les chapitres précédent allez sur

-Chapitre 1&2 : Charlie2

-Chapitre 3&4 : Charlie2 (suite)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Re: Charlie2 (troisième acte)
Posté par bershka le 20/09/2006 15:17:54
ou é la suite????lol je ve la suite!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
L'auteur : Mephisto Le prince démon
33 ans, Orléans (France).
Publié le 12 juin 2004
Modifié le 12 juin 2004
Lu 605 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲