Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Chroniques de Vampires (3)

Jessie savait que le jour où elle tomberait amoureuse, sa vie changerait complètement. Mais jamais elle n'aurait imaginé qu'elle prendrait cette tournure...


Lien de l'épisode précédent : http://www.france-jeunes.net/lire-chroniques-de-vampires-partie-2-26755.htm


Petit à petit, la tension montait. Cela faisait une heure maintenant que Jessie était dans sa salle de bain. Le Malambda hein... Il a fait fort. C'est le resto le plus chic du coin! Ses cheveux, habituellement légèrement ondulés, étaient à présent bouclés, remontés dans une magnifique queue de cheval à l'arrachée, rapport aux multiples mèches qui tombaient un peu partout. J'ai toujours été douée pour me coiffer, pensa-t-elle avec satisfaction.
Elle était enfin prête. Dans le miroir, sous la lumière des spots, elle aperçut, un tiers de seconde durant, une lueur jaune passer dans ses yeux verts. Non, ce n'est pas possible... Hâtivement, elle se dirigea vers la première fenêtre pour observer la lune. Le premier quartier de lune... Elle ne craindrait rien ce soir. Plus détendue, elle retourna dans la salle de bain. Ses cheveux, d'un roux vif et brillant, étaient dignes des plus belles mannequins. Son visage, sans défaut, évoquait une peau douce et désirable, parfaitement entretenue. Son fard à paupières vert, discret, montrait sa retenue. Pourtant, sa robe au décolleté prononcé agrémentée d'un merveilleux dos nu était provoquante à souhait. Tout est dans la finesse... Ne lui restait qu'à trouver le sac à main adéquat. Elle opta pour un beau rouge, assorti à sa robe. Maintenant, il fallait aller jusqu'au restaurant.
En bas de chez elle, elle héla un taxi qui l'emmena un kilomètre plus loin. Elle aurait bien marché mais non seulement elle était en retard mais en plus, elle avait des talons inconfortables. Et puis... Que penseraient les autres en la voyant ainsi vêtue à se balader dans la rue? Le coin n'était pas très bien fréquenté et elle ne voulait prendre aucun risque.
Deux minutes plus tard, elle sortait de la voiture, défroissant sa robe de soie. Le stress était à son comble: et s'il devine qui je suis? Et si je tombais amoureuse? Mais tout cela était impossible. Il y avait trois ans maintenant que, suite à une tragédie, elle s'était refusé tous sentiment. Mais l'heure n'en était pas à la mélancolie. Elle allait juste passer une bonne soirée en compagnie d'un merveilleux homme et lui dire après que rien ne serait possible entre eux. Et un de plus...
- Bonsoir, déclara-t-elle timidement.
Aaron, qui ne l'avait pas vu venir, se redressa et la dévisagea un instant, bouche bée, avant de reprendre ses esprits:
- Bonsoir. Mon Dieu que vous êtes belle!
Elle rougit malgré elle, ce qui sembla achever de faire craquer son prétendant:
- Merci. Vous êtes aussi très élégant.
Il avait opté pour un costard classique noir. Toujours du noir...
Un serveur vint prendre son manteau et lui montra la chaise qu'il recula pour elle:
- Ces messieurs dames souhaitent quelques apéritifs? Osa-t-il en osant à peine les regarder, visiblement ébloui par Jessie.
Ce fut elle qui rompit le silence:
- Aaron? Je vous laisse choisir pour nous?
- Je souhaiterais qu'on discute un peu devant la carte s'il vous plaît.
- Très bien monsieur, dit le serveur en s'inclinant.
- Wow! Vous lui faites un sacré effet on dirait!
- Ce ne sont qu'une robe et un peu de maquillage.
- Oui, peut-être. Mais cela met tellement en valeur votre éblouissante beauté...
Une fois de plus, elle sentit le feu brûler ses joues. Il y avait longtemps qu'elle ne doutait plus de son pouvoir de séduction. Mais un homme qui lui en parle si ouvertement... Quel effet!
- Dites-moi, Aaron, pourquoi ce restaurant?
L'intéressé remua légèrement sur son siège:
- Disons... Que j'espérais sûrement vous impressionner...
- Eh bien c'est chose faite!
- Un bon point pour moi alors!
- Ecoutez, Aaron...
- Et si nous reprenions la conversation de ce midi? Demanda-t-il comme s'il n'avait pas entendu son interruption.
Prise de cours, elle accepta:
- Que voulez vous savoir?
- Pourquoi avoir choisi ce sujet? Je veux dire, vampires et loup-garou?
- Oh eh bien... C'est en quelque sorte à la mode. Je veux dire, le mythe des vampires est apparu au XIe siècle 'est depuis le XVe siècle qu'il ne cesse d'être à la mode. Je pense que ces personnages sanguinaires sont passionnants pour les lecteurs du monde entier.
- Oui mais pourquoi les loups-garous alors?
Jessie commençait à se sentir mal à l'aise. Il posait trop de questions, s'attardait trop sur un sujet qui ne devrait pas avoir d'importance pour lui.
- Eh bien... Disons juste qu'il me fallait un ennemi avec lequel mon vampire allait s'associer envers et contre tout pour sauver leur planète adorée. Leurs races sont ennemies depuis toujours mais ils ne sont peut-être pas si différents que ça... Ils sont des créatures surnaturelles auxquelles personne ne croit, que tout le monde craint malgré tout et qui fascinent des populations entières depuis des siècles.
- Croyez-vous qu'une telle chose serait possible?
- Je ne vois pas pourquoi en parler puisque ces créatures n'existent pas, Aaron.
- Jessie... Ne trouvez-vous pas bizarre ces attaques qui ont lieues depuis peu?
- Comment ça...?
Jessie ne savait plus où se mettre. Il était tout à fait improbable qu'il se doute de quoi que ce soit. Mais elle se rappela son interrogation avant le rendez-vous: "et s'il devine qui je suis?" Sentant le danger approcher, elle devait se méfier, lutter pour qu'il ne se doute de rien. Mais déjà, sous l'effet de la colère, elle sentait le changement s'opérer en elle...


Partie 4 : Aaron découvre le secret de Jessie.
L'auteur : Natacha V..
26 ans, Nice (France).
Publié le 30 avril 2011
Modifié le 25 avril 2011
Lu 1 609 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲