Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Chroniques du parti utopiste

Ce sont des idées utopiques présentées sous formes d'essais.


Il existe des idéaux. Je ne les décrirais pas parce qu'ils ne sont pas de dimension humaine. Cela ne veut pas dire que l'humanité en tant qu'espèce ne peut pas les adopter, cela signifie que n'importe quel politicien les considère inaccessibles pour la seule et unique raison que l'évolution spécifique dont le tracé a été suivit par chacun des hommes a fatalement fermé les portes de ces utopies.
Nous nous sommes demandés si nos objectifs pouvaient être qualifiés de réalisables. Subjectivement, oui.
Cependant, il faudrait pour cela que chacun revienne sur ses pas.
Et ce n'est pas les 3 derniers siècles qu'il faudrait modifier. Il faut remonter dix millénaires d'évolution et ainsi éviter la création d'unités inutiles et néfastes, pour donner a la nature humaine la valeur de la conscience.
Ainsi nous aurions confiance en chacune des humains, et l'absence totale de règles ne serait pas un fléau, mais la liberté suprême.
Par-dessus tout, ce qui est unanimement respecté, c'est la vaine tentative des pirates du XV e siècle de réaliser ce genre de micro communauté, notamment avec Tortuga City.
Ensuite est apparu le mouvement TAZ, ce qui définissait parfaitement ce que nous tentions d'établir à l'échelle mondiale.


La Nature humaine est menacée

Nous ne définirons que ce que nous jugerons utile de définir. Jouissons alors d'un de nos seuls et uniques droits. Refusons de nous expliquer, refusons de tergiverser face à l'évidence.

La nature humaine ne doit pas être définie, puisque la définir serait contradictoire à sa définition.
Il est impensable de faire d'un être humain un être fidèle aux valeurs fondamentales de la nature humaine tant qu'il évoluera parmi un environnement où la consommation est omniprésente et où le progrès social doit être décidé.
Si nous ne nous souciions pas de la survie éthique de notre espèce, nous déciderions de proposer une expérience ayant pour vocation de prouver ce que nous affirmons.
Il s'agirait de mettre en isolement un nouveau-né dans un milieu naturel et d'observer son évolution pour vérifier si, oui ou non, il subsiste l'espoir de voir un jour la société humaine devenir ce qu'elle devrait être, une communauté dont les caractéristiques sont définis par la valeur alternative et évolutive de m'instinct animal sociétaire.

Nous humains, avons le privilège de vivre dans le but ultime de rendre la vie digne de ce qu'il a fallu sacrifier pour qu'elle existe.
Et ce devoir, cet unique devoir que devrait avoir l'homme, la société actuelle est loin de le satisfaire.


Parce que nous allons tous lutter

Une fois le socle de l'utopie mis en place dans chacune des consciences, nous serons a même, en tant que destructeurs des valeurs éthiques de la société, nous déclarer a nous même ainsi qu'a l'opinion publique que les mœurs n'existent plus et qu'il n'y a plus de loi, plus de limite, que nous décrétons la liberté suprême établie sans aucun droit de quiconque pour la faire cesser.
La valeur fondamentale de notre future utopie réaliste, nous la définirons comme telle : Nul homme, Nulle femme, n'acceptera l'ordre de quiconque.
Peut être que nous serons tous déçus de cette idéologie fanatique, parce que nous la pensions extraordinairement parfaite sur le plan de (dé) organisation de la société.
Et nous serons déçus à cause de ceux qui auront fermé les yeux et se seront opposés a cette expérience de régime politique parce qu'il aura été contraire a tout ce qui aura été imaginé jusqu'à présent.
Mais j'ai confiance en notre utopie paradoxale comme j'ai confiance en la nature humaine. Il suffira de fermer les yeux.
Nous irons sur une île. Nous occuperons. Nous prendrons. Nous ferons notre Taz ainsi que l'intelligence le veut. Puisque l'intelligence, la logique, c'est d'être athée, c'est d'être anarchiste utopiste.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: Chroniques du parti utopiste
Posté par beyourself le 23/07/2005 16:52:44
en mm temps l'auteur de ce texte a 15 ans c'est vrai qe cet article ne fai pas tout fait fini
Re: Chroniques du parti utopiste
Posté par gawellinette le 14/07/2005 10:42:13
Ton disocurs me fait penser au livre 1984 de George Orwell...et tes arguments ne vont pas jusqu'au bout.As-tu fais de la philosophie???!! ou de la philosophie politique? parce ke là....
Re: Chroniques du parti utopiste
Posté par mtaveau le 10/07/2005 19:25:35
j'ai pas trouvé les "idées utopistes" dans ton texte.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Publié le 10 juillet 2005
Modifié le 16 juin 2005
Lu 1 178 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲