FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Citoyenneté et integration

La citoyenneté ne peut se construire qu'entre des individus égaux en droit. Les individus doivent se ressentir comme des égaux malgré des différences familiales, éthniques ou caritatives...


La citoyenneté ne peut se construire qu'entre des individus égaux en droit. Les individus doivent se ressentir comme des égaux malgré des différences familiales, éthniques ou caritatives.
L'intégration se construit par la participation de l'individu à la vie social (travail, famille) et à la société.
C'est alors qu'on se pose la question du lien entre citoyenneté et intégration. La citoyenneté et les droits sont nécessaires à l'intégration des individus. L'idée d'intégration est liée avec celle d'exclusion. L'idée d'exclusion amméne l'idée de pauvreté et de marginalisation des plus démunis. D'ailleurs le travail reste la maîtrise de l'intégration sociale.
Nous allons etudier entre autre les facteurs pouvant intervenir dans la rupture du lien sociétal.


- Etude de l'intégration des immigrés

Il a été demandé à des français ce qu'ils entendent par "intégration". Si l'on met de côté les quelques contorsions de visages, expressions de l'incapacité d'expliquer, deux ou trois personnes ont répondu que cela voulait dire que la population immigrée doit adopter le mode de vie des français:
Intégration / assimilation !
Le problème est bien plus grave. Il n'y a pas d'un côté une population acceuillante et de l'autre une population refusant la seule condition pour son acceptation : le respect des coutumes du pays d'accueil. Un récent sondage montre qu'une majorité de français pense qu'il y a trop d'Arabes en France : "Cela n'a en fait rien d'étonnant, car si on parlait à la télévision autant des arbres que des Arabes, la même majorité trouverait à la France des aires de jungle."
Il est étonnant que la question de l'intégration se soit posée seulement depuis quelques années alors même que la population dont il est question vit en France depuis plusieurs décennies. Pourquoi les immigrés ont-ils mis plus d'une génération pour poser le problème de l'intégration ?


A - Phénomène d'immigration

Depuis la 2nde Guerre Mondiale, les pays de l'UE ont été confrontés les uns après les autres à la question de l'immigration, alors que pendant des siècles, ils n'avaient été que des pays d'émigration.
La France est le seul pays européen confronté à un phénomène d'immigration depuis près de deux siècles
Seule la France tout au long du XIXème siècle et de la première moitié du XXème a été confronté à des phénomènes d'immigration de manière constante : Polonais, Italiens, Portugais, puis Algériens, Marocains, Turcs, Africains, Vietnamiens, tous sont arrivés au cours des 200 dernières années.
Décennie après décennie, la France a donc pu développer un certain modèle d'intégration de ces importants groupes d'immigrés (les 2/3 de l'actuelle population française ont au moins un grand-parent d'origine étrangère).
Les autres Etats-Membres de l'UE ont découvert l'immigration il y a quelques décennies seulement.
Le modèle français a été très critiqué, en particulier par les Etats-Membres du Nord de l'UE, comme un modèle intolérant issu d'un passé supposé révolu. Au cours des années 80 et 90, chaque incident a été souligné comme la preuve de l'échec du modèle français d'intégration.
Si une critique devait être émise concernant l'application du modèle français dans les dernières décennies, elle ne porterait pas sur la pertinence ou non de ses principes ; mais plutôt sur la faiblesse des décideurs publics et étatiques et des opérateurs à mettre en oeuvre ces principes : permettant à des comportements racistes de voir le jour au sein des entreprises en matière de recrutement par exemple, ou laissant certaines discothèques interdire leur accès aux jeunes immigrés, ou encore laissant peu à peu les banlieues devenir des espaces où seule subsiste la police et de jeunes enseignants mal payés et mal-formés. Ce n'est pas en jouant son rôle que l'Etat a contribué à diminuer le processus d'intégration; mais en n'osant plus s'opposer à cette tendance que les politiques ont laissé les échecs s'accumuler.
Mais dans l'ensemble, en dépit de ces limites, le processus d'intégration a plutôt bien fonctionné et a produit de nouveaux français, de nouveaux citoyens français dont la France peut s'enorgueillir comme l'ont illustré les succès de l'Equipe de France lors des Coupes du Monde et d'Europe.
La comparaison entre la France et les Etats-Unis, deux pays d'immigration massive au XXe siècle, est très instructive. Lorsqu'on l'observe dans la longue durée (sur trois générations), le processus d'intégration ne présente pas de différences majeures, en dépit de tout ce qui sépare les systèmes politiques de ces deux pays. Ces constats nous rappellent que les immigrants sont les premiers acteurs de leur intégration. Celle-ci se déroule pour l'essentiel dans le cadre des interactions locales et dépend de nombreux facteurs : l'origine sociale, les opportunités professionnelles, les liens affectifs qui se tissent au cours du temps (mariages " mixtes ").
Les migrations internationales ne représentent pas des phénomènes autonomes. Parmi les acteurs majeurs, mais rarement identifiés comme tels, de ces migrations, relevons :
- certaines sociétés multinationales, qui, du fait de leur rôle dans l'internationalisation de la production, supplantent les petits producteurs locaux, ce qui limite les perspectives de survie de ces derniers dans l'économie traditionnelle et crée ainsi une main-d'oeuvre mobile. De plus, l'installation de pôles de production tournés vers l'étranger contribue à l'établissement de liaisons entre pays demandeurs de capitaux et pays exportateurs de capitaux.
- des gouvernements qui, par leurs opérations militaires, provoquent des déplacements de populations et des flux de réfugiés et de migrants.
- les mesures d'austérité imposées par le Fonds monétaire international (FMI), qui obligent les pauvres à envisager l'émigration (domestique ou internationale) comme stratégie de survie ;
- les accords de libre-échange qui, renforçant les flux de capitaux, de services et d'informations transfrontaliers, impliquent la circulation transfrontalière de travailleurs spécialisés.


B - Accueil des immigrés

1. Dangerosité des frontières

Une liste, dressée par United for Intercultural Action, est une déclinaison finale d'identité : nom, pays d'origine, circonstance du décès des immigrants morts aux frontières de l'Europe et dont cette association a pu avoir connaissance. ( => cf tableau)
United a répertorié, entre 1993 et mai 2000, plus de deux mille morts, noyés dans les douves de la " forteresse Europe ". Certains des noms cités ont percé jusqu'à l'opinion publique ( => cf tableau : Sémira , Marcus Koita et Tounkara).Chaque été on voit une recrudescence des plus folles tentatives. Parcours entre recherche de meilleures conditions de vie et fuite devant la répression. La politique européenne de " fermeture " des frontières consiste à limiter les possibilités légales d'entrer et à empêcher physiquement les entrées illégales. Elle a pour conséquence de renforcer la dangerosité des frontières. Une semaine après la publication de cette liste, 58 personnes, originaires d'Asie, ont été découvertes à Douvres (Royaume-Uni), asphyxiées à l'arrière d'un camion.


2. Stratégie du modèle d'intégration

Au cours des dernières décennies, la plupart des Etats-Membres de l'UE ont développé un modèle différent dans lequel il était surtout demandé aux immigrés de travailler et de ne pas créer de troubles dans le pays d'accueil, en échange de quoi ils pouvaient garder leurs traditions culturelles, dont leur langue, pour les transmettre à leurs enfants. Cette stratégie laisserait entendre que les immigrés sont sensés partir regagner leur pays d'origine à un moment ou à un autre ; leurs enfants devant alors éviter de perdre leur identité d'origine. Le problème, c'est que cette supposition est fausse. La plupart des immigrés n'ont pas l'intention de repartir ; et les besoins grandissants de l'Europe en ressources humaines rendent désormais cette possibilité d'autant moins probable. .
D'autre part, les approches de la plupart des autres Etats-Membres sont en train d'entrer dans une impasse. Elles ont laissé des parts très importantes de leurs populations rester (ou devenir, lorsqu'elles y sont nées) des étrangers dans le pays où elles vivent.
Si l'on veut bien admettre l'idée que le premier stade d'une politique d'intégration consiste à accueillir les étrangers pour qu'ils aient envie de rester, force est de constater que la République ne l'a pas atteint dans la majorité des cas. Confinés dans les secteurs les plus dévalorisés du marché de l'emploi, surexposés aux accidents du travail, privés des droits élémentaires accordés aux citoyens, en butte à la xénophobie, à la répression policière et aux expulsions, les immigrants ont payé leur intégration au prix fort.


3. Une citoyenneté plus active pour les étrangers

Le fait que les populations des différents pays comportent des pourcentages d'étrangers installés sur leur sol de manière durable qui, pour les uns, ne demandent pas la nationalité du pays d'accueil et pour d'autres l'ont souhaitée mais ne l'ont pas obtenue, est resté longtemps à l'écart de la problématique. Peu à peu, cependant, une conception de la citoyenneté plus active introduit l'idée de leur participation à l'élection de ceux qui prennent les décisions relatives à leur cadre de vie. Agitée dès les années 80, elle reste à ce jour non résolue. Seuls quelques pays phares comme les Pays-Bas, l'Irlande, le Danemark, la Suède ont franchi la ligne sacralisée entre les nationaux et les autres, en admettant le droit de vote des étrangers aux élections locales.
Puis, par le traité de Maastricht du 7 février 1992, les pays membres de l'Union européenne se sont engagés à admettre la participation des étrangers communautaires aux élections locales . Certains d'entre eux ont dû pour cela procéder à une révision constitutionnelle. En France, la rédaction adoptée a limité la portée de la réforme afin d'empêcher toute extension à d'autres catégories d'étrangers. Ainsi l'Union européenne et les Etats qui la composent sont-ils restés sourds à la résolution du Parlement européen du 14 février 1989, qui les exhortait pourtant à accorder le droit de vote aux élections locales à tous les étrangers vivant et travaillant chez eux.
En Belgique, en Allemagne, le débat revient régulièrement. En Italie et en France, les partis actuellement au pouvoir avaient fait sur ce sujet des promesses dont ils ont différé jusqu'ici la réalisation. En France, la gauche vient, après deux ans de gouvernement, de réaffirmer un engagement. Réduit aux élections locales, le droit de vote ne serait ouvert qu'aux étrangers titulaires d'une carte de séjour de dix ans. Et la relance du débat, sans qu'une échéance lui soit fixée, permet aux partis de droite de consolider la problématique traditionnelle qu'une partie de la gauche n'est sans doute pas loin de partager.
La communauté nationale reste, quant à elle, un espace symbolique d'accès hautement contrôlé par l'Etat. Pourquoi certains étrangers, pas tous, seraient-ils exclus des décisions alors qu'ils partagent la vie des nationaux et des autres étrangers ? Pourquoi finiraient-ils peut-être par participer aux élections locales (seulement ceux ayant une carte de séjour de dix ans) et non aux autres consultations ?
En ouvrant les élections locales aux étrangers communautaires et à eux seuls, l'Europe a exprimé une conception aristocratique des rapports politiques valable seulement entre peuples d'élite. Cela ne pouvait manquer d'activer un questionnement plus général.
A ce stade du raisonnement, le vote de tous les habitants (sans exception) aux élections locales s'impose. Tous, à l'évidence, sont concernés par les conditions de vie et de travail, la circulation, les équipements sociaux, etc., qui dépendent de décisions locales. En faisant tomber l'argument de la nationalité pour certains, la réforme de Maastricht a rendu urgent de le faire tomber pour tous. Mais si l'argument d'un droit de vote réservé aux nationaux cède pour les élections locales, nous devons vérifier ce qu'il en est pour les autres consultations.


C - Constat

18% des étrangers résident dans les quartiers en difficulté, alors qu'ils représentent 6% de la population totale.
Entre 40 et 50% des ménages en provenance du Maghreb, de la Turquie ou de l'Afrique subsaharienne sont très mal logés (selon les normes de l'INSEE).
Presque 20% des ménages originaires d'Algérie, du Maroc ou de Turquie sont logés dans le parc HLM dégradé (contre 3% de la population totale).16% des personnes originaires d'Afrique noire sont logés dans le parc privé dégradé (contre 2% de la population totale).85% des enfants les plus gravement atteints par le saturnisme sont originaires d'Afrique sub-saharienne.


D - Les jeunes issus de l'immigration

Après les derniers événements qu'a vécu la France la question de l'intégration a resurgi. Désormais, il y a en France une question des banlieues " chaudes ". Si bien que l'amalgame est renforcé entre l'immigration et l'insécurité. Si tous les politiques sont d'accord pour reconnaître la réalité du malaise qui règne dans ces banlieues oubliées, peu sont disposés à désigner clairement les responsables. Ainsi, une jeunesse française, jamais reconnue comme telle parce qu'issue d'une immigration, se voit endosser la responsabilité des événements. L'expression violente de ses revendications n'est pas comprise comme un signal d'alarme que lance une jeunesse oubliée et continuellement agressée par le discours quotidien sur le problème de l'immigration, mais comme un mal endémique inhérent à cette jeunesse par son origine.
Quand un jeune, pour des raisons liées à son origine, se voit refuser un logement décent, c'est le principe de fraternité inscrit au fronton de la République qui est bafoué. C'est aussi son droit à l'épanouissement individuel qui est remis en cause. Ne pas donner à ces jeunes d'autres horizons géographiques que la tour de leur banlieue, c'est créer des ghettos sur des bases ethniques et sur une logique communautaire. C'est porter atteinte à l'unité de la nation.
Face aux discriminations de toutes sortes dont ils font l'objet, trop de jeunes s'enferment dans une attitude de rejet vis-à-vis de la France. Ces comportements nourrissent eux-mêmes les discours xénophobes. Briser ce cercle vicieux c'est appeler tous ces jeunes à se considérer comme Français, à s'approprier les valeurs de la citoyenneté et de la République.


1. Cependant l'accueil de ces jeunes est facilite par quelques mesures simples

Sans transiger avec la laïcité de l'école publique et la nécessité de la préserver de toute manifestation d'appartenance religieuse, il est toutefois possible de faciliter l'accueil des jeunes de toutes origines par quelques mesures simples, et à fort coefficient symbolique. Dans les cantines, par exemple, la généralisation du choix entre deux plats pour les repas servis résoudrait de façon discrète la question des interdits alimentaires. L'attribution d'une autorisation d'absence exceptionnelle, chaque année, pour motif religieux, pourrait être envisagée. Dans un cas comme dans l'autre, il n'y aurait pas à consacrer de régime juridique différent, mais simplement à témoigner d'égards.
L'introduction dans les disciplines d'enseignement qui le permettent (histoire, lettres, philosophie, histoire de l'art, musique, arts plastiques) d'une approche plus développée des grandes cultures, et notamment de celles qui peuvent toucher plus directement la mémoire des immigrés, serait sans doute une bonne chose. Le tout bien sûr dans le strict respect de la laïcité, qui requiert une étude raisonnée et une mise à distance.
Pour permettre aux musulmans de se doter de lieux de culte et de construire des mosquées, il conviendrait de mettre un terme aux discriminations foncières comme celles qui conduisent certaines municipalités à faire entrave à la vente de terrains destinés à de telles constructions. Enfin, la laïcité ne peut vraiment s'exercer que lorsqu'on reconnaît à tous les citoyens de toutes confessions le droit d'être enterrés suivant leur religion et leurs coutumes. Trop peu de carrés musulmans existent dans les cimetières. Permettre à ceux qui le souhaitent de sacraliser la terre de France comme terre de sépulture, c'est donner des ferments pour l'enracinement des jeunes générations.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (67)
Re: Citoyenneté et integration
Posté par ela le 20/08/2004 07:47:49
Salut tout le monde,
C gentil de mettre tant de commentaire.....Je vois a quel point ce sujet es source de débat et .....parfois de conflit, ce qui est plutot "con"....N'oubliez surtout pas que la tolérance aide a l'integration. Soyez tolerant entre vous....débatez ....ms nous fachez pas! Ou va le monde si meme sur le net il y a de l'intolerance! Comme vous le dites...Nous somme dans pays riches...La civilité,la tolerance et la democratie doit etre primordiale. Merci.
Ela...celle qui a ecrit l'article dans le cadre de l'ECJS afin que d'autres puisse le juger et meme s'en servir pour leur exposé....sachez que j'ai eu une bonne note...
PS : Pour appuyer cet article je m'etais basée sur un debat que j'avais fait sur un forum internet ...Les profs avaient appreciés....a vousde jouer les lycéens....De toute facon on ne changera pas le monde, il y a aura toujours des "portes fermées".
Re: Citoyenneté et integration
Posté par kikecesoit le 20/08/2004 07:47:49
Bah non c de l'egoisme que de se dire "bah moi je serai heureux et les autres rien a foutre" surtout qd tu sais que le malheur de la plupart des hommes est une consequence de notre systeme !!
Tu contribue et tu collabore avec tou ca !!! Refuser d'entendre l'appel au secour d'autre personne pour moi est une chose horrible !! C'est comme de la non assistance a personne en danger !! Plus les gens penserons comme toi plus nous allons vivre dans une societe où les differences socials seront flagrantes et la solidarité tu pourras l'oublié !

Voila l'image du monde de la terre que j'ai, tout ca pr moi est comme une pomme faite de chaire et de sang, plus nous evoluons plus elle se desertifie, plus sa peau est malade, elle a de plus en plus de blessures qui ne se ferme pas mais qui sont soignés par certaines molecules (nous), mais les blessures n'arrive pas a se refermer.... Il y a trop de choix qui sont fait alors qu'il existe des solutions p.e etre moins benefique au niveau pognon mais plus avantageuse pour nous et notre terre !!
Tu vois PePe ce que je reproche aux gens comme toi c'est que pour vous le mot Humanité n'a que peu de signification, vous ne lui en accordez pas parce que vous vous dites qu'il est prefereable d'être deja heureux pour soi aveant de s'occuper des autres...
L'evolution ca passe par ca... sur ce point l'homme n'a toujours pas fait un PAS d'avance .... l'evolution pr moi se fait individuellement aujourd'hui et c'est tres triste !!!
On va etre de plus en plus nombreux donc on va avoir de plus en plus de mal a se comprendre a ce connaitre deja qu'aujourd'hui c pas gagné et on le voit non avec le conflits d'interet aujourd'hui ?! Alors je me demande comment dans 50ans qd nous serons 5fois plus, p.e meme plus, nous allons pouvoir vivre en paix .... franchement si pour toi PePe ca te parait possible alors explikes moi... moi je le vois pas bon du tout le futur en suivant cette voie... mais tu as raison continuons bon train !
Re: Citoyenneté et integration
Posté par kikecesoit le 20/08/2004 07:47:49
Mais j'aime pas les gens qui s'en fou de tous..... mes parents sont un peu comme ca et nos discution politique du coup tourne toujours au engueulade... mais moi je comprends pas quand on me dit "mais on est heureux nan ?!" "mais c la vie" ou bien "TE prend pas trop la tete tu n'as qu'une vie".... pr ce dernier point je me demande si mon coté kamikaze n'est pas poussé par le fait ke justement j'ai bcp reflechi a la mort, à apres...bref.... j'ai lu des temoignages de fou de moines boudhistes sur des cas de reincarnation ca fait reflechir au possibilité de l'Homme.

P'tain pr une fois j'aime bien ton post PePe, un peu egoiste , et ce qui compte le plus est loin d'être moi , qt à mes proches ils sont importants mais je les inclus avec tout le monde.... pas de difference, pas pour ca déja !

A propos de l'attentat, je trouve que ca traine en longueur justmeent... les experts doivent commencer leur inspection de la coque aujourd'hui...attendons
Un truc m'intrigue qu'appelle tu "des problemes qui n'en valent pas la peine" ?? (drole de phrase d'ailleurs)
Re: Citoyenneté et integration
Posté par kikecesoit le 20/08/2004 07:47:49
V'la la reflexion a faire...... p'tain bah oui y'a kkch de louche mais pas forcement ce qu'on veut nous faire croire.

Pour finir avec le nucleaire, qd tu dis que la recherche est fini sur ce domaine, loin de là. Le nucleaire et le fonctionnement de l'espace sont liés.... il y a bcp de parametres que l'homme ne considere pas encore auourd'hui parce qu'il n'a pas la technique pour le faire. Aujourd'hui si l'homme continue dans le nucleaire c'est parce qu'il n'a pas d'autre moyen efficace de remplacer cette enegie. Revenir au charbon ?! Pas assez rentable !!! (encore une fois une histoire de pognon)
Il faut continuer les recherches dans le nucleaire ca nous permet d'aller toujours plus loin dans la composition de la matiere et de ce fait si on sait controler maitriser la matiere c'est l'univers entier qu'on peut controler et maitriser...... P'tain je suis né bcp trop tot !!!!!
Tu sais les consequences des radiations, enfin des emmission alpha et beta, est connu depuis une centaine d'année, Marie Curie est morte d'une leucemie et d'autre chercheurs sont morts de cancer ou autre...le rapprochement a vite été fait ! De plus meme en sachant k'un dechet ne peut se detruire de lui meme, les politiques ont pris la decision de produire quand meme !

Maintenant tu commence p.e a comprendre mon raisonnement qui m'ammene a penser que cette jeunesse de France est pitoyable, qu'à force d'aduler les usa on les as à la maison ! Comme tu dis des lois stupides sont votés actuellement, on assassine des elus politiques, une assemblée national qui ne represente pas la democratie, un petrolier francais voit sa coque exploser ... mais vue les images l'explosion vient de la coque interieur du bateau et non de la mer.... pas de revendication alors que normalement en moins de 2jours les attentats sont revendiqués...

Tu voulais de la reflexion en voici en voila....
Moi on me rit au nez qd je dis que le monde part en couille, que de plus en plus de gens oublie le prix de la vie cad inestimable ! Bcp de gens se croit pr Dieu le pere alors que si elle se regarderai elle verrai qu'elle n'est pas si fantastique que ca.... Moi ca me fait plaisir de voir les gens se mordre les doigts en ce moment avec la nature... Toutes ACTIONS aura des CONSEQUENCES mais ca peu de gens le comprenne... Tu sais on se foutais souvent de ma gueule ...et on s'en fou encore pas mal lolol... mais aujourd'hui c'est moi qui me fou de l agueule de la plupart des gens ke je rencontre et qui croit comprendre le monde comme le faisaient ces memes personnes qui rigolaient de moi.
Continuer a vivre avec cette facon si materiel de voir la vie nous menera tous a nous entretuer pour avoir la richesse materielle de son voisin.... Nous sommes nés pour evoluer... rester cantonner sur Terre pour moi c'est pas concevable, il existe au dela de la terre l'infini... mais l'infini fait peur, on fait croire au gens ki ne sont pas capable de tout et n'imorte quoi ... on invente le QI de facon a creer une norme intellectuel, on sectorise les gens..... bref nous sommes diviser dans notre être pour^être mieu controler... la phrase est forte virulente mais pleine de sens.... et Shit a ceux qui me dise "oullaalla lui c un utopiste"....
Moi c un raz le bol que j'ai sur le comportement humain, l'Homme du 21eme siecle est egoiste, intolerant, irrespectueux, vaniteux, violent, obésdé.....
Marre de ceux ki disent qu'on ne peut rien faire .... marre de ceux ki disent ke le coté animal de l'homme est plus fort ke sa raison... alors a quoi bon avoir une conscience ????

Marre des politiques qui ont compris que la vie de ce monde etait merdique et que le seul moyen de pouvoir faire ce qu'on vulait et connaitre la defintion du mot liberté c'etait d'exercer la politique, de diriger des millions d'hommes.... Je comprends pas les gens qui comprennent pas qu'avant si il existait 1 chef c'est parce que deja le nombre de personnes par tribu ou village n'etait pas aussi eleve qu'aujourd'hui et surtout avant les Hommes ne savaient pas ce qu'il y avait à kks milliers de kilometres.. Maintenant on sait tout ca, on peut se parler instantennement, et se deplacer tres vite d'un bout a l'autre de la planete...

Bref l'Homme depuis des decennies créer des innovation technique permettant le partage entre les Hommes, la communication entre les Hommes, les echanges entre lsHommes ...toutes ces innovations pour quoi ?? Pour peremttre l'enrichissement de l'Homme.. mais il s'agit d'une richesse materielle... et non spiiritiiuelle... l'Homme a evolué" techniquement mais spirituellement je dois dire qu'il regresse et de plus en plus vite !
Re: Citoyenneté et integration
Posté par kikecesoit le 20/08/2004 07:47:49
Ahhhhhhhhhh nannnnnnn PePe tu as voulu me lancer sur le sujet du nucleaitre alors continuons ... d'ailleurs j'attend encore les question posé dans le spost precedents encore une fois... qui arrete le debat a chaque fois .. qui n'est pas capable de contrer l'argumentation en face ??? C'est pas moiiiiiiiiiiiiiii lololol j'en ris mais c pas drole parce que ta pensée est si petite que face à un stupido mek comme moi tu n'arrives pas a argumenter pourtant ce serai pas bien dur !!!
Tu veux te la jouer c bien mais va jusqu'au bourt et lorsque tu vois kkn maitriser un domaine ne lui dis pas tout de suite qu'il va mourir dans 50 ans ou ke son language est en train de s'amenuiser... tu sais c pas a la longueur des mots ke tu reconnais une personne cultivé par contre c'est toujours ceux ki l'etale le plus ki en ont le moins.... toi tu me fais rire depuis le debut je te fais parler tu me sors les artguments socialistes de base que n'importe lekl des petits militant sociau te sort tous les jours... et qd je te parle d'un domaine où kks personnes savent expliker tu me traitre d'inculte ??? lololololol Petit merdeux je te retournerai le complimnet....

Tu vois des gars comme toi je les respecte pas, parce que vous jouez les prophetes de pacotille et qd kkn vous lance un defi sur un debat kelkonk alors là y'a plus personne.... Tu vois meme si j'ai tort (et encore... admet ke la verité n'existe pas) au moins je vais au bout de ma pensée.. toi tu en es au prelude, à l'intro... tu decouvres en ce moment tous ce que tu t'es mis à ecrire... n'est ce pas que tu en a appris des choses ??? En tout cas j'espere.... dire ke le nucleaire est dangereux pour l'homme c'est juste et faux à la fois.
Scientifiquement c'est la meilleure chose qu'il soit arriver à l'homme, militairement c une arme terrible, humaineement ca fait peur...à la fois c assez intriguant parce que les scientifiques (bien que comme toi ils savent ke C TRESSSSS dangereux lolol) continue leiur recherche dessus mais ca fait mega peur parce qu'on a vue comment ca pouvait supprimer des milliers de personnes en kks seceondes sur des centaines de kilometres.....

Je me souviens que fut un temps c'etait le feu qui avait les memes appriori.... ca venait du ciel ..(des dieux), ct intriguant et terrifiant car il etait capable de tuer les plus gros monstres terrestres.... et puis l'homme a su dompter le feu le controler le maitriser et aujourd'hui 50% sur terre se trimballe avec un briquet dans sa poche .... où est passé le coté terrifiant ???
Tu vois Qd je te disais qu'einstein avait 200ans d'avance et ct pour ke tu comprennes que nous sommes pas encore assez balaise pr dompter controler maitriser le nucleaire !

Ennnnnnnnnnnnnnnnnfin bon.... je repare vers ma degenerescence du langage et de la pensée.. lolol Ciao PePe et te la joue pas trop dans la vie sinon y'aura toujours de smeks comme moi pr te faire redescendre de ton petit nuage ou de ton ignorance culturel !! ;))

Bye !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (67)
Publié le 25 juillet 2002
Modifié le 25 juillet 2002
Lu 22 220 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143