Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Comment le shit peut ruiner une vie

Comment le piège peut se refermer sur n'importe lequel d'entre nous. L'histore touchante d'un ado comme les autres entraîné malgré lui dans le monde de la drogue... Fortement inspirée de la réalité


Mitch se leva un lundi matin ensoleillé, l'été n'était pas tout à fait fini mais le lycée reccomencait déjà. Comme à chaque début d'année, il était plein de bonnes résolutions et notamment celle de se donner à fond pour ses études... Du moins c'est ce qu'il promit à ses parents avant de se mettre en route.

Très rapidement, Mitch s'intégra au sein d'un groupe de sa classe. Une fois qu'il eut trouvé ses marques il jeta un oeil sur les gens autour de lui. Il flasha sur une fille du nom de Rose. De magnifiques yeux verts, un visage angélique encadré par des cheveux roux en cascade. Et un corps de déesse... Il se jura de l'aborder un de ces 4. Il n'était pas le seul à l'avoir remarquée... Certains la reluquaient avec insistance, et le type à côté d'elle était déjà en train de faire connaissance...


Et puis au fond de la classe trois types hyper populaires semblaient doués en tout et il les trouvait assez bizzares. Surtout l'un d'entre eux, Nicolas. Il avait quelquechose d'agacant, son petit scooter, son petit air moqueur... Et il fallait bien l'avouer, un look d'enfer. Sans le savoir, Mitch en était un peu jaloux.

Tout allait bien pour Mitch qui démarra l'année décisive avec des notes excellentes, des potes et des relations familiales sans problèmes. Mais il n'était pas comblé.


Rose était diablement sexy, et chaque fois qu'il posait les yeux sur elle il s'en mordait la lèvre inférieure. Un jour, il décida de tenter sa chance. Il alla lui parler a la sortie du lycée...

- Rose, c'est juste que... Enfin je... Je voulais juste savoir si... Enfin si ça te dirait... De venir boire un verre avec moi... Mais je sais pas si t'as mieux a faire, on peux faire une autre fois...

Elle le regarda comme si elle ne l'avait jamais vu avant. On aurait dit qu'elle le passait aux rayons X. Son furtif coup d'oeil de bas en haut, suffisait a faire monter le rouge aux joues de Mitch qui se sentait ridicule... Les lévres pulpeuses qu'il rêvait d'embrasser formèrent le mot "désolé" et elle s'éloigna... VROOOMMMMM VROM VROMMMM !!

C'est alors qu'il leva les yeux et vit Nicolas sur son scoot qui faisait rugir son moteur. Elle monta derriére lui et quand il démarra en Whooling elle poussa un petit cri en s'accrochant fort à sa taille...
Une véritable douche froide. Mitch resta planté là à regarder s'éloigna la fille de ses rèves. Il se jura de ne pas abandonner de devenir cool lui aussi... Comme Nicolas.

Un jour en sortant du lycée il le vit posé derrière le lycée et il s'assis avec lui. C'était l'occasion ou jamais de savoir ce qui ne tournait pas rond chez ce type. Il avait l'air occupé Il se roulait un joint, et Mitch n'avait jamais trop approcher ce genre de choses. Il ne savait que trop qu'on pouvait devenir accroc sans le savoir.

Mais par curiosité, et non sans appréhension il prit ce que lui tendit Nicolas, et il tira sa première latte, et inconsciamment il "signa" son contrat avec le diable. Pour ne pas paraitre naze il prit soin de bien avaler la fumée mais malgré tous ses efforts pour se contenir il toussa... Deuxieme, troisième taff. Sa tête se mit a tourner, elle devint lourde : il se sentit obligé de s'adosser au mur pour ne pas perdre l'équilibre. Son coeur battait plus vite que jamais il sentait son pouls sans même toucher ses veines, sa vision se troublait par moment, ses yeux se gonflèrent... C'était donc ca, le shit.

Nicolas explosa de rire en voyant les yeux équarquillés, gonflés et ultra-rouge de Mitch, qui se mit a rire lui aussi.

Le lendemain, lui et Nicolas se retrouvèrent au même endroit à la même heure. Il fuma et se rendit rapidement compte au fil des mois que son corps tolérait la présence du shit et donc qu'il lui fallait une dose de plus en plus importante pour être foncdé. Il devinrent potes autant qu'on peut l'être avec quelqu'un comme nicolas qu'on ne connait jamais vraiment...

Cependant une complicité était née. Une fois, ils se regardèrent et explosèrent de rire. Mitch ne put plus controler ce rire qui ne semblait pas venir de lui... Il fut secoué d'immenses vagues d'hilarité qui le plièrent en deux. Mais tout cela cessa d'un coup et une fois qu'il eut repris sa respiration il dit :
- Nicolas, je peux te poser une question ?
- Tu viens de le faire, dit-il avec son sourire inimitable. Vas-y.
- Euh... Je comprends pas pourquoi tu fumes tout seul. T'es... Accro ? Avanca-t-il prudemment.

Nicolas ne répondit pas, il sortit son MP3 et se mit à écouter du reggae. Genre : ne me saoule pas. Mitch comprit qu'il avait du le blesser et se promit de ne plus aborder le sujet.

Et le temps passa, et tous les jours ils partaient derrière le lycée pour fumer, mais petit à petit les vrais amis de Mitch l'abandonnèrent : ils le prenaient pour un drogué !! Ca c'était la meilleure, ils ne savaient même pas ce que c'était et osaient le juger ! Toujours est-il que Mitch ne trainait plus avec eux, il alla s'installer au fond avec Nicolas et sa bande.

Au fur et a mesure il se rendit compte qu'il dépendait trop de Nicolas, alors il décida de se mettre à acheter sa propre fume, et ses premiers essais en matière de roulage furent plutot catastrophiques, mais avec le temps il s'améliora jusqu'à devenir un expert en la matière.


A partir de là il fumait quasiment tout le temps, sans Nicolas, la plupart du temps tout seul. A chaque taf il se demandait pourquoi il fumait... Tout en continuant a fumer.

Il perdit petit à petit la forme aussi morale que physique. Ses notes étaient en chute libre, ses profs ne recconaissaient plus le petit Mitch. Il avait maigri, son visage s'était assombri et il ne pouvait plus courir 500m sans être épuisé. Avec ses parents non plus, ce n'était pas la joie. Il était irritable comme jamais.

Le jour des résultats, au milieu d'un tourbillon d'élève heureux, il ne lut pas son nom sur la liste. Seconde douche encore plus froide que la précédente. Le masque d'indifférence qui glaçait son visage ne laissa rien transcrire du déséspoir qui l'habitait...


A la veille d'une rencontre entre ses parents et son professeur principal, sa mère lui demanda quel était le nom de son prof de philo. Il lui répondit sans trop d'enthousiasme, elle avait mal entendu. Il répeta, très agaçé. Elle n'avait toujours pas comprit le nom et lui demanda de répéter encore. A ce moment il pèta les plombs et shoota la corbeille à travers la cuisine. Les papiers et autres ordures se répandirent partout dans la pièce.
- J'en ai marre de vivre avec des vieux sourds qui comprennent rien !!! Hurla-t-il avant de claquer violemment la porte.

Sa mère resta ébahie et au bout de quelques minutes, une fois que le choc fut digéré elle explosa en sanglots ce qui força son père à aller demander des explications a Mitch qui s'était enfermé dans sa chambre

Musique a fond, porte vérrouillée, il n'entendit pas son père taper à la porte et il se mit à rouler son pet sur le lit, rien à fou**** si sa mère trouve du tabac dans les draps, au point où il en était...

Il savait qu'il était fautif mais il ne se comprenait plus lui même. Sa main tremblait et il dut s'y prendre à deux fois avant de réussir à rouler quoi que ce soit de fumable. Il tira, tira, tira sur son pet jusqu'à ce qu'il ait l'illusion d'être calmé.


Il eut envie de vomir en se rappelant ce qu'il venait de faire. Répondant à ses instincts les plus bas, comme une bête, il s'agenouilla devant les toilettes et obeit. Il tira la chasse et se releva avec la tête qui tourne.

Il en avait marre de l'école, marre de vomir, marre de la vie !!! Il éteint la chaine hi-fi et se diriga vers le balcon. Ses yeux étaient si gonflés qu'il n'arrivait plus a voir distinctement ou il marchait. La barre de sécurité lui arrivait au genoux. Il envisagea sérieusement de sauter mais quand il vit la main de son père qui s'offrait à lui il essaya de la saisir mais son équilibre lui fit défaut. Il trébucha vit cette main, ce balcon, cette vie s'éloigner de lui pendant sa chute.

Dans le journal local du lendemain, un article ayant pour titre "Un jeune toxicomane de 17 ans se suicide" résume en dix lignes la vie de Mitch...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (54)
Re: Comment le shit peut ruiner une vie
Posté par -pkpas le 22/05/2011 12:52:40
Bonjour , je peut vous poser une question, reponder moi ou vous vouler ... Avec des amies , on veut testé le shit mais c'est la premiere fois et on hesite .. Vous ferais quoi a notre place ?
Personnellement , j'ai peur si sa fais chuter mes notes.
Re: Comment le shit peut ruiner une vie
Posté par toutoune13 le 21/08/2008 19:00:49
Bonjour,
je pense que mon commentaire ne va pas plaire aux parents de Mitch car si j'étais à leur place je n'aurai pas le même point de vue qu'a l'heure actuelle...
Effectivement cette histoire ressemble au histoires vecues par les jeunes fumeurs parce que c'est toujours dans ce genre d contexte que les premiers joints arrivent... Et moi je serais plus d'avis de dire que c'est cela qui est dangereux en soi parce que les jeunes ne connaissent pas et ne sont pas renseigner sur les effets du shit et justement la dependance qu'il en decoule.
Mais par contre apres je ne suis pas d'accord avec le titre de ce sujet...en effet le cas de Mitch est dramatique et le shit a peut etre contribuer a une chute aux enfers de ce dernier, mais il ne faut surtout pas en faire une généralité parce que les risque encouru en fumant sont les meme que ceux encourus avec l'alcool... J'irai meme plus loin en disant que l'alcool est beaucoup plus sournoi comme drogue puisque qu'il a des effets plus lent et surtout il en faut des quantité un peu plus importantes pour etre dans le meme etat qu'avec un joint.
Aujourd'hui le probleme est que le sujet "shit " ou "cannabis" est un sujet tabou entre jeunes et parents parce que justement il est considéré comme "drogue"! Alors certes il ne faut pas prendre ce sujet a la legere mais essayer de trouver un moyen d'en parler avec nos enfants....Surtout que de nos jours enormement de personnes, même celles qui ne veulent pas l'avouer, on essayer ou essais le cannabis.
Et juste pour terminer tout ce que je viens de dire est le fruit de ma propre histoire avec des parents très religieux et tres pieux ou il ne fallait pas aborder ce sujet de drogue car c'est "INTERDIT" d'en consommer....mais aujourd'hui j'ai trouver la consommation qui me convient et j'ai reussi mes etudes...en effet je suis opticien et l'on me confie un magasin a plein temps. Rien de tres impressionnant mais c'est juste pour dire d'eviter de faire des généralité et eviter les sujet qui effrai et plonge dans la stupeur comme "Comment le shit peut-il ruiner une vie"....
Du grand n'importe quoi.
Posté par neph le 29/05/2007 22:18:49
Bon, passons outre le grand n'importe quoi mélodramatique de ce texte. Passons outre les clichés MONUMENTAUX du personnage et de son interaction avec la drogue. Je suis tombé sur cet article par hasard et je me suis senti obligé de m'inscrire ici rien que pour dire a quel point le mec qui a écrit ça me fait penser a un moraliste nostalgique de l'époque Nixon.

Bref, si vous voulez vraiment vous renseigner sur ce qu'est le cannabis, se effets, son histoire et son utilisation dans notre société. Voici une petite vidéo qui explique fort bien le phénomène, sans parti pris et sans diabolisation systématique.

http://www.dailymotion.com/relevance/search/drog ues%2Bet%2Bcerveau/video/xjwi1_arte-tvdrogues-et-cerveaucannabis


Elle fait 40 minutes mis je vous assure que vous ne perdrez pas votre temps si vous désirez vous informer sur la vérité et rien que la vérité.

Modifié le 30/05/2007 02:08:49
Re: Comment le shit peut ruiner une vie
Posté par leka le 13/11/2006 03:43:52
mwé... mais c'est un peu trop stéréotypé comme la dit stéroid...
Re: Comment le shit peut ruiner une vie
Posté par steroid le 04/08/2006 19:19:37
L'article est un peut trop stéréotypé. Fumer n'est pas innocent surtout si l'on est encore en étude. Fumer est récréatif et ne doit pas devenir un besoin. Tous ceux qui ont, ou ont eu des soucis avec le THC(composant actif du shit et de l'herbe) sont des personnes avec des manques affectifs ou des problèmes psychiatriques.
Ce que je dis est peut-être dur mais il faut toujours pouvoir consommer dans une optique positive.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (54)
L'auteur : H B
29 ans, Lausanne (Suisse).
Publié le 01 novembre 2004
Modifié le 12 septembre 2004
Lu 14 092 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲