Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Comment sa mort a changé ma vie

Voici une partie de mon histoire, sur la mort d'une personne à laquelle je tenais vraiment beaucoup, et qui est partie loin de moi, il y a déjà 18 mois, emportée par un cancer; et sur ce qui m'est arrivé après celà.


Je ne sais pas trop pourquoi je publie ma petite histoire sur le net, mais j'espère que ça m'aidera à évoluer, et à faire comprendre ce que je ressens à certaines personnes, à mes amies, avec qui j'ai tant de mal à parler de çà, de ma misérable vie qui prend un peu plus de sens grâce à leur aide !


J'étais encore naïve, heureuse (du moins autant qu'il était possible que je le sois) et ne comprenais pas trop ce qui allait se passer, mais voilà que Christelle s'approcha en pleurs de moi, se jetant en pleurs dans mes bras, c'est à cet instant que tout changea..., il était mort... Le seul garçon... Le garçon envers qui je ressens de telles choses, le garçon à qui je pense à toutes heures du jour et de la nuit, le garçon... Que j'aime bien... Même beaucoup.

Je la consolai, puis allai aux toilettes où je m'effondrai, bien que je ne comprenais pas vraiment ce qui se passait, mais ce que je savais, c'est qu'il était parti, pour toujours, et qu'il ne reviendrait plus jamais. Je ne le connaissais pratiquement pas pour ne pas dire pas du tout, mais il avait comme une étincelle dans son regard, on pouvait y observer une joie de vivre incroyable !

J'appris ensuite, que celui vers qui j'essayais de me faire discrètement remarquer depuis quelques mois était atteint de leucémie, que l'année d'avant il en était très malade mais que son état s'était nettement amélioré, mais que malheureusement il avait fait une grave rechûte et en était mort dans la nuit.

Par la suite, j'ai décidé de changer, de me "prendre en main", arrivant dans un lycée où presque personne ne me connaissait. J'ai changé de look, mais surtout de façon de penser. Etant ronde et dyslexique, après avoir enduré beaucoup de moquerie à l'école primaire, je m'étais renfermée, j'étais timide, mais j'ai décidé de mettre cette timidité injustifiée de côté et d'aller vers les autres, la vie est beaucoup trop courte pour la gâcher en sachant que d'autres auraient tout fait pour vivre, ou plutôt survivre.

Les premiers jours au lycée ont été assez difficiles, j'étais super nerveuse et je bégayais même ! Mais par la suite tout s'est plutôt bien passé, je me suis fait des amies, on traîne en groupe de 8, il y a Stéphanie, Milène, Aline, Marie, Sabrina, Elodie, et moi.
Depuis je suis fâchée contre Élodie, elle n'arrêtait pas de me mentir et bien d'autres choses. C'est affreux comme certaines personnes peuvent vous décevoir ! C'est peut-être à cause de çà que j'ai tant de mal à parler de certaines choses avec mes amies, puisque la plupart m'ont trahie de différentes manières ! Donc, je me protège en gardant ce que je ressens tout au fond de moi.


Aujourd'hui nous somme le 4 févier 2004, cela fait presque 1 an et demi que le drame est arrivé, mais rien ne va plus, je pense énormément à lui, je ne fais que ça même si je sais que je ne devrais pas. Cette disparition m'a appris que la vie n'est pas aussi belle que ce qu'on avait raconté, il y a des millions de personnes qui meurent, comme çà, du jour au lendemain, que ce soit de maladie ou d'accident et cela gâche non seulement la vie du concerné, mais aussi celle de sa famille, et de ses ami (e) s. Je ne me considère nullement comme une de ses amies, puisqu'il ne me connaissait certainement pas, mais pour moi, il sera et est toujours quelqu'un de très important pour moi. De toute ma courte vie, je n'ai jamais autant pensée à quelqu'un, ni pleuré avec une telle peine pour quelqu'un.

Je suis peu être un peu égoïste en ne pensant qu'à lui, après-tout, je ne le connaissais pas vraiment, alors que d'autres qui le connaissaient auraient de bonnes raisons d'être dans l'état où je suis. Mais voilà, on ne choisit malheureusement pas ses sentiments ! Parfois je me dis que j'aurais préféré ne jamais le connaître, qu'il meure avant. Mais je n'ai pas le droit de penser de telles choses, mais j'aurais voulu ne pas le connaître ! Je sais, c'est horrible ce que j'énonce et j'en suis consciente.
Pour je ne sais quelle raison, en ce moment, je n'arrête pas de penser à lui, et voir son visage devant moi... Il faut que je me le sorte de la tête. Heureusement j'ai des amies autour de moi ! Seule Stéphanie est vraiment au courant de ce que je ressens mais jusque là je n'ai pas encore réussi à lui en parler face à face et c'est bien dommage !

Aujourd'hui, samedi 07 février tout s'est plutôt bien passé, j'étais chez Nathalie, elle à un fils au CE1 dyslexique, depuis les vacances d'été je vais régulièrement chez eux, parler de tout et de rien, en fait on dit toujours qu'on fait, Nathalie et moi, une double thérapie ! Ca fait du bien de parler avec quelqu'un qui est aussi "dans" la dyslexie, enfin qui peut comprendre plus ou moins mes problèmes dus à ma dyslexie.


Sinon, je ne m'entends pas du tout avec mon père ! Eh oui, on ne peut pas supporter tout le monde, moi je ne supporte pas les égoïstes et égocentriques, donc je ne m'entends pas avec lui ! Le pire, c'est que moi je passe mon temps à faire des efforts, mais lui... ! Comme cet après-midi, je suis rentrée, et bien sûr je n'avais pas ma connexion à Internet (eh oui, monsieur garde toute la connexion pour lui, alors qu'on peut la partager à tous les ordinateurs de la maison !), je n'ai rien dit, et attendu après le repas pour lui demander, je lui ai encore bien demandé poliment en ajoutant un s'il te plaît, mais comme à chaque fois que je suis polie, la réponse est NON !!!! J'en ai plus que marre !!! A chaque fois que je suis polie çà ne marche pas, mais autrement il me la donne !!!! Et après on dit que c'est moi qui ne fais pas d'effort !!! Je vis dans un zoo ou quoi ??? Ce n'est pas normal ! Il a eu pour lui tout seul la connexion depuis ce matin, et jusqu'à 19h30, mais non, monsieur s'en fiche tant que lui a tout ce qu'il veut ! Quand il doit se regarder dans un miroir il doit voir son père !!!! Je vais bientôt pèter un câble ! Vous me direz, ce n'est pas très grave de ne pas aller sur le net, mais pour moi si, j'ai besoin de me changer les idées, de parler avec les gens, pour penser à autre chose.

Le 14 février, tout s'est plutôt bien passé, j'ai craqué une seule fois pendant même pas 2 minutes ! C'est un miracle, j'avais peur de ne pas pouvoir supporter un jour pareil, mais tout s'est plutôt bien passé, mieux en tous cas, qu'il y a quelque temps !

Depuis tout va un peu mieux, nous sommes le 21 février 2004, c'est enfin les vacances, enfin je dis enfin, mais j'ai assez peur de perdre le moral, comme à chaque fois que je suis seule, eh oui, dans le petit village où je vis, il n'y a presque personne de mon âge ! Mais bon, je ne vais pas me laisser tomber dans la déprime même si je pense à lui en me levant tous les matins, en m'habillant, en me maquillant, en me brossant les dans, au lycée,... et bien sûr en me couchant ! Mais ouf, j'arrive quand même à penser à d'autres choses tant que je suis avec mes amies, je ne sais pas se que je ferais sans elles ! Je ne parle pas beaucoup de ma peine, mais elles me soutiennent. J'ai réussi à cacher ma peine pendant plus d'un an, mais dans un de mes grands moment de blues, j'ai craqué, et depuis je craque souvent, j'ai tellement gardé çà au fond me moi que trop c'était trop, j'ai explosé ! C'est une grande faiblesse pour moi de pleurer devant les autres, je me retiens énormément, mais je n'arrive plus à intérioriser cette peine ! J'ai envie de penser à autre chose, peut-être même à quelqu'un d'autre, mais cette chose où cette personne, il faut les trouver ! C'est pour çà que j'ai commencé à écrire quelques articles pour le net, là j'envisage une autre activité pour le don du sang, de plaquettes, et de moelle osseuse, mais rien d'officiel, et de sûr, mais ça c'est une autre histoire !

Sinon, personne n'aurait t'il une potion magique pour moi pour combattre cet état où je suis ??? Non ? J'aimerais tellement être dépourvue de sentiments, mais je ne crois pas que quelqu'un puisse vraiment m'aider. J'espère seulement que d'en parler, même plus où moins indirectement, m'aidera à me sentir mieux. On dit que le temps estompe les sentiments, est-ce vrai ???
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (12)
Re: Comment sa mort a changé ma vie
Posté par maty le 20/08/2004 07:56:29
Je vais te dire ce que je pense personnellement:que t'es de la dislexie,ou autre chose,eh bien tant que t'as 1 bon coeur,que t'es honnete,gentilleetc,eh bien c'est ce qu'il y a de plus important!
Je sais c'est horrible que les gens meurrent bêtement ,eh bien dis toi que si tu aimais cette personne (même si tu le connaissais pas),là-haut il est encore plus heureux car il sait que des gens l'aiment!!
Peut-être que t'y crois pas mais soit positive tu peux réussir!!
COURAGE!!
Re: Comment sa mort a changé ma vie
Posté par lady greenleaf le 20/08/2004 07:56:29
Courage, Joanne!

On dit qu'écrire est un grand soulagement.
Donc, même si c'est difficile, je pense que tu as déjà fait un grand pas.

Beaucoup de personnes te soutiennent et toutes celles qui ont lu ton article (et ça en fait pas mal ) également.
Tu n'es pas seule.

Ce garçon est mort. Tu as fait son deuil. Je sais que ce n'est pas facile, mais il faut que tu te remettes à vivre dans le présent. Que tu te dise que ce deuil n'aura été qu'un éclipse dont tu garderas toujours un souvenir .

je suis persuadée qu'il n'aurait pas voulu que quelqu'un souffre autant pour lui, même s'il en aurait été touché.
Il faut que tu te remettes à vivre, Joanne.
Que tu passes à autre chose, avant que cette mort te hante jusqu'à la fin de tes jours. M'est avis que c'est là la seule et unique solution.

*Carpe diem*

Encore une fois courage. Le plus difficile en ce monde, c'est d'y vivre, nous en sommes tous conscients, je pense. Comme tu l'as si bien dit : des millions de gens meurent chaque jour, et il en aura fait partie.

mais saches que s'il y a des millions de personnes qui meurent quotidiennement, il y a inévitablement des millions d'enfants qui naissent chaque jour.

Je n'ai qu'un mot à dire te concernant : résurrection.

Je t'embrasse et j'espère que tu liras ce message.
Re: Comment sa mort a changé ma vie
Posté par alal le 20/08/2004 07:56:29
comme l'a dit leytey, n'oublie pas de profiter de le vie, on en a qu'une et elle est courte, très courte et parfois trop courte... regarde ce malheureux à qui tu penses tant, il est mort du jour au lendemain, pour lui sa vie a été bcp trop courte. et ce qui lui ai arrivé peut errivé à tout le monde, demain est un autre jour et personne ne sait ce qui nous y attend. voila pourquoi il faut profiter de chaque instant présent... il suffit d'une fois...
Re: Comment sa mort a changé ma vie
Posté par joanne.h16 le 20/08/2004 07:56:29
O mais pour qui tu te prends françois???? Et après, si tu serais lire, il est mort d'une leucémie ! Que je sache, sa vien ps du tabac !!!!!! Donc, ou bien tu apprend à lire les choses correctements, ou bien tu te cultive un peu !
Re: Comment sa mort a changé ma vie
Posté par thomas1981 le 20/08/2004 07:56:29
déjà y a pas escuse si seulement la morte de cette personne du à la cause de : fumé, tabac
trop bete, vous arretez pas de fumer, fait comme même vous etes des dieux, de o goss, fait comme si les fumeurs ou fumeuse sont des vrai bo goo ou de vrai belle nana !
oué continué de fumer, de vous polluer ça va vous appartez de la bonne santé ! mdr
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (12)
Publié le 06 juin 2004
Modifié le 06 juin 2004
Lu 1 216 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲