Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Consommations illicites : contribution au bonheur et/ou au malheur ?

Les drogues ! Elles sont partout, chez les jeunes comme chez les moins jeunes, dans tous les milieux. Elles ont le même effets chez chacuns, mais sont elles bénéfiques ? Pourquoi sont elles consommées ? Je ne répond à rien ici, juste pose les questions et propose des réponses...


Alcool, drogues, stupéfiants. Ces consommations dites " illicites " qui en quelques heures ou quels instants apportes ce que l'on peut appeler du bien-être, ce bien être artificiel soit, destructeur ne le nions pas, mais sont elles indispensable ? Les voies de la raison dirons bien entendu le contraire, celles du plaisir l'approuverons. Alors nous, jeunesse du siècle et du monde, que choisir ? Braver la loi, jouer avec ses neurones et ses sens en ces moment de planages apporte ce que nous avons mentionner plus haut, mais est-ce véritablement un choix, une incitations, le résultat d'une adolescence bousculer par la découverte de l'amour, du sexe et de l'autre; ou simplement le culot de vouloir faire comme les potes, ou encore le désir ardent de connaître ce que dise les potes avec ces planage, ces envols vers un monde meilleure...






L'un est déprimer, triste, son coeure est meurtri, il est sans le sous et met ce qui lui reste dans la poche d'un diller. Pour oublier, il bois, fume, sniff et pire encore.
L'autre est riche, il a la vie que l'autre n'a pas et pour trouver son bonheur parfait, s'entoure de ce qu'il désir le plus, claque ce qu'il a dans de l'amusement par un gramme, une barrette ou encore le pochon de la meilleure beu qui soit, conseiller par les exportateur ou planteur qu'il connait, il a le bras long.
Ne les jugeons pas, ne comparons pas les effets que cela leurs apportera, ils sont les même, que se soit au niveaux mental ou physique. Alors pourquoi consomme ils ? L'un pour étouffer, l'autre pour aller toujours plus loin, la satisfactions de l'un contre le bonheur de l'autre, combats rude et difficilement tranchable. Fruit de la fatalité ? Ils finirons tous les deux dans un état piteux, loques humaine se trainant par terre, pour finalement dormir d'un sommeil de plomb, parfois annonciateur d'une reprise en main, parfois fatal, toujours déstructure.





Finalement, la destruction n'est elle pas au centre du monde ? L'homme est il voué a s'auto-détruire comme dans n'importe quelle filme catastrophe ou de science fiction ? Car c'est finalement le même refrain qui sonne aux oreilles du spectateur, la terre se détruit car l'homme n'en a pas pris soin comme il l'aurai due, la race humaine est destiné a disparaître pour cause de non fécondité général... J'en passe et des meilleure, mais finalement, un héros devra affronter maintes épreuves pour sauver l'humanité et le filme finira bien sauf s'il s'agit d'une tragédie...
Mais nous nous égarons, revenons à nos moutons, cet homme, ce héros qui viendra sauver ces deux loques de leurs enfers ? Viendra il à la fin du filme ? La vie n'est (hélas) pas un filme et il est impossible de rejouée la scène ni de rembobiner, il faut continuer, se raccrocher à ce qui reste de soi.

Le serveur mySQL "master" est injoignable, aucune mise à jour, insertion ou suppression ne peut se faire.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Re: Consommations illicites
Posté par acisud le 27/03/2009 16:08:18
Xray, merci pour ce lien.

Cypri20, oui, nous comprenons les hauts et les bas de l'adolescence! Je m'en souviens comme si c'était hier! lol Ah mais c'est vrai, c'était hier, j'ai encore des hauts et des bas, avec modération toutefois, comme l'exige mon âge respectable. LOL :-P
Consommations illicites
Posté par cypri20 le 26/03/2009 21:55:56
Vos avis sont très intéressant et très instructif, merci! Bon alors il faut savoir que lorce que j'ai taper ce texte, j'étais dans une période très noire et déprimante, de ce fait, je pourrais plutôt me placer vers le déprimé dans mon texte, (et ce n'est pas pour me justifier). Beaucoup de choses on changer depuis lord, mes points de vue, mes expériences et surtout mes consommations lol ont bien évolués et changés, c'est très changent l'adolescence vous savez! On enchaines des expériences à vitesse grand V, on joue avec le feu parfois aveuglément et c'est après que tout te viens la gueule, bref, 19ans quoi! Je trouve que finalement, ce que j'ai exposer est assé tragique, comme si tout tourait autour de la destructions et de la drogue, c'était mon avis du moment (en Octobre 2008 me semble il), ok c'est récent mais bon, l'adolescence, bref, comme je le disais, j'étais dans une période de perte donc le monde (enfermer dans ma chambre soi dit en passant) tournais vers sa perte avec ce que je prenais à l'époque, bien légé quand j'y pense. grocake, je comprend ta réaction, prendre un ptit verre de vin ou sfumer un ptit pet n'as rien de destructeur, se faire de bien c'est bien, mais dans les limites du responsable, à consommer avec modération, juste comme on le veux, comme on en a besoin. Bref, mais tout sa sa s'apprend en grandissant, on en vient à ce que dis acisud à propos des jeunes consommateures, autre problème, autres raisons, personnalité, recherche, familles. Bref, tout se reJoint (<<< hahahaha dsl j'ai pas d'humour), elles sont la, font partit de la société , de partout, elle peut être bénéfique mais aussi destructrice, le tout dépend du consommateur quoi!
Re: Consommations bientot licites
Posté par xray le 24/03/2009 17:23:52
Drogue, SILENCE !
http://echofrance37.wordpress.com/2009/01/29/drogue-silence/
Re: Consommations illicites
Posté par flougaussien le 21/03/2009 18:31:57
Les avis de Grocake et Acisud m'ont l'air très intéressants !
A suivre, à mon avis ^^

Vive la responsabilité, et attention aux pensées pré-mâchées.
Re:Consommations illicites
Posté par acisud le 21/03/2009 13:32:45
Ouais, c'est vraiment un sujet intéressant en fait, et toujours à la mode! lol
Bon, même si je comprends l'idée du pauvre malheureux qui se drogue pour oublier et du petit riche qui se drogue pour s'amuser, les limites ne me sembent pas si claires, puisqu'ils se droguent tous deux pour échapper à leur réalité respective. Mais à savoir si le fait de s'échapper est nécessairement un mal, non, je ne crois pas... Des substances illicites sont utilisées depuis que le monde est monde, que ce soit dans un but purement récréatif ou dans l'espoir d'une compréhension accrue des choses de la vie... lol Ces substances sont par exemple la bouteille de vin qui agrémente un souper, le joint plus ou moins thérapeutique, l'expérience mystique sous champignons; pour dire, ce n'est pas systématiquement une débauche totale.
Par contre, je trouve réellement dommage que des jeunes à peine formés se bousillent le cerveau en consommant n'importe quoi et n'importe comment. Il y a des risques à consommer de l'alcool et de la drogue, et il faudrait le faire en toute connaissance de cause... ou pas du tout. Il suffit de lire "Christiane F, 13 ans, droguée, prostituée" ou encore "Flash", de Charles Duchaussois, ce français repêché à Katmandou, complètement délirant... pour constater qu'un esprit un peu plus fragile peut tomber bas. Et pas seulement les esprits fragiles d'ailleurs, toute personne sensible à l'intoxication, pour une raison ou une autre. Il faut voir aussi les répercussions désastreuses de l'alcoolisme, pour ceux qui ont eu l'occasion d'en être témoins de près ou de loin, il faut entendre les histoires de jeunes filles et de jeunes garçons qui sautent par la fenêtre sous l'emprise d'une quelconque hallucination, il faut penser aux gens qui restent attardés ou bizarres suite à des abus, à ceux qui se ruinent, ceux qui se tournent vers la criminalité et la prostitution, ceux qui ont le mauvais goût d'élever des enfants dans ce genre de climat... Nan mais, ouaisouaisouais, il y a des risques! Et pour ceux qui se croient à l'abri du danger, mais qui ne peuvent rien faire sans avoir préalablement fumé un joint et qui en fin de compte n'ont jamais les yeux en face des trous, ce n'est pas beaucoup mieux. LOL :-P
Bref, une consommation responsable devrait il me semble être la voie suivre, pour profiter au maximum de la vie et de tous les plaisirs vers lesquels on peut se sentir attiré, sans que toutefois ce ne soient les plaisir qui profitent de nous. :-s
Après, il était aussi question de tendances auto-destructrices. C'est bien vrai. Mais en soi, les substances ne sont pas responsables de l'usage qu'on en fait. Ces tendances sont relativement naturelles, puisqu'on naît, on meurt, et entre deux, on passe son temps à renaître et à remourir... Peut-être qu'avoir une vision plus globale de sa vie et de son rôle ici bas aide à ne pas tomber dans une spirale d'auto-destuction, parce que bon, ça fait relativiser le temps, les actes, les conséquences aussi. Mais ce ne sont que des idées comme ça, je ne sais pas en fait. Il n'y a pas de solution miracle en tout cas.
Puis en plus, s'il y a tant de problèmes de drogue, c'est bien parce que les mafias et les gouvernements nous approvisionnent à qui meux mieux. C'est comme ces histoires de cigarettes, on doit presque se cacher pour alumer une clope, par contre on peut les acheter à tous les coins de rues; l'héroïne est illégale jusqu'à preuve du contraire, par contre j'entends que les seringues sont distribuées gratuitement. :-s Il y a baucoup de connerie et d'hypocrisie relativement à la drogue. Alors quoi dire, connaissez vos propres limites, parce que dans beaucoup de domaines, c'est encore "chacun pour soi et dieu pour tous". ;-)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
L'auteur : Cyprien Vaton
26 ans, Marseille (France).
Publié le 17 mars 2009
Modifié le 22 février 2009
Lu 812 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲