FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Contador répond à Froome

Une semaine après le coup de force de Christopher Froome sur le Critérium du Dauphiné, Alberto Contador a décidé de lui répondre hier sur la Route du Sud remportant l'étape reine devant Nairo Quintana.


Dans treize jours maintenant, le Tour de France 2015 débutera d'Utrecht au Pays-Bas par un contre-la-montre. C'est surement à cause de cette échéance maintenant imminente que Alberto Contador a cru bon de faire très forte impression hier après-midi dans les montagnes du Pyrénées afin de montrer à ses adversaires (et surtout Chris Froome vainqueur brillant sur le Dauphiné la semaine dernière) que le Giro avait été complètement digéré et qu'il serait sage de le compter parmi ceux qu'il faudra suivre pour la victoire finale sur les Champs-Elysées dans un mois.
Cette démonstration n'était pourtant pas prévue ou du moins le Madrilène nous l'avait bien caché répétant à l'envi que sa présence sur la Route du Sud figurait comme une course de rentrée avant de se frotter aux routes de la Tour de France histoire de ne pas passer directement à deux Grands Tours sans rien courir entre les deux.
On ne dira pas là qu'il nous a menti ouvertement mais Alberto Contador est un grimpeur né qui ne peut rester sagement assis sur sa selle une fois que la pente s'élève et que les pourcentages positifs pointent le nez dehors. Et hier, les ascensions du Haut-Balestas, du col du Val Louron et du Port de Balès ne pouvaient laisser le récent vainqueur du Giro totalement indifférent.


Il est parti dans la descente

Son équipe le savant, elle s'est attachée à prendre fait et cause pour son leader en prenant la course à son compte ne laissant qu'une très faible avance aux échapées. On vit des Tinkoff en tête de peloton sur l'ensemble de la course ou presque et du moins sur les deux premières difficultés de la journée. Tout le monde s'écarta au pied du Port de Balès et là on comprit que l'Espagnol alait faire quelque chose, la question étant de savoir à quel moment il allait dégainer et mettre à genoux ses adversaires.
C'est à sept kilomètres du sommet que Contador plaça une première accélération. Une attaque peu tranchante dont le but était d'abord d'évaluer la forme de ses adversaires. Seuls Rossetto, Sepulveda, Latour et surtout Quintana purent revenir dans sa roue.
Puis il en fit une deuxième quelques hectomètres plus loin qui mit au supplice Rossetto et Sepulveda qui ne purent alors suivre le rythme imposé. Quintana suivait gentiment sans paraitre plus en difficulté que ça. Le jeune Latour quant à lui avait pris la poudre d'escampette juste après la première attaque de Conatdor. Contador finit alors l'ascension du Port de Balès en tête demandant à Quintana des relais qui ne vinrent jamais. "Je lui ai demandé de m'aider pour revenir sur le jeune Français qui avait pris pas mal d'avance mais il m'a dit qu'il ne pouvait pas aller plus vite" glissait Contador rapidement confirmé par le Colombien. "Oui, il m'a demandé de passer devant pour revenir sur l'échappée. Il m'a dit qu'il me laisserait gagner à Bagnières de Luchon si je le faisais mais j'étais à bloc" reconnaissait le vainqueur du Tour d'Italie l'an passé.
Finalement, Latour fut ratrappé à deux kilomètres du sommet et c'est avec Quintana et Latour sur le porte-bagage que Contador entra dans la descente. C'est là que vint la troisième attaque mais qui elle se fit dans la descente "dès les premiers virages, j'ai vu que je prenais de meilleurs virages et que j'avais réalisé un écart de cinq mètres. J'ai essayé de faire la descente à bloc histoire de voir et finalement, ça m'a permis de finir seul". Cette victoire permettait à l'Espagnol de prendre par la même la tête du classement général avant la dernière étape qui se déroulera cet après-midi entre Revel et Gaillac. Lui qui cherchait simplement à évaluer son état de forme en vue du Tour de France risque de repartir avec une nouvelle victoire sur une course à étapes. De cette manière, il répond à ceux qui le disaient fou d'envisager doubler Giro et Tour de France la même année bien qu'il faudra attendre juillet pour en avoir le coeur net
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 27 juillet 2015
Modifié le 26 juillet 2015
Lu 727 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143