Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Contador, une affaire qui ébranle le cyclisme

Le jeudi 30 septembre 2010, l'UCI annonce le résultat'anormal'd'Alberto Contador, vainqueur du Tour de France 2010. Il a été suspendu à titre provisoire par l'UCI.


Mais qu'est-ce qu'un résultat'anormal' ? Ce n'est pas un résultat positif. C'est un résultat où des valeurs sont considérées comme des traces et que rien n'est prouvé quant à des produits dopants. C'est le cas d'Alberto Contador. Dans les échantillons d'urines du champion espagnol, il y a des traces de clenbutérol, un bêta-stimulant utilisé pour stimuler les capacités pulmonaires et ayant des effets anabolisants. L'échantillon présente une quantité de 50 picogrammes (soit 0.000 000 000 05 grammes) par millilitre soit 40 fois moins que ce que les laboratoires accrédités par l'AMA doivent détecter. Ce contrôle antidopage s'est déroulé lors de la seconde journée de repos du Tour de France le mercredi 21 juillet 2010. L'échantillon B présente aussi une quantité infinitésimale de clenbutérol.


De la viande incriminée

Alberto Contador à été mis au courant de son résultat'anormal'le 24 août. Dans l'après-midi qui a suivi l'annonce de l'UCI, l'espagnol plaide la contamination alimentaire comme le dit son agent : "Depuis la première communication de l'UCI le 24 août, Alberto Contador fournit la contamination alimentaire comme seule explication possible de ce qui s'est passé et remet aux autorités cyclistes sa confiance afin de clarifier ce très grave problème qui est désormais public". La fédération internationale et l'AMA doivent mener "des investigations scientifiques complémentaires avant qu'une quelconque conclusion puisse être tirée". "Ces investigations complémentaires prendront encore quelque temps", a souligné l'UCI. Le cuisinier d'Astana confirme la version du coureur sur la provenance de la viande : "En profitant de la journée de repos je voulais faire un repas qui n'était pas dans le menu de l'hôtel où l'on résidait. Alors j'ai contacté José Luis López Cerron, dont je suis très proche et il m'a proposé de ramener de la viande espagnole, parce qu'en France la chair n'est pas la même." En général, Alberto Contador s'appuie sur la quantité infinitésimale du clenbutérol.


Une donnée qui enfonce Alberto Contador

Le lendemain, L'Équipe annonce que les scientifiques du laboratoire de Cologne ont retrouvés dans l'échantillon du coureur des résidus plastiques semblables à ceux que l'ont retrouve après une transfusion sanguine et qui proviennent de la poche plastique qui recueille le sang prélevé. Ce serait donc une preuve de dopage. Néanmoins, l'AMA n'a pas validée le méthode de test antidopage. "Aujourd'hui, la présence de traces du plastifiant n'est qu'une indication" d'un dopage possible, a ajouté M. Rabin. "Pour valider une méthode de test antidopage, celle-ci doit être confirmée par des publications scientifiques et des groupes d'experts, et elle doit être utilisable dans tous les laboratoires" accrédités par l'AMA. Les spécialistes actuellement sur le dossier peuvent utiliser ce résultat comme un facteur. Selon certains spécialistes, cette donnée permettrait de dire que le coureur espagnol se serait dopé au clenbutérol et se serait prélevé du sang en vue du Tour de France.


De nombreux soutiens et une affaire qui n'en finit pas

Beaucoup de personnes sont venus le soutenir. Andy Schleck espère "qu'il est innocent. (...) Je pense qu'il a maintenant le droit de se défendre". Si Contador est déclassé, c'est Andy Schleck qui sera vainqueur du Tour sur tapis vert. Bjarne Riis, son futur patron, le soutient entièrement. "Je viens de rencontrer Alberto Contador et je n'ai aucune raison de ne pas croire en lui", a expliqué le Danois à la chaîne de télévision danoise DR. Son ancien patron Johan Bruynell le soutient expliquant que depuis 2007, Alberto Contador a toujours montré patte blanche aux contrôles antidopage.
Néanmoins, l'UCI et l'AMA n'ont toujours pas rendu leur rapport.
De plus, un scientifique l'accuse de dopage après une recherche approfondie sur la puissance développée chez les cyclistes. Il explique qu'un coureur développant plus de 420 W en montée est'chargé''. Or, Contador a développé 490 W en 2009 lors de la montée vers Verbier. Je vous laisse réfléchir sur ce résultat.

Je finirai par dire que c'est donc une bombe qui explose sur le cyclisme déjà très affaibli par les nombreuses affaires précédentes. Espérons juste que cette affaire soit close et que les tricheurs soit mis hors d'atteinte de nuire !!!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Florian Simon
23 ans, Paris (France).
Publié le 22 novembre 2010
Modifié le 07 novembre 2010
Lu 699 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲