Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Corruption

Comme si "corrompre" était devenu une discipline infirmière...


Je songe à ce que la corruption dans les milieux hospitaliers agonise. Cela ne se réalisera que si les deux vecteurs (ou paramètres) qui enfantent ce pernicieux fléau sont "très bien" éduqués, quitte à leur mettre des menaces à exécution. Adieu l'ère du mutisme... Adieu l'ère de jouer à cache-cache, il est terriblement temps d'agir et de multiplier tous les efforts pour que cette maladie soit éradiquée du moment que ça constituait et ça constitue encore la honte pour nous, infirmiers marocains, (je suis consciente du fait qu'aucun pays n'est encore entièrement exempt de ce mal, ceci dit je ne diabolise pas le corps infirmier marocain mais marocanité oblige, il faut qu'on parle de notre pays avant de se foncer vers les autres !!), et pour le système médical en général. On la vit chaque jour à telle enseigne qu'elle est devenue une affaire banalisée et monnaie courante pour tout patient qui cherche à être traité, toute parturiente venant pour donner naissance à une vie (voyez-vous-même les vies ça se payent... Mais quel monde et quelle étrange vie !), bon je continue... Tout mourant voulant se nicher dans une morgue aussi est appelé à payer son refouloir, tout visiteur et toute visiteuse souhaitant jeter un coup d'œil à un proche, dans cette éventualité ça peut aller jusqu'à se vider les poches (on donne aussi aux gardiens de l'hôpital et aux agents de service) ... La liste des cas prédisposés à corrompre rumine sans fin... Des fois c'est par obligation qu'ils font ça (et là c'est le personnel travaillant dans l'enceinte qui est incriminé...) dans d'autres c'est à cause de l'excès de zèle de la population ou le manque d'éducation ... Bref chacun peut l'appeler comme il veut puisque je n'ai pas encore trouvé le terme exact qui en est responsable.


J'applaudis les initiatives entretenues par la ministre qui se veulent dissuasives en matière de lutte contre la corruption et ceci en instaurant un numéro vert mis à la disposition de la population, toutefois, je note que toute la difficulté réside là : Comment prouver qu'il y a eu corruption ou pas ? L'une des trois passoires de Socrate est de s'assurer de la "véridité" de tout ce qu'on entend dire ou de tout ce qu'on nous dit ; comment pouvons nous donc s'en assurer par un anodin coup de téléphone ? À moins si on est touché par une naïveté destructive !! Ce qui peut, à mon sens, être vérifiable c'est de faire des caméras accrochées sur tous les services hospitaliers et j'encourage fortement les visites inopinées faites par les responsables


Je veux préciser une chose en guise de conclusion c'est qu'on doit viser la population en premier lieu si on veut que ce mal s'extirpe de cette terre ... Je dis ça en connaissance plus que parfaite de cause, je vous raconte deux anecdotes parmi mille similaires ; qu'est ce que vous dites d'une femme à qui j'ai administré un traitement d'IST et qui voulait me payer pour cet acte (les pauvres font comme s'ils entrent dans un milieu paradisiaque si on leur prodigue les soins et d'autant plus si on leur administre des médicaments, sous forme d'injectables surtout !), elle s'est énervée lorsque je lui ai dit : "non madame je ne prends rien, je suis payée pour faire ça et que seules tes invocations m'intéressent et m'inspirent un réchauffement au cœur !" Lorsque j'ai interprété sa mine, j'ai su combien ce diable mal est devenu une drogue pour eux d'où effectivement l'intérêt de faire une désintoxication et un lavage mental à ce pauvre monde ... La seconde anecdote, qui est hilarante, s'est passée un matin lorsque j'ai reçu un homme qui est venu consulter pour une toux, en sortant il m'a dit : "Tout le douar murmure que tu refuses "lfoto7" qu'on veut te donner (ils refusent toujours de l'appeler par son propre nom : corruption), je te conseille ma fille de le prendre il n'y a rien de pêché là dedans et si tu veux, à l'instar de ceux qui t'ont précédé, faire fortune tu devrais prendre TOUT" mais quelle honte ! Une honte m'inonde même en racontant ça.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : La mouette Hanouna
31 ans, Essaouira (Maroc).
Publié le 20 avril 2010
Modifié le 05 avril 2010
Lu 1 176 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲