FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Costes : Deadly Gas In Tokyo

Deadly Gas In Tokyo est sans doute le film le plus noir et désespéré de Costes qui ne perd pas sa verve humaine à travers se propre représentation du désespoir...


Loin des excès de violence et de romantisme de I Love Snuff et de Alice In Mobile Land, Deadly Gas In Tokyo est l'indiscutable preuve de la polyvalence artistique de Jean-Louis Costes et de son humanisme refoulé au plus profond de lui-même. Heureusement que l'art existe...

Un homme seul, dans sa chambre d'hôtel à Tokyo, pleure sa geisha perdue avant de se suicider par le plus grand des désespoirs : celui de l'Amour.


Critique du film

A travers une histoire aussi simple, Costes en tire le meilleur avec ce film calme qui, à travers chacun de ses plans, nous fait vivre la souffrance du personnage principale. Un homme trahit par l'Amour qui a perdu tout espoir d'être heureux...

Là où Deadly Gas In Tokyo demeure vraiment intéressant est dans sa représentation ultra réaliste de la solitude et du malheur... Aucun dialogue, des plans fixes et ternes qui se suivent, un rythme lent, des scènes de masturbation réalistes et explicites, une errance nocturne dans la rue avant de se finir par un suicide cruel et touchant.

Costes admet un goût prononcé pour un esthétisme glauque servant à merveille sa déprime sentimentale... Un coups de poing dans la gueule qui laisse KO.


Une oeuvre choc

Vous l'aurez compris, Deadly Gas In Tokyo est une œuvre choc qui, à défaut d'attiser toutes les fascinations, en refoulera plus d'un mais au fond, l'art doit provoquer des réactions pour être bon et en général, les films humanistes ne plaisent pas à la majorité des personnes qui n'osent pas reconnaître leurs tendances suicidaires et perverses dans de telle situation...

Alors, laissez-vous tenter par Deadly Gas In Tokyo, un film d'une vingtaine de minutes écrit, filmé, joué et réalisé avec maestria par un artiste underground libre dans toute création artistique et profondément touchant et humain lorsqu'il parle d'Amour... Et de mort.

Un film qui se vit comme son auteur l'a sorti de ses tripes !!!

Si ce film vous intéresse, vous pouvez la commander à l'adresse suivante : http://costes.org/movie.htm.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Thomas Frick
30 ans, Thonon-les-bains (France).
Publié le 28 juillet 2006
Modifié le 09 juin 2006
Lu 693 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143