FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Crise financière : le plus dur est à venir

Alors que la majorité des indices boursiers repassent dans le vert, des menaces de récession planent plus que jamais pour l'avenir de l'économie mondiale.


Lors d'une récente interview pour RTL, François Fillon, affirmait "la crise financière n'est pas derrière nous". Le plan de soutien aux institutions françaises de 360 milliards d'euros, proposé par Nicolas Sarkozy, ne peut assurer des jours meilleurs si la situation des Etats-Unis ne s'améliore pas. Cependant, quelque soit la situation américaine, le premier ministre français ne cache pas les mauvaises prévisions de croissance pour l'année 2009. Selon lui, elle "sera de l'ordre de 0,2 %, ce qui est extrêmement faible. C'est une panne de croissance avec des conséquences sur l'emploi, des conséquences sur l'activité économique, sur le pouvoir d'achat". Mais ce ralentissement de croissance ne se limite naturellement pas qu'à l'hexagone. Le FMI assure que personne ne sera épargné ainsi, aucun pays développé ne verra sa croissance dépasser 0,5 %.


Croissance quasi-nulle

La zone euro doit s'attendre à une stagnation de son économie en 2009. Car en plus de la crise financière, l'Europe est touchée par la flambée des prix du pétrole et la baisse du pouvoir d'achat. Seul point positif de la crise, la conjoncture actuelle devrait modérer l'augmentation de l'inflation. Pour 2009, le FMI prévoit une croissance de 0,2 % en Europe tandis que pour l'Allemagne, les prévisions affichent un taux nul de 0 %. Une situation très critique qui a amené l'Union européenne à la création d'une "cellule de crise financière" pour une meilleure réactivité en cas de difficulté. Comme l'a souligné Gordon Brown récemment "les enjeux sont plus élevés que jamais auparavant et les prochains jours seront déterminants". Cependant, l'économie européenne reste largement tributaire de la conjoncture américaine.


Avenir américain incertain

Malgré une croissance raisonnable d'1,6 % en 2008 grâce à un bon second trimestre, les Etats-Unis seront contraints d'annoncer des résultats quasi nuls en 2009. Puis l'économie reprendra peu à peu si de nombreuses incertitudes ne viennent pas entacher les estimations du FMI. L'avenir dépendra "de l'efficacité des mesures récentes prises par le gouvernement pour stabiliser les marchés financiers". L'économie américaine se basant fortement sur le crédit, il faudra un temps considérable avant que les banques ne soient réalimentées pour pérenniser le marché financier. Seule la Chine semble échapper à la crise et pourrait ainsi voir l'occasion de s'emparer du leadership mondial.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Crise financière : le plus dur est à venir
Posté par flougaussien le 01/11/2008 16:38:29
Tout à fait d'accord Xray. Il faut arrêter de croire ce que nous disent les mass médias et ne pas céder à l'impression de peur/insécurité qui vise à nous immobiliser.

A propos de crises (organisées, planifiées), que pensez-vous de ce site ?
http://www.bankster.tv/

Savez-vous que la France n'a plus le droit de créer sa monnaie depuis 1994 (imprimer les billets par exemple) ? Le pays doit emprunter à des banksters (banques privées) et rembourser d'avantage, d'où ces "dettes" monumentales qui ont pour effet de mondialiser la planète à leur sauce (peuple esclave).

Alors quand on dit que les banques n'ont plus de monnaie, soit c'est un mensonge, soit il ne s'agit pas des mêmes banques !

Mais ça, les médias de masse ne le disent pas, on dirait. S'il vous plait, évitez-les, qu'ils soient payants ou gratuits.
Re: Crise financière : le plus dur est à venir
Posté par xray le 01/11/2008 16:05:50
L'effondrement des marchés financiers

Voila « une crise de rire » qui régale les journalistes.

La bulle des marchés financiers (Les marchés boursier) a pour vocation de gonfler et d'éclater périodiquement. C'est le principe de la spéculation.

Cette bulle des marchés financiers (Des chiffres en encre noire sur du papier ordinaire) évolue en dehors de l'économie active. C'est la raison pour laquelle, l'éclatement de cette bulle est sans conséquence sur l'économie active.

L'important de tout cela, c'est de générer cette psychose qui incite le médiatisé infantilisé à s'en remettre à papa Etat et à maman Société.
Au travail et à vos carnets de chèques ! Dans deux semaines, on sera passé à une autre psychose.

Combien de journalistes ont fait observer que les gros porteurs qui ont vendu et sont à l'origine de l'éclatement de la bulle, l'on fait pour acheter du Dollar ?

La Croissance
http://echofrance.vefblog.net

L’arme du Banquier
http://l-armedubanquier.hautetfort.com/
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
L'auteur : Jérôme Huchon
32 ans, Neuilly-les-dijon (France).
Publié le 30 octobre 2008
Modifié le 26 octobre 2008
Lu 594 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143