Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

De la sorcellerie à la magie

Cet article n'est pas fait pour convertir le lecteur à l'occultisme, il est écrit pour l'éclairer sur la différence entre l'ancienne sorcellerie et la nouvelle. En le lisant tu comprendra d'où proviennent tes préjugés !


La sorcellerie remonte au moyen âge, à cette époque les premiers sorciers s'appelaient "les vaudois", ils vouaient un culte aveugle au diable, ainsi pour démontrer leur amour et leur appartenance à celui-ci, ils portaient un marquage invisible (une griffure ou une petite piqure sur la peau qui rendait l'endroit insensible à la douleur et ne saignait jamais).
Les vaudois faisaient le voeu de haïr le christiannisme et le Dieu et ils devaient accomplir des maleficium (maléfices cruels sur leur entourage).

Les vaudois se réunnissaient lors des sabbats (syn : synagogue, en effet car les juifs étaient considérés comme des antichrist donc exemplaire pour les vaudois).
Les sabbats avaient lieu en petit commité les vendredi soir et réunnissaient tous les vaudois quatre fois par ans dans des recoins désertiques tels que des cimetières, des montagnes (d'où l'origine du gothisme et du satanisme !).
Les vaudois mettaient un onguent sur un objet (balai, pelle...) et volaient jusqu'au lieu dit (car ils fallaient parcourir de nombreux kilomètres rapidement d'où le vol ce qui explique les balais volant de nos contes !).
Le sabbat débutait sous la présidence du diable (homme-bouc avec une barbichette). La première activitée était d'infliger les punitions (fouet) à ceux qui avaient péchés, c'est à dire ceux qui étaient aller à l'église, n'avaient pas fait de maléfices,...
Ensuite débutait un lourd festin constitué de chair fraiche de bébé (d'où la peur des gens à l'époque car les vaudois étant cannibales raffolaient de bébés pour leur chair qui étaient source d'énergie magique), de vin noir dégoutant,... ; puis la fête se poursuivait par des danses et des orgies sexuelles ou la sodomie, l'inceste, l'homosexualité,... étaient autorisées et à son point le plus fort, le diable copulait avec toutes les personnes présentent à la réunion (homme, femme, enfant), et la célébration prenait fin à minuit ou au plus tard au chant du coq.
Parfois on assistaient à des messes noires (sacrifice humain à vocation d'offrande aux démons pour les attirer), les rituels de meutre et de sang s'enchainaient.

Mais la chasse aux sorcières fut déclarées, le peuple les accusaient de manger les nouveaux nés, d'apporter la famine, les épidémies et un climat de tuerie s'installa (ceci explique la rancoeur actuelle des personnes face à la sorcellerie).
Mais attention, si la chasse aux sorcières a éclaté ce n'est nullement la faute de nos ancêtres sorcières, à cette époque la vie est difficile pour le peuple : la famine se propage car les récoltes sont nules, la maladie décime les villages par la lèpre et la peste, les gens ne savent plus quoi faire. De plus le pouvoir politique en ce temps était instable et l'église ne savait plus quoi faire pour apporter son réconfort car le peuple se dégoutait de Dieu qui leur infligeait tant de peine, alors pour sauver le pouvoir et la religion on montra du doight les vaudois qui furent rendus responsable de tout les malheurs.

Les sorcières furent chassées dans toutes les régions, elles subirent les pires atrocitées de l'histoire.
Une fois attrapées la sorcière subissait un procès durant lequel elle devait avouée être une sorcière. Si elle refusait d'avouer elle était alors torturées lentement et pendant plusieurs jours. Les tortures les plus fréquentes étaient le fouet, l'ingurgitation de litre de liquide, le pique de feux sous les ongles, la crucification au soleil,...
De plus, afin de prouver qu'elles étaient des sorcières, les juges les mettaient à l'épreuve : par exemple celle de l'eau où la sorcière était jetée à l'eau avec un boulet au pied ainsi si la sorcière flottait cela prouvait qu'elle était coupable sinon elle devait coulée à pic et elle était lavée de son accusation (mais morte !!) ; où comme deuxième épreuve on les piquaient de partout avec une aiguille pour trouver leur marquage et si on trouvait un seul endroit où la sorcière ne saignait pas elle devenait coupable.
En tout cas donc la personne arrêter était conduit à la mort, si la sorcière avouait tout de suite elle était pendue sinon elle était embrochée sur une lance et mise au feu ou était brulé vive dans un bûcher, alors ses cendres était laissées au vent (un enterrement étant impossible car le sol était considéré comme le monde du Dieu donc pur).
Ainsi durant des années eu lieu des massacres, des procès (voir celui de salem), chaque individus suspects étaient torturés puis tués. Les suspects étaient tout les antichrist c'est à dire : les juifs, les tziganes, et les fidèles de satan mais aussi les hommes aux pouvoirs de lire l'avenir car seul Dieu le pouvait et donc la personne devait être dotées de pouvoirs du malin : les voyant, les médium, les guérisseuses, les druides,...

La sorcellerie disparue ainsi peu à peu des mentalités, mais au siècle romantique (18e) des personnes reprirent les livres et les parchemins de sorcellerie et étudièrent plus précisement une des branches de la sorcellerie.
Rappellons qu'il existe la "sorcery" qui est une technique d'utilisation de substances, de paroles, de gestes consistant à conjurer des entitées (démons, anges, archanges, apôtres, dieux, saint,...) qui devront alors réaliser la demande;... Et la "witchcraft" où l'homme possède en lui même le pouvoir.
Ainsi la "sorcery" ou "magie cérémoniale" se dévellopa, les conjurations faisaient appel aux entitées pour la protection et aux démons pour le pouvoir mais l'homme contrairement aux voudois, se méfiait des démons et s'en protégeait, l'homme devait les invoquer (les sacrifices furent interdit car inutiles puisque dorénavant les démons étaient appelé grâce à un rituel) puis il devait leur donner des ordres à accomplire. Les démons devinrent alors innoffensif pour un sorcier prudent et entrainer (même si certains démons peuvent se fondre en incubbes ou succubes, c'est à dire avoir des relations avec un homme ou une femme).

Ainsi la magie devient une pratique complexe qui nécessitait l'aprentissage de tout les produits (plantes, herbes, encens, couleur,...), des traditions (sabbat, histoires,...), de connaissance de soi (chakras, méditation), de l'astronomie (planètes, lune, éphéméride,...) et des entitées.
La magie ne fut non plus une religion d'antichrist mais bel et bien une pratique résultant du mélange de flux énergétiques et de vibrations créant des phénomènes bénéfiques ou au contraire maléfiques.

Ainsi de là est né diverses magies très répandues aujourd'hui :
- rouge : magie de passion et d'amour qui peut être dangereuse quand elle se sert d'un homme contre sa volonté
- verte : magie des plantes
- noire : magie qui conjure des entités maléfiques et restent une magie dangereuse pour son auteur et ses victimes (loi du triple retour de choc)
- blanche : magie qui conjure des entités bénéfiques pour faire le bien
- jaune : magie vaudou qui requière un immense pouvoir
- wicca : magie blanche qui requière de porter un amour à la déesse et au dieu cornu (attention ce n'est pas le diable !!!) en pratiquant les esbats (rituels ayant lieus 13 fois par ans durant les pleines lunes) et sabbats (4 rituels de fêtes ayant lieu lors des solstices et des équinoxes, et 4 rituels hérités des fêtes païennes formant le cercle de la vie en harmonie avec la nature)
- draconnique : magie qui reconnait les dragons
- haute magie, thérurgie, nécromancie,...
- plus ce qui est de l'ordre de l'ésothérisme tel que la télékinésie, le voyage astral,...

Maintenant n'est pas sorcier(ères) qui veut, il faut un long apprentissage, un dévouement total aux entités, un travail de méditation. Tout à changer depuis le moyen-âge, Dieu n'est plus vu comme un mal mais au contraire comme un bien à respecter.
L'initiation peut se faire de deux façons à mon avis respectables toutes les deux :
- une initiation faite par un mage ou une prêtresse qui possède le savoir et le talent et qui peut répnodre à toutes vos question
- une initiation solitaire grâce aux parchemins et aux nombreux ouvrages disponible (car depuis l'imprimerie à été découverte !!!), mais il faut bien se méfier des faux et ils ne répondent pas à toutes les questions.

Voilà une brêve présentation du passage de la sorcellerie à la magie ! J'ai écrit cet article pour rendre hommage à l'âme de ces sorcières qui ont été exterminées par la peur des hommes. La magie n'a rien de terrible, c'est une pratique réunnissant les connaissances de plusieurs sciences afin d'influencer sur les évènements.
J'attends vos réactions face à cet article, j'espère qu'il vous éclairera sur notre passé et sur nos croyances actuelles.
Je répondrais aux questions et n'hésité pas à me contacter si vous voulez en savoir plus sur le monde de l'occultisme ou autre.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (38)
Re: De la sorcellerie à la magie
Posté par patricalain le 19/05/2006 18:41:36
Avant d'essayer d'éclairer les autres avec des tartines insipides, tu devrais nettoyer les mites á fromages qui te grignottent le cervelet. Essaye de lire au moins trois lignes sur les Vaudois avant de raconter tant de conneries. C'est quand même pas difficile d'écrire "Vaudois" dans la barre de Google et voir ce qu'on propose. Quelle paresse intelectuelle!
Re: De la sorcellerie à la magie
Posté par nitya le 31/10/2005 11:25:44
Petit message pour kenan, Pourquoi es tu aussi agressif dans tes propos certes la magie ne s'apren surement pas en lisant deux ou trois articles et regardant des séries bidons, mais toi qui aparament t'y conait si bien pourquoi au lieu de dénigrer ces jeunes (tu n'est pas bcp plus vieux...) ne les aiderais tu pas? Si tu acorde autant d'importance a la magie tu devrait te réjouir que certaine personnes s'y interesse et ton devoir en tant qu'initié serait plutot de les guidé, non?
Re: De la sorcellerie à la magie
Posté par cixi le 26/05/2005 16:39:40
l'inquisiteur=> je compatis, ta connerie m'a l'air bien profonde...
Re: De la sorcellerie à la magie
Posté par l'inquisiteur le 26/05/2005 12:21:57
Zoulie42, ta persistance dans l'adoration du mal et de l'Enfer m'oblige à décreter une purification par le bûcher de ton âme et de ton enveloppe corporelle.Que le feu sauve ton âme perdue à jamais.

Deus Vult.

Comme jadis ceux qui prirent la Croix pour chasser les infidèles de la Terre du Seigneur( louées soient leur âmes), la nouvelle croisade que j'entreprends contre vous, misérables vermisseaux vassaux de Satan, absoudra mes pêchés et détruira le Mal enfoui dans vos coeurs, pour l'éternité.
Re: De la sorcellerie à la magie
Posté par l'inquisiteur le 26/05/2005 12:16:26
Cette article, vile insulte à la face du seigneur et à la sainteté de la Croix, n'est que ramassis de démoniaques propos orduriers inspirés par Satan et par le Mal qui corrompt vos âmes et fait de vous les pions de Belzebuth.

C'est donc en toute logique que vous périrez un à un sur le bûcher pour oser blasphémer le Nom Divin en proclamant ces infâmes louanges envers ce putride texte provenant des limbes de l'Enfer.

Repentez-vous ô misérables, prenez la croix et tentez l'absolution avant de périr par la main du Seigneur, car le croyant "marche dans la vallée de la mort mais ne craint pas le mal".Comme Jadis le Diable tentateur fut précipité dans les abîmes, vous serez jeté dans les Enfers pour des temps immémoriaux lorsque surviendra l'Apocalypse.

Que vos âmes souillées par le mal soient purifiées par le feu.Que l'infidèle, le païen et le sorcier et le démoniaque soient, conformément aux souhaits du Seigneur, précipités dans le Shéol à jamais.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (38)
Publié le 24 juin 2003
Modifié le 24 juin 2003
Lu 7 160 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲