Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Décosse parfait sa collection

Hier, pendant une journée oú elle ne fut jamais réellement mise en difficulté, Lucie Décosse s'empare du dernier titre qui lui manquait.


Cela faisait douze ans que l'on attendait un nouveau titre suprême en judo. Deux olympiades, à Athènes en 2004 et à Pékin en 2008, durant lesquelles nous esperions connaître le ou la successeur(e) de David Douillet, champion olympique des poids lours, et de Séverine Vandenhende, championne olympique des moins de 63 kg. Au final, c'est de l'autre côté de la Manche que l'on a pu revoir une victoire française. On attendait d'abord Gévrise Émane, qui, comme Séverine Vandenhende, était la favorite dans la catégorie des moins de 63 kg mais au moment de commencer son tournoi, la pression, celle des très grands instants où un sportif sent que tous les yeux de son pays sont portés sur lui, sur ses épaules, l'a reprise et l'a empêchée de faire son judo. Avec cette nouvelle donnée, comment pouvions-nous être totalement confiant lorsque Lucie Décosse a posé ses pieds sur le tatami pour y disputer son huitième de finale contre la canadienne Kelita Zupancic. Des doutes, en avait-elle ? On ne le saura sans doute jamais mais il lui fallu disputer près de quatre minute trente de combat pour mettre à terre son adversaire.


Elle térasse la colombienne en quart

Le tournant de cette journée de tournoi olympique ? C'est ce quart de finale aux allures de piège face à une colombienne, championne du monde il y a trois ans. Ce quart, Lucie Décosse l'emporte en neuf secondes, juste le temps de mettre par terre Yuri Alvear. Larbi Benboudaoud, son entraîneur référent, qui a vécu toute cette journée aux côtés sa championne n'a pourtant pas vu le regard de Lucie Décosse changé après ce passage "je savais qu'elle ne réagirait pas comme Gévrise. Dès son premier combat, elle n'est jamais insuiétée par la canadienne mais elle défend superbement bien. La colombienne, Lucie ne la craint pas, elle sait qu'elle est meilleure. Elle ne s'attendait peut-être pas à s'imposer aussi rapidement mais en aucun cas cela change sa vision sur la competition".
En demi-finale, elle aura besoin d'un golden score et d'un deuxième avertissement contre la coréenne, celui-ci mérité tant elle dominait les débats. Elle sait qu'elle aura le droit à sa revanche, qu'elle pourra laver sa déception d'avoir perdu cette finale des moins de 63 kg dans le dojo de Pékin. Une certaine sérénité l'a alors envahie notamment lorsqu'elle apprit le nom de son ultime adversaire, une allemande classée 24e mondiale, pourtant très bonne puisqu'elle reussit tout de même à atteindre ce stade de la compétition mais manquant un peu d'experience pour gagner une finale olympique. La suite, on la connait, Lucie Décosse dominera largement le combat et s'envolera vers un premier titre olympique ...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 07 août 2012
Modifié le 05 août 2012
Lu 468 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲