Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Deftones : Around the fur

Chronique de l'album "Around the fur"...


Around the fur
1. My own summer
2. Lhabia
3. Mascara
4. Around the fur
5. Rickets
6. Be quiet and drive [far away]
7. Lotion
8. Dai the flu
9. Head up
10. Mx

Line-up :
-Chino Moreno [Chant]
-Stephen Carpenter [Guitare]
-Chi Cheng [Basse]
-Abe Cunningham [Batterie]


Cet opus de Deftones marque un changement qui sera d'ailleurs un bon circuit pour l'avenir. Après l'insaisissable et sauvage "Adrenaline" la bande Californienne revient avec un album qui délaisse un peu la furie de Adrenaline pour faire de douces escapades vers l'émo et le rêve maritime.
Cet album est une pièce majeure du neo metal, c'est avec celui-ci et l'album éponyme de KoRn que le neo sera concrétisé dans le monde entier. Inutile de dire que cet album a une grande représentation symbolique aux yeux de tout le monde, qu'elle soit péjorative ou embellisseuse.

Around the fur est un album relativement mélodique. Ici la richesse des compos est la même, avec plus d'effets sur la guitare et plus d'accord qui ne seront jamais égalés avec tant fluidité. Techniquement c'est simple, ça reste du neo mais les riffs sont tellement bien placés que, en fait, ça n'a que peu d'importance. La batterie reste très carrée malgré un bon jeu de Abe qui sait taper là et quand on ne l'attend pas ! La basse de Chi est moins présente que sur le premier et se contente de suivre les courtes partitions de guitare. Quand à la voix... C'est tout un culte...

"My own summer" est connu pour ce riff lourd qui tourne cent fois le long de la chanson. Cette chanson a du punch, c'est un gros titre neo ni plus ni moins. Certainement rappelant les efforts de KoRn à quelques passages notamment au niveau des couplets chantés et des refrains hurlés (grand mise en scène du neo metal) qui nous fait cependant découvrir la grâce de Chino à son chant doux, lent et mélodieux et ses hurlements glaçant. Ce titre peut-être placé comme single ou qu'importe il a juste l'intérêt de mettre l'eau à la bouche avec une grande efficacité.

"Lhabia" est dans la lignée du premier en accentuant les pistes mélodiques, la chanson ne contient que peu de passages hurlés mais par contre il y a l'influence du chant rappé avant le refrain qui est assez désagréable (Et oui Chino ne sait vraiment pas rapper).

Dans la section des bizarreries s'installe "Mascara" un titre qui n'a pas trop de sens et reste un paradoxe insensé. En effet, ce titre aux allures de ballade est en fait un bloc de glace intensif avec une ambiance superbe, un chant très discret mais qui amplifie la sensation de titre doux et les paroles coïncident avec cet effet de paradoxe ; "Well is to bad, you're married to me" Chino est un affreux poète (un beau bâtard) en plus d'avoir un chant super. Les guitares et autres instruments n'ont pourtant rien d'une ballade avec des accords froids et indéfinis qui n'ont qu'une fin et pas de début, écoutez-moi plutôt la fin de cette chanson qui ne sait sur quel point finir mais se termine sur un accord déroutant.

Ensuite on passe dans l'explosif "Around the fur" est un titre gorgé d'énergie qui lui vaut à mon égard la palme du titre le plus accrocheur de l'album. Tout commence par un rythme entraînant tiré des fûts de Abe ensuite s'enchaîne un riff de guitare couvert par un chant extrêmement bon de Chino qui s'explose sur un refrain dévastateur vachement accrocheur.

Cet album recèle cependant de pas mal de gaspillages avec des titres qui, à mon avis, laissent une impression indécise sans avoir âme ni faim.

Mais bon on ne peut parler de "Around the fur" sans parler du bijoux "Be quiet and drive [Far away]". Titre 100% mélodique avec un riff de Stephen tourné en boucle mais d'une fluidité imparable. Un rêve maritime sur un océan de poésie. La voix de Chino est superbe, sanglante à faire palir les plus forts, qui stimule par ses picotements que l'on ressent lorsque le frisson s'empare de votre corps à l'écoute de la voix. Effectivement, la description est méliorative et peu subjective mais là je ne peux rien dire de plus que chapeau bas car le jour où un groupe arrivera à me suspendre à mes veines avec une voix aussi enchanteresse...
Les paroles sont géniales, c'est un de mes textes préférés de Chino qui est centré sur la fuite émotionnelle et la culpabilité des sentiments.

"Lotion" est terriblement bon, avec là un sens très hardcore où l'on entend Chino cracher la violence de ses textes sur une couverture musicale simple et efficace.

La suite me paraît que peu importante avec des titres mures mais qui n'ont pas vraiment l'occasion de glacer nos veines, malgré le très tentant featuring avec Max Cavalera de Soulfly qui fait toujours chier à pleurer son beau-fils mort (R. I. P).

Au final ce disque est très bon car il définit le style de Deftones à présent avec quelques bases encore trop indécises.


Note : 14.75/20

Morceaux préférés :
-My own summer
-Mascara
-Around tbe fur
-Be quiet and drive [far away]
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Deftones : Around the fur
Posté par tidus le 10/02/2005 19:48:28
j'aime pas du tout Deftone, je trouve que leurs musique est bizare ... a chaque fois que j'écoute j'ai l'impression d'etre agréssé et je trouvel eurs chansons vachement fouillis .
Re: Deftones : Around the fur
Posté par mimiuragi le 10/02/2005 09:27:30
très bon album qui me rajeuni pas! ^^
il a une vraie puissance de voix chino!!!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Publié le 09 février 2005
Modifié le 06 février 2005
Lu 1 056 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲