FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Demonoid : Riders Of The Apocalypse

"Riders Of The Apocalypse" est le premier album du groupe Demonoid, où les musiciens de Therion évoluent dans un métal aux allures trash et death. Chronique des cavaliers de la destruction...


Le premier album du groupe Demonoid, "Riders Of The Apocalypse", raconte l'histoire de quatre cavaliers invoqués par une secte ayant pour but la destruction de tout ce qui est présent sur terre.

Ce concentré d'énergie aux allures trash/death brutal mais toujours très mélodiques dans les solos de guitare est joué par les musiciens du groupe Therion, mis à part le batteur qui est remplacé par Rickard Evensand.


Le Line-Up est donc le suivant :
Kristian Niemann - guitares
Johan Niemann - basse
Christofer Johnsson - chant
Rickard Evensand - batterie

Liste des titres :
01. Wardogs
02. Firestorms
03. Witchburners
04.14th Century Plague
05. Hunger My Consort
06. The Evocation
07. Arrival Of The Horsemen
08. End Of Our Times
09. Death


Un enchaînement explosif

Dans "Riders Of The Apocalypse", pas de place à la symphonie habituelle propre au groupe Thérion ; Demonoid se veut franc et brutal, ne fait pas dans la dentelle et parviens à capter l'auditeur par son déferlement de puissance.
Le premier morceau est évocateur quant à la tenue de l'album en son entier : oppressant et vif, on trouve néanmoins en Wardogs les premiers solos de guitare apaisants bien qu'ennivrants efficacement parsemés, liés à la cadence alternée à de nombreuses reprises. Le résultat est surprenant, la fluidité de la musique lui donnant un aspect sommaire néanmoins époustouflante de complexité. Mais ce n'est qu'un début...

Une athmosphère stressante ressort de l'écoute des premiers morceaux, les enchaînements de riffs effrénés ne laissant aucun répit à l'auditeur, constament harcelé par la voix gutturale de Christoffer d'une noirceur sans éxagération fastidieuse.

Le titre 14th Century Plague marque alors un tournant majeur : jamais jusqu'alors le rythme n'était aussi lent et posé, et l'étrangeté de la mélodie introduit une nouvelle ambiance froide et angoissante. Ambiance parfaitement adoptée par les morceaux Hunger My Consort, qui alterne avec rapidité mélodie apaisante et passage opressant avec cris scandés avec rage, et The Evocation qui apporte sa touche d'originalité, puisque sur ce morceau seul ressort du chant clair.

Les derniers morceaux présentent quant à eux une configuration... Déchirante. L'introduction de Arrival Of The Horsemen est tout simplement édifiante : on sent qu'il y a quelque chose qui cloche, une chose approche et elle semble impitoyable. Le reste du titre confirme cette idée, dans un tumulte radical des mélodies.
Suit End of our Times, véritable tuerie par la monotonie des guitares et la graduation instaurée menant tout droit à un désordre dérangeant parfaitement recoupé avec la mélodie de base en deux trois riffs. On voit là toute la technique du guitariste qui maîtrise son sujet avec classe.
Death, enfin, marque l'apothèose avec ses mélodies harcelantes dont on a l'impression que la signification ressemble vaguement à quelque chose du genre "ca ne nous fait pas forcément plaisir, cest peut être même triste mais maintenant on anéantit tout ce qui est présent. " Léger bémol pour ce titre qui devient vite ennuyeux de par sa longueur, son choc n'en est que regrettablement atténué.


Un premier opus qui fait saliver

Vous l'aurez compris, "Riders Of The Apocalypse" ne me laissa aucunement indifférent et une musique d'une telle originalité, mêlant à la fois technique, émotion et grâce ne mérite que mon avis le plus enthousiate.

Un point négatif ? Peut être la lassitude assez vite ressentie à l'écoute de certains morceaux, les solos ne remplissant plus leur mission de nouveauté de par leur abondance. Mais quel bénin constat au milieu de cette véritable bombe musicale !

Les véritables tueries :
Hunger My Consort
End Of Our Times
Death


A quand un prochain album aussi jouissif que le premier ?
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: Demonoid : Riders Of The Apocalypse
Posté par r.a.g. le 13/09/2006 14:06:44
Ca tue Demonoid !
Je connais ca depuis sa sortie et j avoue que franchement ca frag pas mal !
Re: Demonoid : Riders Of The Apocalypse
Posté par graz le 03/09/2006 11:11:23
Merki ^^ ca m'encourage à écrire une 2ème chronique ca !
Re: Demonoid : Riders Of The Apocalypse
Posté par lij le 02/09/2006 12:45:02
Je vais fouiller voir si je trouve ca quelque part ...l'album n'est pas "introuvable" , cay juste qu'il faut abandonner les fnacs et les virgins pour des petits disquaires passionnés et moins chers ^^
Mais ton article est bien ecrit , le death/trash c'est là que je m'y retrouve le mieux, apres y a metal et metal.
Re: Demonoid : Riders Of The Apocalypse
Posté par graz le 13/08/2005 22:51:49
Merki :)
Certes l'album est introuvable et c'est bien dommage. Je pense en effet qu'il est bon de voir à quoi ca ressemble même si on accroche pas, l'originalité n'étant pas un mot d'ordre dans le monde tulmutueux du métal actuel.
Re: Demonoid : Riders Of The Apocalypse
Posté par klaedes le 08/08/2005 13:26:56
Bonne chronique. ca me donne envie de voir à quoi ca ressemble ce groupe. mais je suppose déjà que ca va etre introuvable.
allez hop une bonne note pour l'article.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
L'auteur : Anthony Xxxx
28 ans, Xxxx (France).
Publié le 07 août 2005
Modifié le 24 juillet 2005
Lu 1 705 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143